Découvrir ce qui se passe à l'OMC

NOUVELLES:  COMMUNIQUÉ DE PRESSE 1997

PRESS/72
28 avril 1997

L'OMC et la Banque mondiale signent un accord de coopération

Une vaste mondialisation de l'activité économique a entraîné une interdépendance croissante des différents domaines de la politique économique. Les politiques en matière de commerce et de développement sont de plus en plus étroitement liées, aussi bien au niveau national que pour ce qui est de leurs incidences sur les autres pays.

150pxls.gif (76 bytes)
VOIR AUSSI:
Communiqués de presse
Nouvelles
Allocutions: Renato Ruggiero
Allocutions: Mike Moore


En conséquence, vu les responsabilités qu'elles assument dans ces domaines, la Banque mondiale et l'Organisation mondiale du commerce (OMC) ont aujourd'hui fait un pas en avant dans le renforcement de leurs relations en signant un accord de coopération et de collaboration pour l'avenir.

Signé par M. Renato Ruggiero, Directeur général de l'OMC, et M. James Wolfensohn, Président de la Banque mondiale, au siège de la Banque mondiale à Washington, D.C., l'Accord comporte trois principaux éléments. Premièrement, il établit les bases pour l'exécution du mandat confié par les Ministres à l'OMC concernant une plus grande cohérence dans l'élaboration des politiques économiques au niveau mondial grâce à une coopération avec la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI). Il est prévu que le Secrétariat de l'OMC et la Banque mondiale se consultent et échangent des vues sur toutes les questions présentant un intérêt commun.

Deuxièmement, l'Accord préconise une amélioration de la communication entre les deux institutions par l'échange et le partage de renseignements, garantissant ainsi que chacune garde constamment à l'esprit les intérêts des Membres. L'OMC et la Banque mondiale se donneront mutuellement accès à leurs bases de données respectives, entreprendront des activités conjointes de recherche et de coopération technique et échangeront des rapports et autres documents.

Troisièmement, il accorde à la Banque mondiale et à l'OMC le statut d'observateur à certaines réunions de leurs organes de décision respectifs. Ainsi, l'OMC pourra assister aux Assemblées annuelles du Conseil des Gouverneurs de la Banque mondiale et aux réunions d'autres organes appropriés. La Banque mondiale pourra quant à elle assister à la Conférence ministérielle de l'OMC, aux réunions du Conseil général et à celles d'autres comités concernés.

L'accord donne au Secrétariat de l'OMC accès aux renseignements détenus par la Banque mondiale, y compris à la Bank Economic and Social Database (BESD) et aux Tableaux de la dette internationale, à l'Atlas de la Banque mondiale et aux Indicateurs du développement dans le monde, aux Trends in Developing Economies et aux African Development Indicators. Ces renseignements sont essentiels aux travaux de l'Organe d'examen des politiques commerciales de l'OMC, du Comité du commerce et du développement et du Sous-Comité des pays les moins avancés. En retour, la Banque mondiale aura accès à la Base de données intégrée de l'OMC et aux listes d'engagements en matière d'accès aux marchés et de concessions relatives aux produits et aux services des Membres de l'OMC.

Cet accord et celui qui a été signé en décembre 1996 entre l'OMC et le FMI établissent de nouvelles bases pour la coopération et la cohérence dans l'élaboration des politiques économiques au niveau mondial, domaine dans lequel l'OMC, le FMI et la Banque mondiale ont chacun leur rôle à jouer.