CONSEIL GÉNÉRAL

Pour en savoir plus

  

Les coauteurs de la déclaration, qui incluent des pays Membres aussi bien développés qu'en développement, ont déclaré qu'un système commercial multilatéral fondé sur des règles qui fonctionne bien, tel que l'incarne l'OMC, était "d'une importance capitale pour les économies nationales ainsi que pour la stabilité, la prospérité et le développement de l'économie mondiale". Ils ont également noté la reprise marquée du commerce mondial l'an dernier et les prévisions positives et encourageantes de l'OMC concernant le commerce mondial en 2018 et 2019.

"Cependant, nous sommes préoccupés par la montée des tensions commerciales et les risques qui en découlent pour le système commercial multilatéral et le commerce mondial", a déclaré le groupe. "Nous encourageons les Membres de l'OMC à s'abstenir de prendre des mesures protectionnistes et à éviter les risques d'escalade. Nous demandons aux Membres de résoudre leurs divergences par le dialogue et la coopération, y compris par l'intermédiaire des organes de l'OMC et, le cas échéant, par le recours au règlement des différends de l'OMC."

Les coauteurs ont également demandé que des mesures soient prises pour relever les principaux défis auxquels l'OMC est confrontée, notamment en surmontant les difficultés s'opposant à la conclusion des négociations et en comblant leurs écarts sur le commerce et le développement. Ils ont également souligné l'importance de pourvoir sans délai tous les postes vacants actuels et futurs au sein de l'Organe d'appel.

Les coauteurs de la déclaration sont les suivants: Argentine; Australie; Bangladesh; Bénin; Brésil; Canada; Chili; Colombie; Corée, République de; Costa Rica; Côte d’Ivoire; El Salvador; Ex-République yougoslave de Macédoine; Guatemala; Hong Kong, Chine; Islande; Kazakhstan; Kenya; Liechtenstein; Malaisie; Mexique; Moldova; Myanmar; Nigéria; Norvège; Nouvelle-Zélande; Pakistan; Panama; Paraguay; Pérou; Qatar; République démocratique populaire Lao; République de Corée; République dominicaine; Singapour; Suisse; Thaïlande; Turquie; Ukraine; Uruguay et Viet Nam.

La déclaration complète, actualisée le 29 mai 2018, est disponible ici.

Partager


Partager


  

Des problèmes pour visualiser cette page?
Veuillez écrire à webmaster@wto.org en indiquant le système d’exploitation et le navigateur que vous utilisez.