ENTREPRISES, LE COMMERCE ET L’OMC

Pour en savoir plus

  

Les entreprises dont les propositions auront été retenues obtiendront le titre de “ICC-WTO Small Business Champions”.

Malgré l'importance économique des MPME dans les pays développés, en développement et moins avancés, la part de ces entreprises dans le commerce est excessivement faible, souvent parce que celles-ci ne sont pas conscientes de l'existence d'un marché potentiellement plus vaste et qu'elles n'ont généralement pas les ressources leur permettant de s'orienter dans des procédures commerciales parfois complexes. Mais les nouvelles technologies aident à réduire ces obstacles et à créer des conditions plus équitables pour les petites entreprises dans les échanges internationaux. Aider davantage de MPME à participer au commerce international est une étape importante vers la création d'un système commercial plus inclusif profitant à un nombre accru de citoyens.

Le Secrétaire général, M. Danilovich et le Directeur général, M. Azevêdo, appellent par conséquent les entreprises et organismes du secteur privé à avancer des propositions susceptibles d'aider les MPME à participer au commerce international. L'objectif est de mieux faire connaître les obstacles rencontrés par les MPME dans les échanges transfrontières, de mettre en avant les expériences et les réussites des MPME actives sur le marché international, de faciliter l'accès aux renseignements essentiels et d'accroître les compétences des MPME afin de leur permettre de diversifier leurs marchés d'exportation.

Le Directeur général, M. Roberto Azevêdo, s'est exprimé ainsi:

“J'ai entendu le secteur privé formuler de nombreuses idées très pertinentes au cours de ces derniers mois sur la question de savoir comment nous pourrions aider les MPME à participer au commerce. La présente initiative est notre réponse: il s'agit de reprendre certaines de ces idées et d'utiliser la plate-forme partagée de l'OMC et de l'ICC pour aider à les concrétiser. J'attends avec intérêt de prendre connaissance de propositions innovantes destinées à sensibiliser les MPME aux possibilités que le commerce peut leur offrir et à la manière dont elles peuvent utiliser ces possibilités.

Le système commercial est un bien commun, mais il est souvent plus difficile pour les MPME d'accéder aux marchés étrangers. Plus l'entreprise est petite, plus les obstacles peuvent sembler importants. Pour diffuser plus largement les avantages du commerce, il faut aider ces entreprises à participer aux échanges, particulièrement dans la mesure où les MPME jouent un rôle important dans la création d'emplois.”

Le Secrétaire général de l'ICC, John Danilovich, a ajouté:

“Les échanges internationaux peuvent apporter un formidable élan à la croissance des MPME. Nous savons que les petites entreprises qui exportent ont tendance à se développer plus vite, à verser de meilleurs salaires et à créer davantage d'emplois. Mais les MPME continuent de faire face à des obstacles en termes d'accès aux marchés mondiaux. Les petits entrepreneurs nous disent souvent que le temps et les compétences au niveau interne qui leur permettraient de faire face aux obstacles commerciaux leur font défaut — tandis que beaucoup d'autres ne sont pas conscients des possibilités que le commerce international pourrait ouvrir à leurs entreprises.  

Les réformes au niveau des politiques ont un rôle important à jouer dans le développement des exportations des MPME. Mais nous croyons également qu'il est temps d'approcher ces problèmes sous un nouvel angle, en s'appuyant sur le potentiel du secteur privé. Cette nouvelle initiative s'emploiera à tirer parti des connaissances, de la créativité et des réseaux des milieux d'affaires mondiaux afin d'inspirer et de soutenir la croissance des MPME. Nous appelons les entreprises et les organismes du secteur privé dans le monde entier à défendre la cause des petites entreprises.”

 

Quel type de propositions recherchons-nous dans le cadre de cette initiative?

  • Les propositions pourraient, par exemple, prendre la forme de campagnes de sensibilisation, de concours ou de programmes de renforcement des capacités, de formation et de mentorat.
  • L'ICC et l'OMC utiliseront leur plate-forme commune afin d'appuyer et de promouvoir les propositions retenues. Le type précis de soutien apporté par ces deux organisations dépendra de la nature des propositions reçues. L'ICC et l'OMC pourraient, par exemple, aider à promouvoir des initiatives et à organiser des événements ou apporter leur expertise et leur soutien institutionnel. Elles ne fourniront aucune contribution financière pour mettre en œuvre les propositions.
  • Les propositions doivent être conçues pour être mises en œuvre par l'entité les présentant. Elles ne doivent pas porter sur les négociations à l'OMC ou sur des modifications proposées des règles de l'Organisation. Ce type d'idées peut être présenté dans d'autres cadres.

 

En quoi consiste la procédure de présentation des propositions — et comment la sélection sera-t-elle faite?

  • Les propositions doivent exposer le concept, les objectifs et les échéances du projet ainsi que tout autre renseignement nécessaire. Elles ne doivent pas dépasser trois pages. Seuls le secteur privé et les instances représentatives sont autorisés à en présenter. Toutes les propositions doivent être envoyées à l'adresse suivante, au format Word ou pdf: MSMEsubmissions@iccwbo.org
  • L'appel à propositions est ouvert jusqu'à la fin de 2017. Il n'y a aucune limite au nombre de propositions pouvant être retenues. La sélection sera réalisée par le Secrétariat de l'OMC et l'ICC. Les deux organisations annonceront les propositions retenues au fur et à mesure.

Partager

Partager


  

Des problèmes pour visualiser cette page?
Veuillez écrire à webmaster@wto.org en indiquant le système d’exploitation et le navigateur que vous utilisez.