Découvrir ce qui se passe à l'OMC

NOUVELLES:  COMMUNIQUÉ DE PRESSE 2002

PRESS/294
9 mai 2002

L'OMC et la BAD vont coopérer pour fournir une assistance technique liée au commerce aux pays d'Asie et du Pacifique

M. Paul-Henri Ravier, Directeur général adjoint de l'Organisation mondiale du commerce, et M. Myoung-Ho Shin, Vice-Président de la Banque asiatique de développement, ont signé le 9 mai 2002 un mémorandum d'accord par lequel les deux institutions ont décidé d'administrer conjointement des programmes d'assistance technique destinés à des participants des gouvernements des pays en développement membres de la BAD.

150pxls.gif (76 bytes)
VOIR AUSSI:
Communiqués de presse
Nouvelles
Allocutions: Mike Moore



Cliquer pour accéder au portail du Programme de Doha pour le développementCe mémorandum d'accord a été signé à la 35ème réunion annuelle du Conseil des Gouverneurs de la Banque asiatique de développement, à Shanghai (Chine), qui s'est tenue avant un séminaire de la BAD sur les négociations dans le cadre du Programme de Doha pour le développement et leurs conséquences pour les pays en développement d'Asie.

Afin d'aider les gouvernements membres à relever les défis auxquels ils sont confrontés dans le domaine des échanges multilatéraux, l'OMC et la BAD intensifieront les efforts qu'elles font conjointement pour permettre aux membres de renforcer leur participation au système commercial multilatéral.

L'importance du renforcement des capacités a été soulignée dans la Déclaration ministérielle de Doha, dans laquelle les Membres de l'OMC ont voulu placer les priorités et les intérêts des pays en développement et des pays les moins avancés au cœur du programme de travail de l'OMC.

Le mémorandum d'accord sert de modèle aux banques régionales de développement pour apporter un appui aux pays membres emprunteurs au moyen de programmes d'assistance technique et de renforcement des capacités qui leur permettront de jouer un rôle plus important dans le Programme de Doha pour le développement.

Dans le cadre du mémorandum d'accord, l'OMC et la BAD s'emploieront à établir des programmes conjoints pour appuyer, entre autres activités, l'organisation d'ateliers et de réunions à l'échelle régionale et sous-régionale, de cours de formation, de cours d'apprentissage à distance et l'analyse des questions relatives aux politiques commerciales et aux négociations multilatérales.

L'OMC et la BAD examineront aussi la possibilité de coopérer à des programmes d'assistance technique visant à renforcer les capacités des pays de l'Asie et du Pacifique dans des domaines liés au commerce ayant trait à l'environnement, à la concurrence, aux marchés publics, aux investissements et à la facilitation des échanges.

Ces dernières années, l'OMC et la BAD ont collaboré à de nombreuses activités, y compris grâce à la participation de fonctionnaires de l'OMC, en tant que conférenciers, à des séminaires et ateliers organisés par la BAD.

Lors du séminaire du 10 mai, M. Ravier, à l'occasion de son exposé sur les partenariats stratégiques de l'OMC avec la BAD pour des services d'assistance technique et de renforcement des capacités liés au commerce en faveur des pays en développement, a souligné ce qui suit:

“la pensée novatrice aidera à créer des partenariats stratégiques pour obtenir davantage de ressources, développer nos activités conjointes et répondre aux attentes en matière d'assistance des pays en développement et des pays les moins avancés mises en évidence dans la Déclaration ministérielle de Doha”.

Le Programme de Doha pour le développement, dans lequel les Membres de l'OMC ont placé les intérêts des pays en développement et des pays les moins avancés au cœur du programme de travail de l'OMC, donne un rang de priorité élevé au renforcement des capacités. En outre, M. Mike Moore, Directeur général de l'OMC, a convoqué une réunion des chefs de secrétariat des banques, fonds et autres organisations régionales de développement, à Genève, le 3 mai 2002. Il estime que les banques et les fonds régionaux peuvent jouer un rôle important en aidant les pays à relever les défis du Programme de Doha pour le développement en ce qui concerne le renforcement des capacités. L'OMC travaille déjà en étroite collaboration avec un certain nombre de banques régionales, en particulier dans le domaine de la coopération technique. Cette réunion a été pour elle l'occasion de renforcer la coopération avec ces banques, dans le but d'aider les pays à relever les défis que représente pour eux le renforcement des capacités en rapport avec l'OMC, et de voir comment les diverses organisations peuvent collaborer plus étroitement. Elle a également été une excellente occasion pour ces banques régionales d'expliquer aux Membres de l'OMC et aux responsables des autres organisations régionales les travaux importants qu'elles effectuent dans le domaine du renforcement des capacités en rapport avec l'OMC et d'envisager des axes de coopération pour l'avenir.