175pxls.gif (835 bytes)
Cliquer ici pour retourner aux "questions commerciales"

ÉTUDE DE CAS
Grâce aux technologies de l’information, les agriculteurs éthiopiens sont connectés aux marchés mondiaux

En utilisant les technologies de l’information les plus récentes, la Bourse des marchandises de l’Éthiopie transmet en temps réel les prix du café, du sésame, du maïs et du blé aux agriculteurs éthiopiens, au moyen de panneaux d’affichage électroniques extérieurs installés dans 32 zones rurales.

175pxls.gif (835 bytes)

300pxls.gif (835 bytes)

Établie en 2008, la Bourse des marchandises de l’Éthiopie vise à “assurer le développement d’un système commercial moderne et efficace”. Elle est la seule bourse de marchandises du continent africain à s’être dotée d’un système simplifié de transfert des paiements permettant le règlement le jour suivant une transaction. Grâce à l’évolution des technologies de l’information, les données dont elle dispose concernant les marchés sont largement accessibles.

Les prix du café, du sésame, du maïs et du blé sont communiqués en temps réel sur les panneaux d’affichage électroniques extérieurs installés dans 32 zones rurales, sur le site Web de la Bourse, à 256 000 abonnés à la téléphonie mobile par le biais de messages instantanés, ainsi qu’à la radio, à la télévision et dans la presse écrite.

Les données relatives aux marchés peuvent être obtenues par téléphone via un numéro gratuit. Plus de 1 million d’appels ont ainsi été reçus en septembre 2011, 70 pour cent d’entre eux provenant de personnes habitant dans des zones rurales. En juillet 2011, on estimait que la Bourse des marchandises comptait 243 membres et environ 7 800 clients — ceux-ci effectuant des transactions par l’intermédiaire des membres. Les coopératives agricoles, qui représentent 2,4 millions de petits exploitants, constituent 12 pour cent des membres.