150pxls.gif (76 bytes)
Hong Kong, Chine - 2005

Logo de la 6ème Conférence ministérielle organisée à Hong Kong, Chine - 2005

RÉSUMÉ DES RÉUNIONS DU 13 DÉCEMBRE 2005

Première journée: Ouverture formelle de la Conférence — Les Ministres engagent des consultations sur les produits industriels

Le Chef de l'exécutif de Hong Kong, Chine, M. Donald Tsang, a formellement déclaré ouverte la sixième session de la Conférence ministérielle de l'OMC le 13 décembre 2005, et les Ministres ont engagé des consultations sur l'accès aux marchés pour les produits non agricoles.

150pxls.gif (76 bytes)
Voir aussi:
Page principale concernant la Conférence de Hong Kong
Notes d'information pour Hong Kong
 

NOTE:
CETTE NOTE D'INFORMATION EST DESTINÉE À AIDER LES JOURNALISTES ET LE PUBLIC À COMPRENDRE LE DÉROULEMENT DES TRAVAUX DE LA CONFÉRENCE MINISTÉRIELLE DE HONG KONG. ELLE A ÉTÉ RÉDIGÉE AVEC LE SOUCI DE LA PLUS GRANDE EXACTITUDE POSSIBLE MAIS ELLE NE PRÉJUGE PAS LES POSITIONS DES GOUVERNEMENTS MEMBRES.

Résumés des réunions:
14 décembre 2005
15 décembre 2005
16 décembre 2005
17 décembre 2005
18 décembre 2005

Autres Conférences ministérielles:
> Cancún 10–14 sept. 2003
> Doha 10-14 nov. 2001
> Seattle 30 nov.-3 déc. 1999
> Genève 18-20 mai 1998
> Singapour 9-13 déc. 1996


Au cours de la séance d'ouverture, qui a eu lieu dans l'après-midi, des déclarations ont été faites par le Chef de l'Exécutif, M. Tsang, par le Secrétaire au commerce, à l'industrie et à la technologie de Hong Kong, Chine, M. John C. Tsang, qui préside la Conférence, par le Directeur général de l'OMC, M. Pascal Lamy, par le Président du Conseil général, Mme Amina Mohamed, Ambassadeur du Kenya auprès de l'OMC, et par le Secrétaire général de la CNUCED (et ancien Directeur général de l'OMC), M. Supachai Panitchpakdi, au nom du Secrétaire général de l'ONU, M. Kofi Annan.

> Voir les déclarations

Les Ministres ont ensuite entamé les délibérations de la Conférence. Le Président John Tsang a confirmé ce qu'il avait annoncé précédemment au Conseil général de l'OMC à Genève, à savoir qu'il avait invité six ministres à servir de “facilitateurs” pour l'aider dans les négociations sur plusieurs sujets. Il s'agit notamment des trois Ministres suivants:

  • Accès aux marchés pour les produits non agricoles — M. Humayum Khan, Ministre du commerce du Pakistan

  • Agriculture — M. Mukhisa Kituyi, Ministre du commerce et de l'industrie du Kenya

  • Questions de développement — M. Clement Rohee, Ministre du commerce extérieur et de la coopération internationale du Guyana

Trois autres Ministres, qui sont des facilitateurs polyvalents, ont pu apporter leur aide en ce qui concerne les services, les règles et les autres questions:

  • M. Hyun Chong Kim, Ministre du commerce de la Corée (qui a engagé les travaux sur les services le lendemain);

  • M. Jonas StØre, Ministre des affaires étrangères de la Norvège; et

  • M. Ignacio Walker, Ministre des relations extérieures du Chili.

> Pour les “amis de la présidence” de Cancún, voir le rapport du premier jour de Cancún

Lors d'une conférence de presse tenue plus tard, le Président, M. Tsang, a dit que les facilitateurs et lui-même tiendraient des réunions informelles, à la fois avec tous les Membres et en petits groupes, pour assurer la “transparence” et l'“absence d'exclusion”, c'est-à-dire pour faire en sorte que tous les Membres soient informés et soient représentés dans les consultations.

Comme lors des précédentes Conférences ministérielles, ces réunions informelles auront lieu parallèlement à la réunion plénière formelle où les Ministres feront des déclarations générales. La première consultation, qui a commencé peu après la séance d'ouverture, a porté sur l'accès aux marchés pour les produits non agricoles.

  

Accès aux marchés pour les produits non agricoles  haut de page  
Réunion en groupe 17 heures

La première réunion a été brève. Le facilitateur, M. Humayun Khan (Pakistan), a dit qu'il espérait que les Membres éviteraient la tentation d'utiliser les grandes réunions pour reformuler des positions bien connues ou pour faire des déclarations tactiques. Plus les Membres passeraient du temps dans les grandes réunions, moins ils auraient de temps pour faire des progrès réels, a-t-il dit.

Il a proposé de centrer les négociations sur des réunions en petits groupes ou sur des consultations qu'il aurait avec différentes délégations, de manière à pouvoir se faire une idée des intérêts et des préoccupations des Membres. Par souci de transparence, il tiendra aussi des réunions avec tous les Membres.

M. Khan a dit que son objectif en tant que facilitateur est de parvenir à un résultat sur l'accès aux marchés pour les produits non agricoles qui puisse être accepté par tous.

“Ce ne sera peut-être pas le résultat que vous auriez recherché ou que vous auriez souhaité, mais c'est ce qui fait les compromis. C'est en cela que réside le défi et, bien entendu, il vous appartient de le relever”, a-t-il déclaré.

“Il reste à voir dans quelle mesure nous pouvons améliorer le projet de texte [ministériel], si tant est que cela soit possible, mais nous devons tous faire de notre mieux.”

Il a dit en outre qu'il serait dommage de ne pas saisir l'occasion offerte par cette conférence ministérielle pour faire avancer les négociations sur l'accès aux marchés pour les produits non agricoles.

“Si nous ne faisons pas de progrès cette semaine, une tâche monumentale nous attendra l'année prochaine”, a-t-il dit.

Aucun Membre n'a pris la parole et la réunion s'est achevée.

> Pour des explications, voir les bulletins d'information
> Voir aussi le projet de texte ministériel, paragraphes 12 à 18 et l'annexe B

WATCH THIS SPACE ...

Autres photos