RECHERCHE ET L’ANALYSE ÉCONOMIQUES


POUR EN SAVOIR PLUS:

  

Le lauréat du Prix du meilleur article a été annoncé à la réunion annuelle de l'European Trade Study Group, qui a eu lieu à Helsinki du 8 au 10 septembre 2016.

Dans son article, Matthieu Bellon analyse l'effet dynamique de la libéralisation du commerce sur la répartition des salaires. Il développe un modèle dynamique d'équilibre général avec une hétérogénéité des travailleurs et des entreprises. L'article constate que la libéralisation du commerce accroît le bien-être global et assure aux entreprises à la fois de nouveaux marchés d'exportation et de nouvelles sources de concurrence. Les entreprises en expansion augmentent les salaires pour recruter plus rapidement du personnel plus qualifié. Dans les entreprises menacées par la concurrence, les employés acceptent des réductions de salaires pour retarder la sortie du marché de leur employeur et pour garder leur emploi. En utilisant des données sur les entreprises et les travailleurs en France, l'auteur montre que, suite à la libéralisation des échanges, l'inégalité s'accroît dans un premier temps et atteint son niveau le plus élevé au bout de trois ans, mais elle finit par diminuer pour revenir à la moitié de son niveau maximum à plus long terme.

Dans son article, Eunhee Lee analyse l'effet du commerce international sur les inégalités et décrit comment une réduction des coûts du commerce peut accroître les inégalités dans les pays en développement. Elle montre que, si la réduction des coûts du commerce engendre des gains de bien-être globaux pour un pays dans son ensemble, l'inégalité entre travailleurs qualifiés et travailleurs non qualifiés s'accroît car les salaires augmentent plus pour les emplois qualifiés que pour les emplois non qualifiés. Cet article montre que, entre 2000 et 2010, les inégalités entre les travailleurs ayant différents niveaux d'éducation se sont accentuées sous l'effet des chocs commerciaux dans les pays à revenu élevé comme dans les pays à faible revenu. Bien que le document n'aborde pas les répercussions sur le plan des politiques, il souligne qu'il est indispensable de comprendre ces mécanismes et effets pour élaborer de meilleures politiques permettant d'éviter ou de limiter autant que possible l'impact social négatif de l'ouverture commerciale. L'élaboration et l'application de telles politiques permettraient d'accroître les possibilités de maintenir le soutien à un commerce ouvert car celui-ci reste globalement bénéfique pour tous les pays, tous les emplois et tous les types de travailleurs.

Matthieu Bellon (www.columbia.edu/~mb3413) est français. Il a obtenu un doctorat en économie à l'Université de Columbia en 2016. Depuis septembre 2016, il travaille comme économiste au Fonds monétaire international.

Eunhee Lee (www.eunhee-lee.com) est originaire de la République de Corée. Elle a obtenu un doctorat en économie à l'Université de Yale en 2016. Depuis l'automne 2016, elle travaille comme professeur assistante d'économie à l'Université du Maryland.

Le jury universitaire était composé des personnes suivantes: M. Avinash Dixit (Professeur émérite d'économie, Université de Princeton), M. Robert Staiger (Professeur d'économie, Dartmouth College), M. Robert Teh (Division de la recherche économique et des statistiques, OMC) et M. Alberto Trejos (Professeur d'économie, INCAE Business School). Mme Roberta Piermartini (Économiste, Division de la recherche et des statistiques, OMC) a coordonné le travail du jury.

Flux de nouvelles RSS

Des problèmes pour visualiser cette page?
Veuillez écrire à webmaster@wto.org en indiquant le système d’exploitation et le navigateur que vous utilisez.