DIRECTEUR GÉNÉRAL ADJOINT ALAN WM. WOLFF

Pour en savoir plus

  

Je vous remercie, Monsieur le Président. Bonjour à tous.

Permettez-moi tout d'abord de souhaiter à mon tour, et au nom des Directeurs généraux adjoints et du Secrétariat, la bienvenue à la Directrice générale, Mme Ngozi Okonjo-Iweala. Au Secrétariat, nous sommes ravis que vous ayez pris aujourd'hui vos fonctions de Directrice générale de l'OMC. Nous entrevoyons un avenir très positif pour l'Organisation dans les prochaines années sous votre direction franche et ferme.

Pour ce qui est de mon rapport présenté au titre de ce point de l'ordre du jour, conformément aux arrangements provisoires mis en place par le Conseiller principal, jeudi dernier — le 25 février — j'ai présidé la première réunion informelle du CNC et des Chefs de délégation de 2021.

Cette réunion a donné aux Membres l'occasion de faire le bilan des réalisations des six derniers mois et de tenir chacun au fait des activités qu'ils avaient menées récemment.

Quatre présidents d'organes de négociation ont rendu compte de manière détaillée des travaux qu'ils avaient accomplis depuis le début de l'année. En outre, des coordinateurs d'initiatives liées à des déclarations conjointes ont pris la parole pour informer les Membres de leurs activités. Au nom des Directeurs généraux adjoints, j'ai donné un aperçu des initiatives entreprises par le Secrétariat, décrit les activités de sensibilisation menées par les DGA depuis la précédente réunion et fait observer le nombre remarquablement élevé de réunions de Membres qui s'étaient tenues conformément aux précautions sanitaires de rigueur et, dernièrement, à distance. Ma déclaration et les rapports des présidents ont été distribués aux participants au CNC sous la cote JOB/TNC/90.

Cinquante-six (56) délégations ont pris la parole pour exprimer des vues sur un éventail de questions. L'enthousiasme et l'optimisme à l'égard de “l'ère Ngozi Okonjo-Iweala” ressortaient clairement de toutes les déclarations. Les délégations ont dit qu'elles se réjouissaient à la perspective de travailler avec vous, Mme Okonjo-Iweala, pour engager des réformes indispensables à l'OMC — à commencer par la conclusion, dès que possible, d'un accord sur les subventions à la pêche. Il a été fait mention à plusieurs reprises de résultats solides en 2021, en prélude à la Conférence ministérielle prévue.

J'ai appelé instamment les Membres à traduire cet enthousiasme, cet optimisme et cet espoir en actions concrètes à l'OMC pour renforcer la contribution du commerce mondial à une lutte plus efficace contre la pandémie et à une reprise économique forte et durable.

Cette nouvelle année est très prometteuse pour l'OMC et le système multilatéral. Il appartient aux Membres d'accomplir cette promesse. Nous comptons sur la Directrice générale pour faciliter la conclusion d'accords. Même si les travaux menés par les quatre DGA au titre des arrangements provisoires se sont conclus hier à minuit, nous restons à votre disposition, Mme Okonjo-Iweala, pour vous aider à prendre vos marques et pour appuyer les Membres dans leurs travaux.

Pour conclure, je tiens aujourd'hui, en ce premier jour de cette nouvelle direction, à remercier les Membres du soutien qu'ils ont apporté au cours des six derniers mois de l'arrangement provisoire. Je tiens en particulier à rendre hommage aux présidents des comités et aux autres activités de l'OMC. Je commencerais bien entendu par le Président du Conseil général, David Walker, mais aussi par ses deux facilitateurs, Dacio Castillo et Harald Aspelund. Devant l'opposition, ils auraient pu cesser leurs activités peu avant le terme de leur mandat. Ils n'en ont rien fait. Où serions-nous aujourd'hui sans leur sens du devoir?

Les présidents des comités et des groupes de travail, ainsi que les coordinateurs d'initiatives liées à des déclarations conjointes, méritent nos remerciements et notre respect. Il est entendu qu'ils doivent être impartiaux quand il s'agit de se prononcer en cas de divergences entre les Membres, mais qu'ils ne peuvent jamais, au grand jamais, être impartiaux pour ce qui est de parvenir à un résultat positif par leurs travaux. Ainsi que la nouvelle Directrice générale l'a dit aujourd'hui, la question de savoir si l'OMC remplit sa mission est entre les mains des Membres et du Secrétariat. C'est un défi que l'on peut certainement surmonter avec succès, en témoignant d'une volonté commune et en menant les actions nécessaires.

Ainsi s'achève ma déclaration. Je vous remercie, Monsieur le Président.

 

Partager


  

Des problèmes pour visualiser cette page?
Veuillez écrire à webmaster@wto.org en indiquant le système d’exploitation et le navigateur que vous utilisez.