Découvrir ce qui se passe à l'OMC

NOUVELLES:  COMMUNIQUÉ DE PRESSE 2002

PRESS/272
12 février 2002

L'OMC adopte un programme de travail pour les PMA

Le Sous-Comité des pays les moins avancés (Télécharger en format Word, 5 pages; 47Ko) de l'Organisation mondiale du commerce a adopté, le 12 février 2002, un programme de travail pour les pays les moins avancés. Conformément aux instructions données dans la Déclaration ministérielle de Doha, ce programme de travail vise à soutenir les efforts faits par les PMA pour accélérer le développement de leur commerce.

150pxls.gif (76 bytes)
VOIR AUSSI:
Déclaration du Directeur général

Communiqués de presse
Nouvelles
Allocutions: Mike Moore



“Je me félicite de l'adoption du programme de travail pour les PMA”, a déclaré M. Mike Moore, Directeur général de l'OMC. “Dans le Programme de Doha pour le développement, il est indiqué clairement que l'intégration effective des PMA, des pays sans représentation à Genève et des autres pays dotés de capacités limitées dans le système commercial multilatéral et dans l'économie mondiale est le principal défi que doit relever l'OMC. En adoptant ce programme de travail, les Membres de l'OMC signifient explicitement que le Programme de Doha pour le développement n'est pas purement théorique et qu'ils ont bien l'intention de le mettre en œuvre”.

Le programme de travail comporte sept grands points:

(1) Accès aux marchés pour les PMA: le commerce peut être un puissant facteur de croissance et de réduction de la pauvreté dans les PMA. Un meilleur accès aux marchés est donc important et dépendra de tous les Membres de l'OMC qui sont en mesure de l'accorder;

(2) Initiatives concernant l'assistance technique et le renforcement des capacités liés au commerce en faveur des PMA: la Déclaration de Doha établit une base solide pour fournir aux PMA une assistance accrue et ciblée afin de leur permettre de participer pleinement aux activités de l'OMC;

(3) Fourniture, selon qu'il conviendra, d'un soutien aux organismes qui aident à diversifier la base de production et d'exportation des PMA: des mesures doivent être prises, dans le cadre du mandat de l'OMC, pour soutenir les organismes qui aident à renforcer les capacités commerciales des PMA, afin de remédier aux contraintes qui pèsent sur l'offre et de permettre à ces pays de tirer pleinement parti de l'amélioration des possibilités d'accès.

(4) Intégration, selon qu'il conviendra, des éléments du Programme d'action PMA-III liés au commerce: un suivi est nécessaire pour tenir compte des engagements pris à Bruxelles, en mai 2001, à la troisième Conférence des Nations Unies sur les PMA.

(5) Participation des PMA au système commercial multilatéral: les travaux menés à l'OMC doivent tenir davantage compte des besoins et des difficultés particulières des PMA. De nombreux PMA n'ont pas de représentation à Genève ou bien leur mission a des capacités limitées. Il est donc important de prendre des mesures pour accroître leur participation.

(6) Accession des PMA à l'OMC: sur les 49 PMA, seulement 30 sont Membres de l'OMC. Dans la Déclaration de Doha, les Ministres ont demandé que des mesures soient prises pour “faciliter et accélérer” l'accession des PMA. Neuf PMA sont actuellement à différents stades du processus d'accession et il faudrait en priorité apporter un soutien à ces pays accédants.

(7) Suite donnée aux Décisions et Déclarations ministérielles de l'OMC: une action et un suivi sont nécessaires pour tenir compte des engagements pris dans les Décisions et Déclarations ministérielles.