SERVICES

Pour en savoir plus

  

Ce cours a permis aux participants de renforcer leur compréhension des principales dispositions de l'Accord général sur le commerce des services (AGCS) de l'OMC, de se familiariser avec les instruments d'analyse relatifs au commerce des services et de mieux comprendre la réglementation intérieure dans le domaine des services, du commerce électronique et d'autres nouvelles questions qui se posent concernant les politiques et les négociations relatives aux services.

photo

L'une des participantes au cours, Jasemin Weekes, Secrétaire permanente au Département du commerce international du Ministère du commerce international, de l'industrie, du commerce intérieur et de la consommation de Saint-Kitts-et-Nevis, a dit: "Je suis reconnaissante de l'occasion qui m'a été donnée d'apprendre comment utiliser les dispositions de l'AGCS pour tirer pleinement parti des avantages découlant du commerce des services et pour induire un développement et une croissance économiques. Le cours m'a aussi appris comment, en tant que petite île disposant de ressources limitées, Saint-Kitts-et-Nevis pouvait réduire les formalités administratives et faciliter l'entrée de flux d'investissement sur son territoire."

photo

Une autre participante au cours, Charity Priscilla Musonzo, Directrice adjointe du commerce au Ministère de l'industrie, du commerce et du tourisme du Malawi, a déclaré: "Il était important que je renforce ma compréhension de l'AGCS, car mon gouvernement participe actuellement à plusieurs négociations commerciales régionales dans le cadre du COMESA, de la SADC et du CFTA. J'ai été particulièrement intéressée par la partie sur les services financiers et la façon de mieux expliquer à nos collègues en poste dans la capitale les engagements que nous avons pris à l'OMC dans ce domaine."

photo

Andrés Del Olmo García, conseiller juridique à la Direction générale des relations économiques internationales du Ministère des affaires étrangères du Chili, qui a aussi participé au cours, a dit: "Ce cours m'a été précieux parce qu'il m'a permis d'accroître mon savoir-faire technique tout en me renseignant sur les difficultés et les discussions actuelles à l'OMC, comme la façon de mesurer l'effet restrictif sur les échanges et d'aborder les règlements électroniques liés au commerce transfrontières."

Le cours, organisé conjointement par la Division du commerce des services et de l'investissement de l'OMC et l'Institut de formation et de coopération technique, relève des activités d'assistance technique et de renforcement des capacités de l'OMC. Il correspond au niveau le plus élevé de la formation "spécialisée" proposée dans le cadre de la stratégie d'apprentissage progressif de l'OMC.

List of participants:

Sebastian Leonardo CORONEL Argentina
Anastasiya BICHUN  Belarus
Sanja SUKA  Bosnia and Herzegovina
Potry CHHEAN Cambodia
Marcelle Esther Victorine TETE NDOUMBE Cameroon
Andres Camilo DEL OLMO GARCIA Chile
Natalia PORRAS ZAMORA Costa Rica
Biubiusara TOKTONALIEVA Kyrgyz Republic
Phutsakhone SENGMANIPHON Lao People's Democratic Republic
Charity Priscilla MUSONZO Malawi
Naznin BUTONKEE Mauritius
Miguel Angel GALINDO VEGA Mexico
Bolormaa LKHAGVASUREN Mongolia
Nwe NWE OO Myanmar
Hajara USMAN Nigeria
Cheryl LACERNA Philippines
Windel SAMANIEGO Philippines
Jasemin Clarita WEEKES Saint Kitts and Nevis
Miljana MANDIC Serbia
Brian FOO Singapore
Chee How Eric TANG Singapore
Doolwala Madagedara Nalinda Padmalal WIJERATHNA Sri Lanka
Gamal Eldin Mohammed Salih AHMED Sudan
Yu-Chi CHEN Chinese Taipei
Ratanaporn SINGHASAKDA Thailand
Amevi Susukpo ANYINEFA Togo
Georgina Nampeera MUGERWA Uganda
Thi Hai Yen PHAM Viet Nam
Mwenya CHISHETA Zambia

Partager


Partager


  

Des problèmes pour visualiser cette page?
Veuillez écrire à webmaster@wto.org en indiquant le système d’exploitation et le navigateur que vous utilisez.