CONSEIL GÉNÉRAL

Pour en savoir plus

  

Le Président du Conseil général, M. l'Ambassadeur David Walker (Nouvelle-Zélande), a dit que toutes les délégations qu'il avait consultées accueillaient favorablement la proposition du Kazakhstan. Parallèlement, de nombreuses délégations ont souligné que, au vu de l'incertitude découlant de la pandémie de COVID-19, toute date fixée serait considérée comme une “hypothèse de travail” et qu'une évaluation et un examen constants seraient nécessaires à mesure que la situation deviendrait plus claire.

M. Walker a dit qu'il poursuivrait ses consultations avec les Membres sur la détermination d'une date précise pour la douzième Conférence ministérielle.

La douzième Conférence ministérielle devait initialement se tenir dans la capitale kazakhe Nour-Soultan du 8 au 11 juin 2020, mais a été repoussée en raison de la flambée de COVID-19. Fin avril, le Kazakhstan a informé les Membres de l'OMC qu'il restait disposé à accueillir la douzième Conférence ministérielle à Nour-Soultan en juin 2021 et a demandé au Président du Conseil général de consulter les Membres au sujet de sa proposition.

M. Walker a dit qu'une décision formelle devrait être prise par le Conseil général concernant la nouvelle date de la douzième Conférence ministérielle et qu'il entendait poursuivre ses consultations afin d'arrêter une date précise lors de la prochaine réunion du Conseil général en juillet.

Les Membres de l'OMC ont aussi examiné le calendrier proposé par le Président du Conseil général pour la désignation du nouveau Directeur général de l'OMC. Le 14 mai, le Directeur général Roberto Azevêdo a informé les Membres de son intention de quitter ses fonctions le 31 août 2020, un an avant la fin de son mandat.

Conformément à la procédure établie par le Président, les candidatures pour le poste pourront être présentées du 8 juin au 8 juillet 2020. Après cela, les candidats disposeront d'un laps de temps pour se faire connaître aux Membres, notamment lors d'une réunion spéciale du Conseil général où ils seront invités à présenter un exposé. Cette période sera suivie de la phase de recherche d'un consensus concernant le choix et la désignation d'un des candidats.

M. Walker a dit qu'il tiendrait des consultations avec les Membres dans le but de fixer des délais plus courts pour les phases suivant la présentation des candidatures, ce afin que les Membres disposent d'un calendrier clair concernant le processus de désignation d'ici la fin de la période de présentation des candidatures. Il a ajouté qu'il était nécessaire que les candidats et les Membres puissent connaître les délais prévus pour l'ensemble du processus.

De plus amples renseignements sur le processus sont disponibles ici.

En tant que Président du Comité des négociations commerciales, le Directeur général, Roberto Azevêdo, a fait rapport aux Membres sur les efforts déployés par les présidents des négociations sur les subventions à la pêche, l'agriculture et le traitement spécial et différencié pour examiner des solutions qui permettraient de poursuivre le dialogue.

Il a aussi rendu compte de ses activités récentes. En plus d'avoir présenté deux rapports sur le commerce et la COVID-19 aux Membres, il a participé à une réunion virtuelle du Conseil des chefs de secrétariat des organismes des Nations Unies et à une discussion organisée par la Chancelière allemande, Mme Angela Merkel, avec les chefs de secrétariat de quatre autres organisations internationales, où la question des incidences économiques et sociales de la pandémie a occupé une place importante.

Il a également pris part à un Dialogue sur le commerce à la demande de la Chambre de commerce internationale et du B-20 Arabie saoudite.

“Faire en sorte que les entreprises et les ménages soient suffisamment confiants pour investir et consommer sera un aspect très important de notre reprise économique”, a dit le Directeur général aux Membres. “C'est pourquoi le système commercial multilatéral a un rôle important à jouer dans tous ces efforts”.

“Tous les Membres doivent intensifier leur action afin de faire leur possible, au niveau national et de manière collective, pour favoriser une reprise solide. Dans nos travaux ici à l'OMC, sur le suivi et la transparence, la mise en œuvre des engagements, les négociations et les efforts de réforme plus vastes, nous devons veiller à ce que notre organisation sorte de cette crise plus résiliente que jamais et encore plus attentive à l'évolution des besoins des Membres”.

Les Membres ont aussi examiné une déclaration publiée le 1er mai par les ministres du commerce de l'Australie, du Canada, de la Corée, de la Nouvelle-Zélande et de Singapour sur les plans d'action visant à faciliter les flux de marchandises et de services ainsi que les mouvements essentiels de personne. Les ministres se sont engagés à identifier les actions concrètes qui pourraient contribuer à atténuer l'impact de la COVID-19 et à travailler avec les autres pays à leur mise en œuvre.

Les Membres ont aussi examiné un rapport du Président de la session spécifique du Comité du commerce et du développement sur le programme de travail sur les petites économies, et ont reçu des informations actualisées du Président du Conseil général sur la mise en œuvre des résultats des Conférences ministérielles de Bali (2013), de Nairobi (2015) et de Buenos Aires (2017).

Au titre des autres questions, M. Walker a informé les Membres qu'il débuterait des consultations au sujet de la désignation du nouveau président des négociations de l'OMC sur l'agriculture. L'actuel président, M. l'Ambassadeur John Deep Ford (Guyana), a annoncé le 25 mai qu'il quitterait ses fonctions à la fin du mois de juin.

Partager

Partager


  

Des problèmes pour visualiser cette page?
Veuillez écrire à webmaster@wto.org en indiquant le système d’exploitation et le navigateur que vous utilisez.