160pxls.gif(835 bytes)

NOUVELLES: NOUVELLES 2003

17 novembre 2003
TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION

Le Maroc devient partie à l'Accord de l'OMC sur les technologies de l'information

Le 14 novembre 2003, le Maroc est devenu partie à un Accord de l'OMC visant à éliminer tous les obstacles tarifaires au commerce des produits des technologies de l'information comme les ordinateurs personnels et le matériel de télécommunication.

150pxls.gif (76 bytes)
VOIR AUSSI:
Communiqués de presse
Nouvelles
Allocutions: Supachai Panitchpakdi

> Pour en savoir plus sur l'ATI


Le Comité des participants sur l'expansion du commerce des produits des technologies de l'information a approuvé la participation de ce pays, qui est devenu le 61ème signataire de l'Accord de l'OMC sur les technologies de l'information (ATI).

L'Ambassadeur du Maroc, M. Omar Hilale, a présenté la demande de participation de son pays au Comité le 5 novembre 2003. Il a indiqué que les importations marocaines de produits des technologies de l'information avaient augmenté ces dernières années en raison de réductions des droits de douane, ajoutant que Rabat entendait éliminer la plupart de ces droits pour le 1er avril 2004 dans le cadre de l'ATI. L'Ambassadeur a dit qu'en devenant partie à cet accord, le Maroc pourrait proposer des intrants liés aux technologies de l'information à des prix plus compétitifs, ce qui constituerait un bon signal pour les investisseurs étrangers.

L'ATI, qui a été négocié par 29 participants au cours de la première Conférence ministérielle de l'OMC à Singapour en décembre 1996, regroupe actuellement 61 participants qui représentent 97 pour cent du commerce mondial des produits des technologies de l'information.

Un pays qui participe à l'ATI doit éliminer les droits de douane et tous les autres droits et impositions applicables aux produits des technologies de l'information visés par l'Accord en provenance de tous les pays Membres de l'OMC.