CONSEIL GÉNÉRAL

Pour en savoir plus

  

La contribution du commerce à la croissance économique et au développement durable est "indéniable", a dit le Secrétaire général de l'ONU aux Membres. Cependant, La montée des tensions commerciales au cours de l'année écoulée "menace la croissance du commerce international et le fondement même du système commercial multilatéral fondé sur des règles", a-t-il prévenu. "Il faut insister sur le fait que, lorsque les tensions commerciales s'accentuent, il n'y a pas de gagnants, il n'y a que des perdants, en particulier parmi les pays en développement."

Le Secrétaire général, M. Guterres, s'est félicité des efforts constants des Membres pour renforcer et actualiser plusieurs aspects du système de l'OMC afin de mieux faire face aux défis posés par les nouvelles réalités économiques et les nouvelles technologies - à savoir la numérisation - et d'obtenir de meilleurs résultats dans les négociations commerciales et d'assurer, une plus grande transparence et le règlement efficace des différends.

Il a souligné que les efforts de réforme de l'OMC devraient être guidés par les impératifs des Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies. Dans ce contexte, M. Guterres a salué les diverses initiatives prises à l'OMC pour traiter différentes questions pertinentes pour les ODD, comme l'élimination des subventions à la pêche préjudiciables, la facilitation de l'accès des pays en développement aux médicaments génériques à des prix plus abordables et l'amélioration de la transparence des subventions agricoles afin de renforcer les efforts visant à assurer la sécurité alimentaire et à mettre en place des pratiques agricoles plus durables.

"Pour répondre efficacement à ce défi, la réforme de l'OMC doit être significative, équitable, légitime et durable" a déclaré le Secrétaire général de l'ONU.

Dans ses remarques liminaires, le Directeur général de l'OMC, M. Roberto Azevêdo, a souligné l'importance de la coopération multilatérale qui est "un puissant moyen de soutenir la croissance économique, le développement, la stabilité et la paix".

"Pourtant, en ce moment crucial, le système multilatéral est confronté à d'énormes défis. L'efficacité de la coopération mondiale sous sa forme actuelle est mise en question. Cela se reflète à l'OMC."

"Les tensions entre les grandes économies se font sentir au sein de l'Organisation" a-t-il poursuivi. "Nous ne ménageons aucun effort pour aider à faire face aux préoccupations des Membres, à régler les différends et à réduire de toute urgence les tensions."

Le Directeur général, M. Azevêdo, a indiqué que certains considèrent la réforme de l'OMC comme une étape essentielle pour surmonter ces tensions. "Il est très clair que nous avons à présent l'occasion de donner un nouveau souffle au multilatéralisme commercial et de le renforcer pour les années à venir. Je pense que, dans l'intérêt de tous nos Membres, nous devons saisir cette occasion." Le texte intégral de son allocution est disponible ici.

La Présidente du Conseil général, Mme Sunanta Kangvalkulkij, a dit que la visite de M. Guterres était un moment historique pour l'OMC et qu'elle "envoie au monde un signe important de notre ferme attachement à la coopération multilatérale à l'appui de nos objectifs communs de croissance économique, de stabilité, de réduction de la pauvreté et de développement durable".

"Le multilatéralisme est un bien public - et bien qu'il ne soit pas toujours facile à réaliser, il est essentiel que nous le protégions pour la paix et la prospérité de tous, aujourd'hui et dans l'avenir" a-t-elle ajouté.

La retransmission du discours du Secrétaire général de l'ONU, M. Guterres, et des observations du Directeur général, M. Azevêdo, et de la Présidente du Conseil général, Mme Kangvalkulkij, est disponible ici.

Partager


  

Photos
Photo gallery Voir le diaporama

Des problèmes pour visualiser cette page?
Veuillez écrire à webmaster@wto.org en indiquant le système d’exploitation et le navigateur que vous utilisez.