OMC: NOUVELLES 2017

DIRECTEUR GÉNÉRAL


POUR EN SAVOIR PLUS:

  

La Présidente Mme Bachelet a indiqué que le Chili était l’une des économies du monde les plus axées sur le commerce, le commerce extérieur représentant 62% du produit intérieur brut. Le Chili est aussi partie à 64 accords commerciaux avec des pays représentant au total plus de 83% du PIB mondial.

“L’ouverture des échanges et la croissance économique se sont accompagnées de politiques publiques conçues pour améliorer le bien-être de nos citoyens” a déclaré la Présidente. “Ces politiques n’auraient pu être financées sans un commerce international dynamique, protégé par des accords commerciaux et par les règles de l’OMC.”

La Présidente a également indiqué que les chaînes de valeur mondiales et l’intégration de nouveaux acteurs dans le commerce international, associées à un niveau de compétitivité qui n’existait pas il y a encore quelques années, étaient autant de facteurs qui obligeaient l’OMC à revoir ses perspectives. Il faudra établir de nouvelles règles pour relever efficacement les nouveaux défis.

“Aujourd’hui, nous devons innover pour adapter les règles à une économie du XXIe siècle” a affirmé la Présidente. “Nous devons défendre le multilatéralisme dans tous les domaines car il garantit l’équité, le fair-play, la paix, la démocratie, les droits de l’homme et la coopération entre les peuples et les cultures.”

Dans son allocution de bienvenue, le Directeur général Roberto Azevêdo a dit que le Chili était bien connu pour son ouverture et son internationalisme.

“Le Chili coopère dans le cadre de nombreux organismes internationaux et l’Organisation mondiale du commerce ne fait pas exception” a-t-il indiqué. “Le Chili a rejoint le système commercial multilatéral au début du GATT, il y a 70 ans, et il faisait partie des membres fondateurs de l’OMC en 1995.”

“Aujourd’hui, le Chili est un membre actif et un fervent défenseur du système commercial multilatéral” a-t-il poursuivi. “C’est donc un grand honneur que d’accueillir la Présidente Mme Bachelet à l’OMC.” Le Chili et d’autres Membres de l’OMC doivent composer avec un climat de croissance mondiale atone, et avec une pauvreté et des inégalités persistantes. “Face à ces défis, nous devons chercher à construire un système commercial plus inclusif.” a-t-il déclaré. “Cela suppose de redoubler d’efforts pour que les avantages du commerce profitent à un plus grand nombre.”

Le Directeur général a poursuivi en déclarant: “En ces temps de croissance moroses, nous devons résister à la tentation d’ériger de nouveaux obstacles économiques … Nous devons nous efforcer de coopérer et de collaborer davantage, et non pas moins … Il nous faut donc œuvrer encore au renforcement et à l’amélioration du système pour faire en sorte qu’il réponde mieux aux besoins des Membres. La Conférence ministérielle de l’OMC à Buenos Aires en décembre de cette année sera une occasion importante de progresser sur ce plan.”

Le texte complet du discours de la Présidente Mme Bachelet peut être consulté ici en espagnol et en anglais.

Le texte complet du discours du Directeur général Roberto Azevêdo peut être consulté ici.

 Photos 
Galerie de photos

 

Flux de nouvelles RSS

Des problèmes pour visualiser cette page?
Veuillez écrire à webmaster@wto.org en indiquant le système d’exploitation et le navigateur que vous utilisez.