NOUVELLES: ALLOCUTIONS — DG PASCAL LAMY

La maison du commerce

150pxls.gif (76 bytes)
POUR EN SAVOIR PLUS:
Allocutions: Pascal Lamy

    > Forum public de l’OMC 2011 — “Le multilatéralisme est-il en crise?”

Mesdames et messieurs,

Bienvenue au Forum public de l’OMC 2012.

Cette année, comme l’année dernière, a été marquée par d’extraordinaires turbulences.  Des taux de croissance économique en stagnation, un chômage élevé et des chiffres concernant le commerce mondial récemment publiés qui sont tout aussi inquiétants.  Dans ce ralentissement, personne n’a été épargné.

Mais les turbulences que nous connaissons cette année s’étendent au-delà du domaine économique.  Comme l’année dernière, les turbulences politiques se font sentir partout dans le monde, les prix des denrées alimentaires recommencent à grimper, encore que ce ne soit pas d’une manière aussi alarmante qu’avant, et la crise du climat continue avec autant d’acuité.

À mesure que se déroulent ces multiples problèmes protéiformes, nous assistons aussi à une redistribution des cartes géopolitiques à l’échelle mondiale.  Avec la montée des pays émergents, des voix nouvelles et plus fortes se font entendre parmi les pays en développement.  Les pays les plus pauvres, autrefois silencieux, formulent aujourd’hui leurs priorités bien plus clairement et fortement.  Ce qu’ils proclament haut et fort, c’est que les règles du système multilatéral doivent changer.

Les règles du jeu – que ce soit dans le domaine du commerce ou ceux de l’économie, de l’environnement ou de la sécurité alimentaire – et de fait, dans tous les domaines de l’élaboration des politiques internationales, ont besoin d’être adaptées.  Les gouvernements ont non seulement du mal à surmonter les nombreux problèmes intérieurs auxquels ils sont confrontés, mais ils doivent le faire dans des conditions qui ont modifié leurs pouvoirs relatifs.  Ils doivent le faire dans un monde où les relations entre les pays s’entrecroisent plus que jamais et où par conséquent les éléments communs à tous nécessitent une plus forte coopération multilatérale.  Et ils doivent se faire concurrence pour la maîtrise d’espaces qui n’avaient jusque-là jamais fait l’objet d’une quelconque compétition, comme l’Arctique ou le cyberespace.

En ces temps difficiles que nous vivons, les citoyens réclament le droit de mener une vie décente.  Ils veulent des emplois, ils veulent les droits humains et ils veulent la dignité.  La question devient:  la coopération multilatérale peut-elle répondre à leurs attentes?  La communauté internationale sera-t-elle capable de relever les multiples défis auxquels elle est confrontée aujourd’hui?

Le multilatéralisme connaît des difficultés dans presque tous les domaines de la coopération mondiale, mais c’est avec un certain optimisme que je me tiens ici devant vous.  Nous sommes après tout rassemblés dans la “maison du commerce”.  Une maison internationale née des cendres des deux Guerres mondiales et dont la création aura pris quelque 60 ans.  De l’autre côté de cette maison se trouvent le siège des Nations Unies, l’Organisation internationale du travail, la Maison internationale de l’environnement qui regroupe de nombreux traités environnementaux, et bien d’autres symboles d’une coopération internationale fructueuse.  Il s’agit après tout de “la Genève internationale”.

Ce sont ces organisations qui nous enseignent une chose très importante: les progrès en matière de coopération internationale sont graduels, et certains des meilleurs événements que nous ayons connus sont nés de nos pires excès.  Oui, les défis auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui sont multiples, et oui, le multilatéralisme connaît des difficultés, mais nous avons déjà prouvé que nous étions à hauteur de la tâche, et nous pouvons le faire de nouveau.

À bien des égards, l’OMC est l’un des meilleurs exemples de multilatéralisme fondé sur des règles en action.  Sa capacité d’administrer et de faire respecter les règles commerciales mondiales, y compris dans la crise actuelle, est largement considérée comme un succès majeur en matière de coopération internationale.  Mais les difficultés que connaissent nos Membres pour se mettre d’accord sur une actualisation de nos règles démontrent aussi que l’OMC n’est pas épargnée par les transformations économiques et géopolitiques de notre époque.  L’OMC est à la fois une organisation et une institution.  Et j’irai jusqu’à dire qu’elle se porte mieux en tant qu’institution pilotant les Membres qu’en tant qu’organisation pilotée par les Membres.

Cette année, le Forum abordera toute une batterie de problèmes que vous avez vous-mêmes apportés à la maison du commerce.  Durant trois jours, nous vous écouterons évoquer des questions aussi diverses que le commerce et l’environnement et les accords de libre-échange régionaux.  Vous rencontrerez également le “Groupe de réflexion de l’OMC sur l’avenir du commerce” que j’ai établi pour qu’il me conseille au sujet des profondes transformations qui affectent l’économie mondiale et des éléments moteurs du commerce d’aujourd’hui et de demain.

Cette année, le Forum comporte un grand nombre d’innovations que je vous encourage vivement à découvrir.  Divers “laboratoires d’idées” seront mis en place pour la première fois afin de nous aider à élaborer des solutions et de bénéficier de notre libre échange d’idées avec vous.  Un Centre des médias sociaux communiquera avec vous et le monde en général par l’intermédiaire de Facebook et d’autres réseaux sociaux afin de toucher un public beaucoup plus large.  Et une fantastique exposition de dessins humoristiques se tiendra dans notre Atrium et dans le salon des délégués durant tout le Forum.  Elle rassemble pas moins de 100 dessins exécutés par une vingtaine d’artistes du monde entier, qui raconteront l’histoire du GATT et de l’OMC – alors ne la manquez pas.  Il ne faut jamais rater une occasion de rire un bon coup!

Nous avons aussi avec nous les gagnants du concours du Programme d’ambassadeurs de la jeunesse de l’OMC.  Félicitons tous ensemble Ankita Mishra, qui nous vient de l’Inde, et Karina Hehs, du Brésil.  Nous comptons sur vous pour plaider avec éloquence la cause du multilatéralisme!

Et maintenant, sans plus attendre, permettez-moi d’accueillir l’un des principaux architectes et visionnaires de la “Genève internationale”, que je viens d’évoquer.  Micheline Calmy Rey, vous avez la parole.

 

Flux de nouvelles RSS

Bookmark and Share

Des problèmes pour visualiser cette page?
Veuillez écrire à webmaster@wto.org en indiquant le système d’exploitation et le navigateur que vous utilisez.

150pxls.gif (76 bytes)