150pxls.gif (76 bytes)
Présentation de l’institution. Lire et télécharger les textes de présentation de l’OMC. Avis de vacance. Etc

OBJECTIFS DU MILLÉNAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT

Un partenariat mondial

Les travaux de l'OMC sont pertinents pour la réalisation d'un certain nombre d'OMD, mais les activités principales de l'organisation relèvent plus particulièrement de l'OMD 8, qui vise à établir un partenariat mondial pour le développement. Cet OMD part du constat suivant: pour que les pays les plus pauvres atteignent les autres OMD, il est important de créer un environnement international qui facilite leur réalisation d'ici à 2015.

Voir aussi:
Pour en savoir plus sur le commerce et le développement
 

 

L'OMD 8 est donc un élément important de la structure globale des OMD. Bien que tous les OMD soient importants pour aider les pays à atteindre un niveau de développement propice à l'élimination de l'extrême pauvreté, l'OMD 8 est la condition préalable de la viabilité de tous ces objectifs sur le long terme.

L'OMD 8 reconnaît que la capacité des pays en développement d'atteindre des niveaux de croissance durables repose souvent sur l'environnement international dans lequel ils évoluent. En œuvrant à la création d'un système commercial multilatéral stable et ouvert, l'OMC peut contribuer de façon cruciale à la mise en place d'un environnement mondial plus favorable aux pays en développement.

L'idée d'un “partenariat mondial” est garantie par le mandat de l'OMC, qui prescrit la recherche d'une cohérence internationale dans l'élaboration des politiques économiques. Le mandat initial recommande spécifiquement la coopération avec le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale, mais au fil des années l'OMC a élargi son champ d'action pour inclure la coopération avec le système des Nations Unies, l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et d'autres partenaires internationaux, sur un large éventail de questions. Même si l'ampleur d'une telle coopération peut varier, cette coordination favorise le développement d'une approche globale face aux problèmes mondiaux complexes et peut avoir des répercussions positives sur la réalisation de l'OMD 8.

Les six cibles identifiées dans le cadre de l'OMD 8 démontrent que la communauté internationale voit dans l'ouverture des échanges un important facteur de développement. Pour que le commerce engendre effectivement une croissance économique réelle, il doit être “ouvert, réglementé, prévisible et non discriminatoire”, comme l'indique la cible A. Cela correspond à l'activité principale de l'OMC, à savoir la réglementation du commerce international, la réduction des obstacles au commerce et la garantie d'une égalité des conditions entre tous les Membres.

  

Les six cibles identifiées dans le cadre de l'OMD 8 démontrent que la communauté internationale voit dans l'ouverture des échanges
un important facteur de développement
 

En outre, l'ouverture des échanges encouragée par l'OMC prend en compte les problèmes de développement auxquels font face un grand nombre de ses Membres. Il est largement reconnu qu'en matière de concurrence internationale, les pays les plus pauvres doivent surmonter des obstacles bien plus graves et complexes que les pays développés. Les Membres de l'OMC s'emploient donc à garantir que les pays en développement, et en particulier les pays les moins avancés (PMA), participent à la croissance du commerce international conformément à leurs besoins en matière de développement économique. Conformément à la cible B de l'OMD 8 — c'est à dire répondre aux besoins particuliers des PMA — l'OMC s'emploie aussi à accroître les avantages dont peuvent bénéficier les plus pauvres de ses Membres. L'OMC, lorsqu'elle élabore ses règles, reconnaît les contraintes en matière de capacités auxquelles se heurtent ces pays lorsqu'il s'agit de prendre des engagements liés au commerce. Elle s'efforce donc de prévoir des flexibilités et une marge de manœuvre appropriées pour les PMA. L'OMC travaille en étroite collaboration avec les PMA et avec d'autres organisations internationales en vue de faire en sorte que la quatrième Conférence des Nations Unies sur les PMA, que la Turquie accueillera en 2011, donne un résultat positif.

L'OMC dispose également d'un programme de travail pour les petits États insulaires en développement et contribue régulièrement aux efforts internationaux visant à répondre aux besoins des pays en développement sans littoral — conformément à la cible C de l'OMD 8.

En accord avec la cible E (rendre les médicaments disponibles et abordables dans les pays en développement), les Membres de l'OMC sont convenus de modifier les règles de l'OMC en vue d'améliorer l'accès des pays en développement aux médicaments essentiels, favorisant ainsi l'action nationale et internationale plus large qui vise à remédier aux problèmes de santé publique.

L'OMC rejoint en partie la cible F (faire en sorte que les nouvelles technologies soient à la portée de tous), par le biais de ses travaux visant à augmenter les apports de technologie aux pays en développement. En identifiant la technologie et l'innovation comme des facteurs essentiels de croissance économique, l'OMC a démontré que l'innovation technologique et son transfert pouvaient considérablement faciliter la réalisation des OMD. Les Membres continuent d'étudier les mesures spécifiques qui pourraient être prises dans le cadre du mandat de l'OMC pour accroître les apports de technologie aux pays en développement.