COMMERCE ET DÉVELOPPEMENT

Pour en savoir plus

  

Le Secrétariat de l’OMC a indiqué que la baisse de la valeur des exportations de marchandises des PMA était plus forte que la baisse moyenne de 13 pour cent des exportations mondiales enregistrée au cours des six premiers mois de l’année. Le secteur des services des PMA a également été touché, les estimations préliminaires suggérant une baisse de près de 40 pour cent au cours des six premiers mois de 2020. Les PMA ont également enregistré des résultats commerciaux en demi-teinte en 2019, leur part dans les exportations mondiales (marchandises et services combinés) demeurant stable aux alentours de 0,96 %.

L’incidence de la pandémie sur le commerce des PMA a figuré au centre du dernier rapport annuel du Secrétariat sur l’accès aux marchés pour les produits et services dont l’exportation présente un intérêt pour les PMA.

“Les exportations des PMA ont été durement touchées par la pandémie”, a déclaré Mme l’Ambassadrice Monique T.G. Van Daalen (Pays-Bas), Présidente du Sous-Comité. “Dans le même temps, nous avons constaté que l’impact n’avait pas été uniforme entre les PMA et les secteurs. Les exportations de combustibles et de produits manufacturés, ainsi que de services de voyage, ont connu une forte contraction au premier semestre de 2020.”

“Les perspectives commerciales demeurent incertaines dès lors que la pandémie continue de perturber les activités dans le monde”, a-t-elle ajouté.

Le rapport du Secrétariat indique que la baisse des exportations de marchandises des PMA a surtout été le fait du recul des exportations de combustibles et produits des industries extractives (26 pour cent) et de vêtements (18 pour cent). La chute brutale des exportations de services fait suite à une contraction des exportations de voyages, qui, selon les estimations, ont perdu près de 60 pour cent au premier semestre de 2020.

Le rapport du Secrétariat indique également que la pandémie de COVID-19 a encore souligné la dépendance des PMA à l’égard du tourisme, qui représente près de la moitié des exportations de services des PMA, et qu’il est essentiel pour ces pays de trouver de nouvelles possibilités d’exportation de services.

Il précise en outre que tous les PMA Membres n’ont pas été touchés dans la même mesure par les effets de la COVID-19 sur le commerce mondial des marchandises; 12 des 47 PMA Membres de l’OMC ont enregistré une augmentation des exportations au premier semestre de 2020. En outre, le secteur agricole a été moins touché par la pandémie, les exportations de produits agricoles n’ayant diminué que de 1 pour cent au premier semestre de 2020.

Plusieurs Membres ont pris la parole pour exprimer leurs préoccupations au sujet de ce qu’une délégation a qualifié de “tableau peu réjouissant” présenté dans le rapport du Secrétariat. S’exprimant au nom du Groupe des PMA Membres de l’OMC, le Tchad a souligné qu’il était important de maintenir et de développer les initiatives commerciales existantes en faveur des PMA ainsi que de soutenir le renforcement des capacités productives. L’importance de l’ensemble des programmes de préférences en faveur des PMA a été soulignée.

Le Sous-Comité a par la suite reçu des mises à jour et des exposés sur les initiatives d’assistance technique et de renforcement des capacités liées au commerce en faveur des PMA. Il s’agissait notamment des rapports du Secrétariat exécutif du Cadre intégré renforcé, un partenariat entre les PMA, les donateurs et les organisations internationales qui vise à mobiliser l’appui de la communauté internationale en faveur du commerce et du développement dans les PMA, ainsi que du Secrétariat du Fonds pour l’application des normes et le développement du commerce, un partenariat mondial qui promeut le renforcement des capacités en matière de sécurité sanitaire des produits alimentaires, de santé des animaux et de préservation des végétaux dans les pays en développement.

Le Sous-Comité a également reçu de la Division des accessions de l’OMC des renseignements actualisés sur l’état d’avancement des travaux des groupes de travail de l’accession des huit PMA actuellement candidats à l’accession à l’OMC (Soudan, Éthiopie, Sao Tomé-et-Principe, Comores, Somalie, Soudan du Sud, Bhoutan et Timor-Leste).

Partager

Partager


  

Des problèmes pour visualiser cette page?
Veuillez écrire à webmaster@wto.org en indiquant le système d’exploitation et le navigateur que vous utilisez.