DIRECTEUR GÉNÉRAL ADJOINT ALAN WM. WOLFF

Pour en savoir plus

  

Merci, Monsieur le Président.

Cette période se caractérise par de grands défis pour le système commercial mondial et par de grandes possibilités.

Le commerce mondial a diminué de 18% par rapport à l'année précédente.

Les pénuries de fournitures médicales essentielles persistent, malgré un accroissement de la production - et une augmentation des échanges. Les chiffres préliminaires indiquent que le commerce mondial de produits tels que les équipements de protection individuelle, les désinfectants pour les mains et les ventilateurs a augmenté de près de 30% au premier semestre de l'année.

Si certaines restrictions commerciales ont déjà été supprimées, en particulier en ce qui concerne les produits alimentaires, la pandémie est loin d'être terminée et les difficultés économiques persisteront.

Le démantèlement des restrictions commerciales donne déjà des signes d'essoufflement.

Le soutien des pouvoirs publics nécessaire pour lutter contre la récession économique risque d'avoir en fin de compte pour effet de fausser les conditions de concurrence et d'alimenter les tensions commerciales.

Toutefois, de nouvelles possibilités existent également.

Les Membres de l'OMC sont bien avancés dans le processus de sélection d'un nouveau Directeur général de l'OMC.

Un engagement renouvelé des Membres de l'OMC peut faire en sorte que l'Organisation soit pleinement prête à relever les défis d'une économie mondiale en mutation.

    • À mesure que la pandémie se poursuit, les mesures d'urgence restrictives pour le commerce devraient être réexaminées sous l'angle des critères du G-20, selon lesquels les mesures existantes devraient être ciblées, proportionnées, transparentes et temporaires, et les Membres devraient commencer à démanteler celles qui ne sont plus absolument nécessaires. 
    • Les négociations en cours visant à moderniser les règles de l'OMC pour relever les défis de l'économie numérique mondiale et assurer un développement durable devraient être menées à terme.
    • Le processus de réforme systémique, préconisé par les dirigeants du G-20 et les Ministres du commerce, devrait commencer sérieusement avec un examen par les Membres de l'OMC de propositions concrètes, redonnant à l'Organisation sa véritable place, celle d'une instance

 

      • où les négociations sont conclues avec succès;
      • où les différends sont réglés dans le cadre d'une structure universellement acceptée; 
      • en s'appuyant sur un Secrétariat fort, dévoué et professionnel. 

En cette période de tensions politiques et économiques, l'OMC doit être adaptée à ses objectifs. Elle doit être considérée comme assurant des conditions d'égalité pour tous ceux qui participent au commerce mondial ou qui sont affectés par lui.

Une reprise économique solide, soutenue et inclusive exige un commerce international ouvert et prévisible, appuyé par un système commercial mondial qui fonctionne bien.

Stimulée par la détermination que vous, les Ministres du commerce, exprimez, guidée par l'Initiative de Riyad, et avec un nouveau leadership, l'OMC peut tenir sa promesse.

 

Partager


  

Des problèmes pour visualiser cette page?
Veuillez écrire à webmaster@wto.org en indiquant le système d’exploitation et le navigateur que vous utilisez.