OMC: NOUVELLES 2013

NEUVIÈME CONFÉRENCE MINISTÉRIELLE DE L’OMC


POUR EN SAVOIR PLUS:

  

Déclaration du Président et des Vice-Présidents

Nous, le Président et les Vice-Présidents de la neuvième Conférence ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce, sommes convaincus qu’un accord sur le paquet de Bali à la neuvième Conférence ministérielle est une étape essentielle pour la croissance, le commerce et le développement. C’est pourquoi nous jugeons inquiétant ce qui s’est passé à Genève cette semaine, lorsque le Directeur général a fait savoir aux Membres que nous n’avions pas l’accord sur les textes nécessaire pour assurer le succès à Bali. Il est cependant trop tôt pour parler d’échec, et nous sommes déterminés à exploiter la possibilité qu’offre la neuvième Conférence ministérielle de finaliser un accord.

Nous croyons qu’avec l’engagement politique voulu, les Membres peuvent faire les compromis nécessaires pour conclure le paquet de Bali. Toutes les difficultés restantes peuvent être surmontées s’il y a une volonté politique suffisante. Les zones d’atterrissage sont en vue. Les négociations commerciales ne sont jamais faciles, mais nous reconnaissons que des progrès substantiels ont été accomplis au cours des derniers mois.

Nous demandons instamment à tous les Membres de l’OMC de se rassembler dans les quelques jours à venir pour faire les avancées nécessaires, en étroite collaboration avec le Directeur général de l’OMC, Roberto Azevêdo.

Un accord sur la facilitation des échanges permettra de réduire les coûts des transactions à l’échelle mondiale en éliminant les formalités administratives onéreuses à la frontière par une série de mesures simples et à fort impact pour les 159 Membres de l’OMC. Actuellement, jusqu’à 7% de la valeur du commerce mondial sont perdus à cause d’inefficacités à la frontière. En outre, des résultats dans le domaine de l’agriculture, portant sur les questions de sécurité alimentaire, les subventions à l’exportation et l’amélioration du système de contingents tarifaires, ainsi que sur des éléments en faveur des pays les moins avancés, constituent une partie essentielle du paquet de Bali et vont spécifiquement dans le sens de la dimension développement du Cycle de Doha.

Un succès à Bali sera profitable à tous et donnera une impulsion majeure au système multilatéral. Le commerce permet à des millions de personnes de sortir de la pauvreté. Nous nous faisons l’écho de ce qu’a dit le Directeur général, à savoir qu’“aucun être humain vivant dans la pauvreté où que ce soit dans le monde ne verra sa situation s’améliorer si nous échouons à Bali”.

Nous soutenons pleinement les efforts déployés par le Directeur général, Roberto Azevêdo, pour conclure le paquet de Bali et demandons aux Ministres du commerce de faire preuve de la flexibilité et de la volonté nécessaires pour œuvrer ensemble à l’obtention d’un accord substantiel.

Le Président, S.E. M. Gita Wirjawan — Ministre du commerce de l’Indonésie
Le Vice-Président, Lord Stephen Green — Ministre du commerce et de l’investissement du Royaume-Uni
Le Vice-Président, S.E. M. François Kanimba — Ministre du commerce et de l’industrie du Rwanda
La Vice-Présidente, S.E. Mme Magali Silva Velarde-Alvarez — Ministre du commerce et du tourisme du Pérou

 

 

Flux de nouvelles RSS

> Des problèmes pour visualiser cette page?
Veuillez écrire à webmaster@wto.org en indiquant le système d’exploitation et le navigateur que vous utilisez.