DIRECTEUR GÉNÉRAL

Pour en savoir plus

  

La réunion virtuelle, à laquelle ont participé les ministres des 13 membres du groupe, a été présidée par Mme Mary NG, Ministre des petites entreprises, de la promotion des exportations et du commerce international du Canada. Le Groupe d'Ottawa se veut un petit groupe représentatif de Membres de l'OMC qui soutient les réformes visant à relever les défis auxquels est confronté le système commercial multilatéral.

Dans ses remarques, le Directeur général a dit:

“La crise de la COVID-19 a considérablement accru les tensions qui s'exercent sur le système commercial multilatéral — et de fait sur l'ensemble de l'économie mondiale.  La manière dont nous réagirons sera cruciale, car un système commercial multilatéral fort et efficace doit être un élément clé de la réponse mondiale. C'est pourquoi les quelque douze prochains mois seront cruciaux pour l'Organisation.

Même avant la pandémie, il était tout à fait clair qu'une douzième Conférence ministérielle réussie devrait faire avancer les travaux de réforme de l'OMC, tant sur le plan multilatéral (dans le cadre de négociations importantes portant par exemple sur les subventions à la pêche et l'agriculture) qu'en ce qui concerne les initiatives liées aux déclarations conjointes”.

Le DG Azevêdo a aussi relevé des possibilités d'amélioration en ce qui concerne la transparence et le règlement des différends. Il a déclaré que l'approche constructive du groupe d'Ottawa serait cruciale pour aider les Membres de l'OMC à trouver des compromis.

“Nous devons nous remettre rapidement et complètement de la pandémie. Les résultats de la MC12 pourraient jouer un rôle important à cet égard. Ils pourraient également aider les Membres à se préparer aux futures crises mondiales. Soyons donc pragmatiques mais aussi ambitieux”, a-t-il conclu.

Partager

Partager


  

Des problèmes pour visualiser cette page?
Veuillez écrire à webmaster@wto.org en indiquant le système d’exploitation et le navigateur que vous utilisez.