STATISTIQUES DU COMMERCE INTERNATIONAL

Pour en savoir plus

  

Le commerce des produits manufacturés était en baisse de 5% en glissement annuel entre juillet et septembre, ce qui est beaucoup plus proche du niveau d'avant la pandémie qu'au deuxième trimestre, lorsqu'il était en baisse de 19%. Le commerce des ordinateurs et des composants électroniques a affiché une croissance à deux chiffres, tout comme les expéditions de textiles, qui ont été dopées par la demande de masques faciaux.

Source: Estimations de l'OMC.

Le commerce des produits de l'industrie automobile, qui représente 11% des échanges de produits manufacturés mondiaux, s'est accéléré au troisième trimestre, lorsque les fabricants ont intensifié leur production pour satisfaire la demande accumulée des consommateurs. En glissement annuel, il était en baisse de 19% en juillet, mais de seulement 8% en septembre. Pour le troisième trimestre dans son ensemble, les expéditions dans ce secteur étaient inférieures de 13% à celles de l'année dernière. Cela représente une amélioration substantielle par rapport au deuxième trimestre, lorsque le commerce des produits de l’industrie automobile était en baisse de 53% en glissement annuel en raison à la fois de perturbations de l’offre et de la chute de la demande au début de la pandémie.  

Le commerce des vêtements a lui aussi montré des signes de résilience au troisième trimestre, les expéditions n'étant en baisse que de 4% d’une année sur l’autre en septembre, lorsque les importations ont augmenté en Amérique du Nord et en Europe. En comparaison, en juillet, les échanges étaient 15% plus faibles qu'au même mois en 2019. Le commerce des jouets, des jeux, du matériel sportif et des articles de voyage/de luxe s’est également redressé au cours du troisième trimestre, même s’il reste lui aussi inférieur aux niveaux d’avant la pandémie. Toutefois, la reprise du commerce des chaussures semble avoir stagné.

Le commerce du matériel de télécommunication, qui comprend les smartphones, s’est amélioré en glissement annuel au troisième trimestre par rapport au trimestre précédent, mais, étonnamment, a chuté de 11% en septembre par rapport au même mois en 2019, les exportations chinoises ayant diminué de 13%. Cette évolution peut indiquer une saturation du marché. En revanche, le commerce des ordinateurs et des composants électroniques, qui avait déjà enregistré une croissance positive au deuxième trimestre, s’est accéléré de 11% et de 10%, respectivement, au troisième trimestre.  

Après avoir enregistré une croissance moyenne de 10% au premier semestre, le commerce des produits pharmaceutiques s’est contracté de 1% au troisième trimestre. Cela semble indiquer la fin de la constitution de stocks, en particulier en Europe, où les cas de COVID-19 ont nettement diminué au cours de l’été.

Le commerce des équipements de protection individuelle (EPI) — qui n’apparaît pas dans le graphique — a continué de croître rapidement, augmentant de 63% au troisième trimestre par rapport à l’année précédente, le commerce des masques faciaux, en grande partie des masques en tissu, augmentant de 102%. Au cours des neuf premiers mois de 2020, près de 60% des masques faciaux ont été fournis par la Chine.

Entre janvier et septembre, le commerce total des marchandises, qui comprend les combustibles et les produits agricoles ainsi que les produits manufacturés, était en baisse de 11% d’une année sur l’autre. Le commerce des produits manufacturés, dont les prix sont moins instables que ceux des produits de base, a diminué de 10% en moyenne au cours des neuf premiers mois de 2020. Le commerce des combustibles et des produits des industries extractives a fortement diminué en valeur au troisième trimestre en raison de la chute des prix, tandis que celui des produits agricoles a fait preuve de résilience en raison de la demande soutenue de produits alimentaires pendant la pandémie.

Source:   Estimations de l'OMC.

Ces chiffres sont globalement conformes aux prévisions commerciales les plus récentes de l’OMC, qui datent du 6 octobre et faisaient état d'une baisse de 9,2% du commerce mondial des marchandises en volume en 2020. En particulier, l'OMC prédisait que les volumes des échanges repartiraient à la hausse au troisième trimestre après une chute brutale au deuxième.

Commerce des services

À l'inverse, le commerce des services est resté déprimé, en baisse de 17% en glissement annuel en septembre après avoir enregistré une baisse de 23% en juillet et de 22% en août par rapport aux mêmes mois l’année précédente. Ces estimations sont fondées sur les statistiques préliminaires de 39 économies représentant plus des deux tiers du commerce mondial des services. Les chiffres du troisième trimestre, qui couvriront un plus grand nombre d’économies, devraient être publiés à la fin de janvier.

Bien que la chute du commerce des services semble s’être ralentie à mesure que les restrictions aux voyages à l’intérieur de l’Europe ont été levées au cours de l’été, la plupart des économies ont continué d'enregistrer de fortes baisses. En septembre, les exportations de services des États-Unis étaient inférieures de 27% aux niveaux d’avant la pandémie, tandis que les importations chinoises de services étaient en baisse de 18% en glissement annuel. La résurgence du COVID-19 à l’automne a mis un frein à la reprise. Par contre, la disponibilité d’un vaccin et sa fabrication, son transport et sa distribution contribueront à la reprise du commerce des services en 2021, à la fois directement et en facilitant les voyages.

Source: Estimations de l'OMC.

Les dernières statistiques, qui comprennent des ventilations par région, sont présentées ici. D'autres statistiques commerciales à court terme, y compris de nouvelles précisions concernant les statistiques mensuelles du commerce des services, sont disponibles sur le portail de données de l'OMC.

Partager

Partager


  

Des problèmes pour visualiser cette page?
Veuillez écrire à webmaster@wto.org en indiquant le système d’exploitation et le navigateur que vous utilisez.