ÉTUDIANTS ET JEUNES PROFESSIONNELS

Diaporama

Pour en savoir plus

  

Pour la première fois, le Forum public a organisé une table ronde de haut niveau entièrement consacrée aux jeunes, alors que les millénnials et la génération Z représentent les deux tiers de la main-d'œuvre dans le monde et constitueront plus de la moitié de la population mondiale d’ici à 2020. Cette génération de consommateurs, d’entrepreneurs, de travailleurs et de dirigeants est   la première à arriver à la maturité dans cette époque de changements technologiques rapides, et il faut écouter ce qu’elle pense de la façon dont le commerce devrait évoluer , a déclaré le DG Azevêdo.

 La conférence traite de la nécessité de s’adapter à l’environnement commercial de 2030, 2040 et 2050, et met en lumière les millénnials et la génération Z, qui seront les acteurs du commerce, ceux qui bénéficieront des échanges et qui devront peut-être lutter pour participer au commerce mondial et en bénéficier , a dit le Directeur général. “La configuration de l’environnement à cette époque peut dépendre des décisions que nous prenons aujourd’hui … c’est pourquoi il est important d’entendre leur voix.”

Le DG Azevêdo a indiqué que l’OMC était à l’écoute des jeunes pour découvrir ce qu’ils proposent au sujet des besoins sociétaux de base, comme la préservation de l’environnement, l’éducation et la mobilisation communautaire. Il s'est dit préoccupé par le taux élevé d’échec des jeunes entreprises, généralement créées par des jeunes, et a déclaré qu’il était temps que les grandes entreprises traditionnelles suivent l’exemple de la jeunesse et comprennent qu’elles ne doivent pas être seulement plus rentables, mais aussi plus généreuses, justes et équitables.

L’un des principaux défis auxquels l’OMC est confrontée aujourd’hui, a-t’il ajouté, est l’inclusivité - ou comment simplifier les règles pour permettre aux jeunes entreprises et aux micro, petites et moyennes entreprises (MPME) du monde entier de tirer parti des avantages du commerce international.

Les participants ont débattu de la manière dont, à leur avis, le commerce mondial peut refléter leurs valeurs et relever les défis auxquels les jeunes sont confrontés en raison de l'évolution du paysage économique, y compris la nouvelle structure de l'emploi, les disparités en matière d'éducation et de qualification, les préoccupations environnementales et l'impératif permanent de réduction de la pauvreté. Ils ont demandé aux organisations internationales comme l’OMC de fournir un effort collectif afin de créer des conditions favorables aux nouvelles entreprises et d’offrir de nouveaux débouchés pour que les jeunes lancent leurs propres entreprises, et créent ainsi des emplois.

Chebet Lesan, PDG de BrightGreen Energy, une entreprise qui œuvre à la création de combustibles de chauffage modernes et écologiques en Afrique, a déclaré que l’environnement actuel fait qu’il  est très difficile pour un jeune d’agir de manière stratégique , car les projets d’avenir se heurtent à des obstacles structurels, en particulier en termes d’investissement.  Nous avons la passion, mais pour attirer l’investissement, nous avons un gros problème car nous n’avons ni la puissance financière, ni l’influence politique , a-t-elle dit.

Bradly Heslop, cofondateur et Directeur général d’Africa WSV, une franchise sociale qui aide les entreprises sociales gérées par la communauté à appuyer les objectifs de développement, a souligné le nouveau paradigme que ces générations ouvrent. De récents sondages montrent que parmi les millénnials et la génération Z, sept jeunes sur dix veulent créer leur propre entreprise.  Le monde a besoin d’entrepreneurs maintenant, et non pas d’employés, mais les conditions nécessaires ne sont pas réunies,  a-t-il dit.

Alisée de Tonnac, cofondatrice et partenaire de Seedstars Group, un groupe qui aide les personnes sur les marchés émergents grâce à la technologie et l’entrepreneuriat, a dit que la grande nouveauté par rapport aux générations précédentes d’entrepreneurs venait du fait que l’argent et le profit ne faisaient pas tout.  Pour cette génération, le profit et la finalité sont indissociables. Je ne dis pas que nous sommes une génération meilleure, mais pour l’instant, nous n’avons pas d’autre choix , a-t-elle déclaré.

Andrés Escobar, cofondateur d’IMPCT Coffee, une entreprise qui achète du café à des communautés vulnérables et qui réinvestit ensuite au niveau local grâce à des femmes pour promouvoir l’éducation et réduire la pauvreté, a indiqué qu’il était temps que la nouvelle génération prenne le relais. Il a appelé l’ancienne génération à  vraiment nous écouter car nous avons parfois de grandes idées. C'est le seul moyen d’aller de l’avant si nous voulons trouver des solutions adéquates, précises et efficaces aux difficultés qui nous attendent .

Dans le cadre d’une activité distincte, le Hub de Genève de la Communauté des Global Shapers a organisé un atelier pour présenter les perspectives des jeunes sur l’avenir du commerce, l’idée étant de mettre en avant les questions urgentes dont ils se préoccupent et qui ont une incidence sur la manière dont ils perçoivent le commerce.  Il s'agissait notamment de prendre en compte le changement climatique, l’incidence des nouvelles technologies et les moyens pour les jeunes de participer à la mise en place d’un système commercial meilleur et plus équitable pour tous.

Le Hub de Genève a mobilisé le réseau des Global Shapers du monde entier pour refléter la diversité des opinions des jeunes et il a défini une série de mesures recommandées pour changer la perception des jeunes, qui ont l’impression de ne pas être écoutés dans les négociations commerciales et, plus généralement, dans la formulation des politiques, tout en réfléchissant à ce que l’OMC pouvait faire pour y remédier.

Les participants ont invité l’OMC à rendre la jeunesse plus autonome, sachant que deux tiers des jeunes perçoivent le système de commerce international actuel comme un facteur négatif pour le changement climatique, et comme une source, sous sa forme actuelle, d’inégalités pour les pays en développement.

Partager

Partager


  

Photos
Photo gallery Voir le diaporama

Des problèmes pour visualiser cette page?
Veuillez écrire à webmaster@wto.org en indiquant le système d’exploitation et le navigateur que vous utilisez.