Découvrir ce qui se passe à l'OMC

NOUVELLES: COMMUNIQUÉ DE PRESSE 2003

PRESS/368
9 décembre 2003
ASSISTANCE TECHNIQUE

La Suisse donne un total de 1,5 million de francs suisses à l'assistance technique de l'OMC

Le gouvernement suisse a versé, le 4 décembre 2003, 750,000 francs suisses au Fonds global d'affection spéciale pour le Programme de Doha pour le développement. Cette donation s'ajoute à une première contribution du même montant effectuée un an auparavant. La Suisse respecte ainsi les engagements qu'elle avait pris lors de la Conférence d'annonce de contributions au Fonds de Doha en mars 2002.

150pxls.gif (76 bytes)
VOIR AUSSI:
Communiqués de presse
Nouvelles
Allocutions: Supachai Panitchpakdi

> Pour en savoir plus sur l'assistance technique



“Je remercie infiniment la Suisse pour sa généreuse contribution”, à dit M. Supachai Panitchpakdi, Directeur général de l'OMC. “Il est plus que jamais indispensable de fournir une ample assistance technique aux pays en développement afin de leur permettre de participer efficacement aux négociations du Cycle de Doha. Grâce à de telles contributions, nous pouvons essayer de répondre à une demande toujours croissante”.

“Les activités d'assistance technique de l'OMC jouent un rôle important pour faciliter la compréhension et la mise en œuvre des accords qui composent le système commercial multilatéral”, estiment les autorités suisses. “La Suisse reconnaît les efforts réalisés par le Secrétariat de l'OMC pour accroître continuellement la qualité de ses activités d'assistance technique et développer des partenariats, tant avec d'autres agences internationales actives dans le domaine du commerce, qu'avec les milieux académiques. La Suisse appuie tout particulièrement l'établissement de partenariats visant à développer les capacités de formation aux niveaux local et régional. Certains instruments, comme les examens des politiques commerciales et les séances de formation pratique sur le commerce, offrent d'intéressantes possibilités pour renforcer encore l'identification des besoins des pays en développement et fournir une assistance technique qui soit à la fois flexible et structurée”.

Le Fonds global d'affection spéciale pour le Programme de Doha pour le développement a été établi à la suite de la Conférence ministérielle de l'OMC qui s'est tenue à Doha en novembre 2001 et qui a lancé un nouveau cycle de négociations. Les pays en développement ont indiqué qu'il leur fallait plus de capacités techniques pour négocier sur un pied d'égalité avec les autres pays. Ils ont également demandé plus d'assistance pour se conformer à leurs obligations dans le cadre de l'OMC.