Découvrir ce qui se passe à l'OMC

NOUVELLES:  COMMUNIQUÉ DE PRESSE 2002

PRESS/307
1 août 2002

Directeur général
Le Conseil général de l'OMC rend hommage au Directeur général, M. Mike Moore, pour son leadership au terme de son mandat

150pxls.gif (76 bytes)
VOIR AUSSI:
Communiqués de presse
Nouvelles
Allocutions: Mike Moore




Les ambassadeurs auprès de l'OMC, représentant différents groupes informels, ont remercié le Directeur général, M. Mike Moore, pour ses efforts, son sens des responsabilités et son engagement dans les travaux de l'Organisation. Ils répondaient au discours d'adieu que M. Moore a prononcé le 31 juillet dernier devant le Conseil général de l'OMC et dans lequel il soulignait qu'il était urgent de faire aboutir les négociations dans le cadre du Programme de Doha pour le développement afin d'élever les niveaux de vie, en particulier dans les pays pauvres.

“Les structures de négociation sont en place et les travaux sur le fond ont déjà bien avancé”, a dit M. Moore, qui quittera ses fonctions à la fin du mois d'août après avoir accompli son mandat de trois ans, aux ambassadeurs et aux autres représentants des Membres de l'OMC. “Il revient aujourd'hui aux négociateurs d'œuvrer avec détermination et flexibilité afin de donner corps aux avantages offerts par le système commercial multilatéral”.

M. Moore a souligné que le Programme de Doha pour le développement était urgent parce que plus de la moitié de la population mondiale vivait encore avec moins de 2 dollars EU par jour et parce que l'aboutissement du cycle de négociations pouvait contribuer à arracher des milliards de personnes à la pauvreté. “Ce programme les concerne”, a dit M. Moore, qui est devenu Directeur général en septembre 1999. “Les populations que nous servons constituent notre plus grande motivation”.

M. Moore a dit aux délégués qu'il était fier de ce qu'ils avaient accompli ensemble ces trois dernières années. “La confiance dans le système est rétablie après l'échec de Seattle. Nous avons continué de faire porter l'essentiel de nos efforts sur la libéralisation du commerce, mais nous avons aussi placé à juste titre au centre de nos travaux les questions relatives au développement et les intérêts de nos Membres les plus pauvres”.

“Le nouveau cycle de négociations commerciales que nous avons lancé avec autant de succès à Doha l'an dernier a ouvert la voie à d'énormes possibilités d'améliorer les conditions de vie des gens dans le monde entier”.

M. Moore a fait observer que, depuis Doha, l'OMC était devenue beaucoup plus accessible à tous afin de faciliter la participation des Membres les plus pauvres grâce à l'assistance technique et au renforcement des capacités, qu'elle était devenue plus transparente et rendait davantage compte de ce qu'elle faisait, qu'elle avait instauré une coopération plus étroite avec les organismes régionaux et internationaux et assuré une plus grande cohérence entre leurs travaux et les siens, et qu'elle avait réellement progressé pour ce qui était d'améliorer son image et de faire participer la société civile, ainsi que de renforcer le Secrétariat afin de mieux aider les Membres.

Au nom du groupe des pays d'Asie, l'Ambassadeur d'Indonésie, Mme Halida Miljani, a exprimé à M. Moore sa “très profonde reconnaissance pour la façon remarquable dont il a dirigé l'OMC afin de lui donner un nouvel élan et un nouveau but”.

Mme Halida Miljani a également loué, comme étant l'élément le plus notable de son action, “les efforts que M. Moore a déployés pour que l'OMC mette davantage l'accent sur l'assistance technique et le renforcement des capacités afin d'aider les pays les moins avancés et les pays en développement à mieux participer aux diverses négociations et au système commercial multilatéral”.

L'Ambassadeur de Zambie, M. M.B. Bowa, prenant la parole au nom des pays les moins avancés, a dit que l'OMC avait connu une métamorphose bienvenue grâce au “rôle exceptionnel” du Directeur général. Il l'a remercié pour la “campagne sans relâche” qu'il a menée auprès des donateurs afin de mobiliser des ressources et pour son “désir constant d'aider les PMA et de rehausser leur image à l'OMC”.

L'Ambassadeur du Panama, M. Romel Adames, coordonnateur du groupe des pays d'Amérique latine et des Caraïbes, a exprimé sa “sincère reconnaissance” à M. Moore qui, pendant la durée de son mandat, “a laissé dans cette organisation une empreinte indélébile”.

L'Ambassadeur de Nouvelle-Zélande, M. Timothy Groser, prenant la parole au nom des pays développés, a dit que M. Moore a été l'instigateur du nouveau cycle de négociations, “le joyau de la couronne” de son mandat. “Vous pouvez quitter cette institution avec le sentiment non seulement que vous avez accompli un excellent travail, mais aussi que nous allons réussir à ce que soit couronné de succès le Programme de Doha pour le développement que vous avez su si bien mettre sur pied”.

Le nouveau Directeur général, M. Supachai Panitchpakdi, entamera son mandat de trois ans le 1er septembre 2002.