Découvrir ce qui se passe à l'OMC

NOUVELLES: NOUVELLES 2002

Conseil général, 12 septembre 2002
Déclaration du Président au Conseil général

150pxls.gif (76 bytes)
VOIR AUSSI:
Communiqués de presse
Nouvelles
Allocutions: Supachai Panitchpakdi


déclaration du Directeur général


Monsieur le Directeur général, je vous souhaite, ainsi qu'à tous nos amis, la bienvenue à cette courte réunion informelle du Conseil général. Il s'agit d'une des rares réunions du Conseil général où je peux en toute confiance annoncer un parfait consensus avant même d'avoir entendu un seul de mes collègues.

En effet, c'est tous ensemble que nous accueillons chaleureusement et de tout cœur notre nouveau Directeur général, M. Supachai, alors qu'il commence son mandat. Je sais que je m'exprime au nom de tous les Membres, y compris de nos observateurs, pour lui souhaiter tout le succès possible dans la tâche ambitieuse et si importante qui l'attend.

À cet égard, j'aimerais aussi, en même temps, faire appel à la compréhension des collègues pour que le temps très limité dont nous disposons ce matin soit utilisé au mieux. Je sais que toutes les délégations aimeraient intervenir pour souhaiter la bienvenue à M. Supachai. Cependant, j'ai prévu de donner la parole, après le Directeur général, et pour de courtes déclarations, à la délégation de l'Indonésie au nom de l'ANASE, et plus largement des pays en développement; à la délégation de la Zambie au nom des pays les moins avancés et enfin à la délégation de la Nouvelle-Zélande au nom des pays développés. De cette façon, si vous êtes d'accord, notre Directeur général aura la possibilité de rencontrer un plus grand nombre d'entre vous après la réunion, à l'extérieur de la salle, où du café et du thé vont être servis.

Monsieur le Directeur général, même si vous venez seulement d'arriver, j'espère sincèrement que vous avez le sentiment d'avoir rejoint une famille. Nous sommes, il est vrai, une étroite communauté, unis par le fait que nous passons plus de temps ensemble que nous n'en passons avec nos véritables familles et que nous parlons souvent de choses qui sont absolument incompréhensibles pour n'importe qui d'autre.

Comme toute famille, nous avons, de temps à autre, nos différends. Ce sont d'ailleurs eux qui font les gros titres et qui nécessiteront bien sûr votre attention et votre vigilance.

Mais aussi, comme dans toute famille, les choses qui nous réunissent sont beaucoup plus nombreuses et importantes que celles qui nous séparent. Enfin, nous sommes tous unis dans notre engagement à défendre et à promouvoir le système de l'OMC et soucieux de garantir qu'il fonctionne au bénéfice de tous ses Membres.

Nous avons tous beaucoup apprécié la profonde réflexion et le grand soin que vous avez apportés à la préparation de votre mandat. Un vieux proverbe dit que le temps passé en reconnaissance est rarement perdu et vous avez donc fait un sage emploi de votre temps. Nous avons tous devant nous une année pleine de défis jusqu'à la Conférence ministérielle de Cancún et, au-delà, jusqu'au délai fixé pour achever les négociations que nous avons lancées ensemble à Doha. Notre confiance est grandement renforcée par le fait de savoir que nous avons quelqu'un de votre expérience comme Directeur général mais aussi comme Président du CNC. Nous allons donc tous compter sur vous et vous pouvez compter, à votre tour, sur notre soutien et notre assistance dans les tâches que vous allez entreprendre. Après tout, nous sommes tous impliqués ensemble dans cette grande aventure.

Je vous invite maintenant à prendre la parole et à vous exprimer devant les délégations pour la première fois en votre qualité de Directeur général.