Information about the organization

5 L'OMC peut… encourager la bonne gouvernance

La transparence – le partage d'informations et de connaissances – garantit des conditions égales pour tous. Les règles réduisent l'arbitraire et les possibilités de corruption.

Elles protègent aussi les gouvernements contre les groupes de pression qui représentent des intérêts étroits.

L'OMC peut…

...réduire le coût de la vie et relever les niveaux de vie
...régler les différends et réduire les tensions commerciales
...stimuler la croissance économique et l'emploi
...réduire le coût de l'activité commerciale au niveau international
...encourager la bonne gouvernance
...aider les pays à se développer
...donner aux faibles les moyens de se faire entendre
...agir en faveur de l'environnement et de la santé
...contribuer à la paix et à la stabilité
...être efficace sans faire la une des journaux

150pxls.gif (76 bytes)

Il faut que les gouvernements soient armés pour résister aux pressions des groupes d'intérêts étroits, et le système de l'OMC peut les y aider à cet égard.

Historiquement, le protectionnisme a montré combien il peut être dommageable que des intérêts sectoriels étroits acquièrent une influence politique disproportionnée.  Les politiques restrictives se transforment en guerres commerciales dont tout le monde sort perdant.

Le système de l'OMC aide les gouvernements à avoir une vision plus équilibrée de la politique commerciale.  Les gouvernements sont ainsi mieux placés pour résister aux pressions des groupes d'intérêts particuliers en privilégiant les arbitrages faits dans l'intérêt de tous les acteurs économiques.

Restreindre les importations peut paraître un moyen efficace de soutenir un secteur économique.  Mais cela fausse l'économie au détriment d'autres secteurs qui ne devraient pas être pénalisés:  par exemple, si on protège l'agriculture, tout le monde devra payer la nourriture plus cher, ce qui exercera une pression sur les salaires dans tous les secteurs.

Le système de l'OMC porte sur un large éventail de secteurs.  Si, au cours d'une négociation, un groupe d'intérêts fait pression sur son gouvernement pour obtenir une protection spéciale, le gouvernement peut s'y opposer en disant qu'il a besoin d'un accord de vaste portée qui profitera à tous les secteurs de l'économie.  C'est exactement ce que font régulièrement les gouvernements.

Les règles incluent l'engagement de ne pas revenir à des politiques malavisées.  Le protectionnisme en général est une politique malavisée en raison du dommage qu'il cause aux plans national et international.

Certains obstacles au commerce causent des dommages supplémentaires, en favorisant la corruption et d'autres formes de mauvaise gouvernance.

Les contingents, qui consistent,par exemple, à limiter les importations ou les exportations à une quantité donnée chaque année, sont l'un des obstacles au commerce visés par les règles de l'OMC

En limitant l'offre, les contingents provoquent une hausse artificielle des prix, ce qui procure des profits anormalement élevés aux entreprises qui vendent dans les limites du contingent (les économistes parlent de "rente contingentaire").  Il en résulte de graves distorsions du marché, et ces surprofits peuvent être utilisés pour influencer les politiques, car il y a plus d'argent pour faire du lobbying.  Ces conditions créent aussi des possibilités de corruption, par exemple lors de la répartition des contingents entre les négociants.  Cela se produit malheureusement trop souvent dans le monde.

Autrement dit, les contingents sont une très mauvaise façon de restreindre les échanges.  Les gouvernements sont convenus de décourager leur utilisation au moyen des règles de l'OMC.

Néanmoins, la plupart des pays continuent à recourir à diverses formes de contingents, et les gouvernements soutiennent fermement qu'ils sont nécessaires.  Mais leur utilisation est réglementée par les Accords de l'OMC, et des engagements ont été pris en vue de réduire ou d'éliminer bon nombre d'entre eux

 

Il faut que les gouvernements soient armés pour résister aux pressions des groupes d'intérêts étroits, et le système de l'OMC peut les y aider à cet égard.

Historiquement, le protectionnisme a montré combien il peut être dommageable que des intérêts sectoriels étroits acquièrent une influence politique disproportionnée.  Les politiques restrictives se transforment en guerres commerciales dont tout le monde sort perdant.

Le système de l'OMC aide les gouvernements à avoir une vision plus équilibrée de la politique commerciale.  Les gouvernements sont ainsi mieux placés pour résister aux pressions des groupes d'intérêts particuliers en privilégiant les arbitrages faits dans l'intérêt de tous les acteurs économiques.

Restreindre les importations peut paraître un moyen efficace de soutenir un secteur économique.  Mais cela fausse l'économie au détriment d'autres secteurs qui ne devraient pas être pénalisés:  par exemple, si on protège l'agriculture, tout le monde devra payer la nourriture plus cher, ce qui exercera une pression sur les salaires dans tous les secteurs.

Le système de l'OMC porte sur un large éventail de secteurs.  Si, au cours d'une négociation, un groupe d'intérêts fait pression sur son gouvernement pour obtenir une protection spéciale, le gouvernement peut s'y opposer en disant qu'il a besoin d'un accord de vaste portée qui profitera à tous les secteurs de l'économie.  C'est exactement ce que font régulièrement les gouvernements.

Les règles incluent l'engagement de ne pas revenir à des politiques malavisées.  Le protectionnisme en général est une politique malavisée en raison du dommage qu'il cause aux plans national et international.

Certains obstacles au commerce causent des dommages supplémentaires, en favorisant la corruption et d'autres formes de mauvaise gouvernance.

Les contingents, qui consistent,par exemple, à limiter les importations ou les exportations à une quantité donnée chaque année, sont l'un des obstacles au commerce visés par les règles de l'OMC

En limitant l'offre, les contingents provoquent une hausse artificielle des prix, ce qui procure des profits anormalement élevés aux entreprises qui vendent dans les limites du contingent (les économistes parlent de "rente contingentaire").  Il en résulte de graves distorsions du marché, et ces surprofits peuvent être utilisés pour influencer les politiques, car il y a plus d'argent pour faire du lobbying.  Ces conditions créent aussi des possibilités de corruption, par exemple lors de la répartition des contingents entre les négociants.  Cela se produit malheureusement trop souvent dans le monde.

Autrement dit, les contingents sont une très mauvaise façon de restreindre les échanges.  Les gouvernements sont convenus de décourager leur utilisation au moyen des règles de l'OMC.

Néanmoins, la plupart des pays continuent à recourir à diverses formes de contingents, et les gouvernements soutiennent fermement qu'ils sont nécessaires.  Mais leur utilisation est réglementée par les Accords de l'OMC, et des engagements ont été pris en vue de réduire ou d'éliminer bon nombre d'entre eux

 


Les Accords de l'OMC peuvent aider à réduire la corruption et la mauvaise gouvernance.