150pxls.gif (76 bytes)
Présentation de l'institution. Lire et télécharger les textes de présentation de l'OMC. Avis de vacance. Etc

CONFÉRENCES MINISTÉRIELLES: SEATTLE
Résumé des réunions du 3 décembre

150pxls.gif (76 bytes)
Voir aussi:
> NOTE D'INFORMATION DE L'OMC 1) – Résumé des réunions du 1er décembre
> NOTE D'INFORMATION DE L'OMC 2) – Résumé des réunions du 2 décembre.


3 décembre – Dernier jour de la Conférence. Et après?

Cette note d'information a pour objet d'aider les journalistes et le public à comprendre ce qui s'est passé à la Conférence ministérielle de Seattle. Elle rend compte des événements aussi fidèlement que possible mais ne préjuge en rien de la position des gouvernements membres.

 

LES DÉBATS DU 3 DÉCEMBRE haut de page

Des réunions informelles ont continué de se tenir dans la nuit du 2 au 3 décembre. Les réunions où étaient débattus les sujets les plus importants regroupaient de 20 à 40 Ministres. Le nombre de participants variait selon les sujets et les présidents ont fait de leur mieux pour que les participants constituent un échantillon représentatif de positions des Membres sur chaque sujet. Des avancées avaient été signalées dans un certain nombre de domaines, mais on savait en fin d'après-midi qu'il ne restait pas assez de temps pour combler les écarts, renvoyer le projet de déclaration aux groupes de travail pléniers, incorporer les éventuelles modifications apportées par les groupes de travail, et enfin approuver par consensus le projet de déclaration. La Conférence devrait finir.

 

"MARQUER UNE PAUSE" haut de page

La Présidente de la Conférence, Charlene Barshefsky, Représentante pour les questions commerciales internationales des États-Unis, a déclaré à la séance plénière de clôture: "Nous avons constaté, à mesure que le temps passait, qu'il subsistait des divergences d'opinion qui ne pourraient pas être aplanies rapidement. Notre idée, partagée par le Directeur général [de l'OMC], les présidents et coprésidents des groupes de travail et les Membres dans leur ensemble, était qu'il valait mieux marquer une pause, procéder à des consultations et trouver de nouveaux moyens pour mener à bien notre tâche." "Le Directeur général", a t-elle ajouté, "pourra en profiter pour engager des consultations avec les délégations et étudier de nouveaux moyens de réduire les écarts dans les domaines pour lesquels il n'y a pas encore de consensus, élaborer un processus amélioré qui soit à la fois efficace et véritablement global, et ouvrir la voie vers une issue heureuse".

 

ET MAINTENANT? haut de page

Le Directeur général de l'OMC, M. Mike Moore, a déclaré dans un communiqué de presse publié le 8 décembre: "Je suis particulièrement déçu parce que, du fait de l'ajournement de nos délibérations, les avantages dont auraient bénéficié les pays en développement et les pays les moins avancés seront différés, alors que les difficultés auxquelles ils sont confrontés ne seront pas aplanies. Nous avons un ensemble de résultats à portée de la main."

"La Présidente de la Conférence ministérielle de Seattle m'a chargé "d'engager des consultations avec les délégations et d'étudier de nouveaux moyens de réduire les écarts dans les domaines pour lesquels il n'y a pas encore de consensus, d'élaborer un processus amélioré qui soit à la fois efficace et véritablement global, et d'ouvrir la voie vers une issue heureuse". Je vais m'y employer."

Une bonne partie des travaux vont se faire de manière informelle dans les semaines, voire les mois qui viennent. Pour ce qui est des travaux formels, le Conseil général de l'OMC doit se réunir le 17 décembre pour débattre des questions de l'"après Seattle". Quoi qu'il arrive, les Membres sont déjà convenus, et c'est dans le texte des Accords de l'OMC – que des pourparlers sur l'agriculture et les services démarreraient au début de l'an 2000. Il reste à savoir si les Membres décideront alors d'ajouter de nouvelles questions au programme qui était à l'ordre du jour de la Conférence de Seattle ou de le compléter et ce dans quels délais. 

150pxls.gif (76 bytes)