NÉGOCIATIONS SUR LES SUBVENTIONS À LA PÊCHE

Pour en savoir plus

  

Le Président du Groupe de négociation, M. l'Ambassadeur Santiago Wills (Colombie), a dit qu'il était vital, pour le Groupe de négociation, d'élaborer dès que possible un texte récapitulatif que les Ministres examineraient à la douzième Conférence ministérielle à Nour-Soultan en juin, et qu'il consulterait les Membres sur la meilleure façon d'établir ce document. Il a demandé aux Membres de maintenir leur soutien et de se montrer flexibles pour faire aboutir les négociations.

Le Président a également fait rapport sur les faits nouveaux intervenus depuis sa dernière réunion avec les Chefs de délégation, tenue en novembre, y compris sur les séries de réunions du Groupe de négociation menées pendant les semaines du 13 janvier et du 3 février 2020. À la réunion la plus récente, les Membres ont eu l'occasion de répondre aux questions spécifiques posées par les facilitateurs pour aider à affiner les approches concernant l'interdiction des subventions qui contribuent à la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN), à la pêche visant les stocks surexploités, à la surpêche et à la surcapacité, ainsi que le traitement spécial et différencié en faveur des pays en développement et des pays les moins avancés et d'autres questions transversales. Les Membres ont également entendu des exposés concernant trois nouvelles propositions présentées par le Groupe des États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP), et une proposition révisée présentée par la Corée, le Japon, le Taipei chinois et l'Union européenne.

La prochaine réunion du Groupe de négociation se tiendra la semaine du 2 mars, mais les consultations informelles et les réunions en groupes restreints se poursuivront avant la réunion.  

Sur la base du mandat fixé en vertu de la Décision ministérielle adoptée à la onzième Conférence ministérielle de l'OMC, ainsi que de la cible 14.6 des Objectifs de développement durable de l'ONU, les négociateurs devraient parvenir, en 2020, à un accord établissant des disciplines destinées à éliminer les subventions à la pêche INN, interdisant certaines formes de subventions à la pêche qui contribuent à la surcapacité et à la surpêche, et prévoyant un traitement spécial et différencié pour les pays en développement et les pays les moins avancés.

Partager

Partager


  

Des problèmes pour visualiser cette page?
Veuillez écrire à webmaster@wto.org en indiquant le système d’exploitation et le navigateur que vous utilisez.