DIRECTEUR GÉNÉRAL

Pour en savoir plus

  

Le Directeur général, M. Azevêdo, a accueilli avec satisfaction la déclaration conjointe des Ministres, dans laquelle ils se sont engagés à “travailler activement pour garantir la continuité des flux d'équipements et de matériel médicaux critiques, de produits agricoles essentiels et d'autres biens et services à travers les frontières afin de soutenir la santé de nos citoyens”. Ils se sont également engagés à “prendre immédiatement les mesures nécessaires pour faciliter le commerce” de ces marchandises, conformément aux prescriptions nationales.

Faisant écho aux propos tenus par les dirigeants du G-20 après une réunion sur la pandémie la semaine dernière, les Ministres du commerce sont convenus que “les mesures d'urgence visant à lutter contre la COVID-19, si elles [étaient[ jugées nécessaires, [devaient] être ciblées, proportionnées, transparentes et temporaires, qu'elles ne [devaient] pas créer d'obstacles non nécessaires au commerce ou de perturbation des chaînes d'approvisionnement mondiales, et [qu'elles devaient] être conformes aux règles de l'OMC”.

La déclaration a souligné leur “engagement à notifier à l'OMC toute mesure commerciale prise, destinée à permettre aux chaînes d'approvisionnement mondiales de continuer de fonctionner durant la crise et à accélérer la reprise qui suivra”. Le texte de la déclaration est disponible ici.

Dans les observations qu'il a formulées à la réunion, le Directeur général avait exhorté les Ministres à tirer parti du commerce dans leur réponse à la pandémie, en soulignant que le commerce pouvait réduire le coût des efforts entrepris pour lutter contre la COVID-19, tout en favorisant une reprise économique plus forte.

“Nous pouvons et devons augmenter la production d'articles tels que les équipements de protection, les ventilateurs, les kits de test et, en fin de compte, les traitements et les vaccins”, a-t-il déclaré. “Il faut que les fabricants cherchent avant tout à maximiser la production et non à savoir comment ils peuvent s'approvisionner sur le marché intérieur ou si les matériaux ou composants importés arriveront un jour”.

Il a également souligné l'importance d'avoir des courants d'échanges ouverts pour que les pays puissent importer le matériel médical, les aliments et l'énergie essentiels.

En outre, M. Azevêdo a de nouveau invité les gouvernements à partager des renseignements concernant toute mesure commerciale — de facilitation ou restrictive — qu'ils mettent en place dans le cadre de la lutte contre la COVID-19. “L'OMC a mis en place un processus de transparence pour les mesures commerciales liées à la COVID-19”", a-t-il déclaré aux Ministres. “Je vous invite à donner l'exemple en partageant rapidement des renseignements sur vos politiques”.

“Nous n'avions jamais été témoins d'une pandémie telle que celle liée à la COVID-19”, a-t-il déclaré. “Elle exige une solidarité et une coopération sans précédent de la part des gouvernements et des organisations internationales. L'OMC est prête à faire sa part.”

La réunion extraordinaire des Ministres du commerce du G-20 était organisée par le Royaume d'Arabie saoudite, qui assure actuellement la présidence tournante du groupe.

Plus de renseignements sur la réponse de l'OMC face à la crise liée à la COVID-19 sont disponibles ici.

Partager

Partager


  

Des problèmes pour visualiser cette page?
Veuillez écrire à webmaster@wto.org en indiquant le système d’exploitation et le navigateur que vous utilisez.