DIRECTEUR GÉNÉRAL ADJOINT XIANGCHEN ZHANG

Pour en savoir plus

  

Merci Serge, et bonjour à tous!

C'est pour moi un grand honneur de participer au lancement de l'Indice mondial de la paix 2021. Je dois vous transmettre les sincères excuses de la Directrice générale Ngozi Okonjo-Iweala, qui ne peut a pas se joindre à vous aujourd'hui. Alors que je prends mes marques dans mes nouvelles fonctions de Directeur général adjoint, cet événement me donne l'occasion de me pencher sur la question du commerce au service de la paix — un sujet très important, qui me tient particulièrement à cœur et dont on ne parle pas assez.

Je suis heureux de me joindre à un groupe d'éminents orateurs comprenant Son Excellence M. Augusto Santos Silva, Ministre des affaires étrangères du Portugal, M. l'Ambassadeur Thomas Greminger, Directeur du Centre de politique de sécurité de Genève, et M. Steve Killelea, fondateur et Président exécutif de l'Institute for Economics and Peace (IEP). Je tiens également à remercier tout particulièrement notre modérateur, M. Serge Stroobants, Directeur de l'IEP pour l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, pour son excellent travail.

Je suis particulièrement impressionné par le travail entrepris par l'IEP chaque année pour établir ses Indices mondiaux de la paix - un travail qui fournit une analyse basée sur des données sur les tendances de la paix, sa valeur économique, et comment développer des sociétés pacifiques. Ce travail est crucial, surtout maintenant que la pandémie de COVID-19 a aggravé les risques de fragilité dans le monde entier, alors que nous attendons encore de voir son impact réel dans les années à venir. Maintenant plus que jamais, nous devons mettre en commun les ressources, l'énergie et la capacité technique pour atténuer les conséquences économiques de la pandémie, en particulier sur les États fragiles et touchés par des conflits.

À l'OMC, nous pensons que les réformes économiques et le renforcement des institutions jouent un rôle essentiel dans la promotion de la stabilité. Le commerce, en particulier, produit des opportunités économiques, aide à créer des emplois et renforce les institutions. Ce sont là des facteurs indispensables à une paix et une stabilité durables, et la vision sous-jacente du programme de l'OMC “Le commerce au service de la paix”.

Permettez-moi de saisir cette occasion pour vous en donner un bref aperçu. L'idée à l'origine du programme est apparue en décembre 2017 lorsqu'un groupe appelé “groupe g7+ des accessions à l'OMC” a été créé à Buenos Aires en marge de la CM11 par sept PMA touchés par des conflits accédant et ayant récemment accédé. Il s'agissait de l'Afghanistan, des Comores, du Libéria, de la Somalie, du Soudan du Sud, du Timor-Leste et du Yémen. Le Groupe a réuni, pour la première fois, des pays fragiles et touchés par des conflits à l'OMC. Leur vision consiste à utiliser l'intégration commerciale et économique comme un outil pour construire leurs nations et instaurer ainsi plus de paix et de stabilité.

Cette vision a débouché sur l'initiative “Le commerce au service de la paix”, qui est maintenant devenue un programme pour un groupe plus large de pays fragiles et touchés par des conflits ayant entamé le processus d'accession à l'OMC, tels que l'Irak, le Liban, la Libye, le Soudan et la Syrie. Le programme vise à promouvoir le système fondé sur des règles en tant que processus de consolidation de la paix en mettant en évidence le rôle du commerce et de l'intégration économique dans les domaines de la sécurité, de l'humanitaire et du développement et en soulignant le lien entre le commerce et la paix, qui est souvent négligé.

Comme l'a dit mon prédécesseur et ami le DGA Alan Wolff, l'initiative “Le commerce au service de la paix” nous a rappelé pourquoi le système commercial multilatéral a été créé en 1947, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Il a été créé pour promouvoir un nouvel ordre économique mondial grâce à une interconnexion accrue afin de générer de la prospérité et d'empêcher le retour des conflits interétatiques. C'est cette noble cause qui a permis d'améliorer le niveau de vie et de réduire la pauvreté de milliards de personnes à des niveaux sans précédent.

Pour de nombreux pays qui ont accédé au GATT ou à l'OMC, y compris des Membres ayant accédé récemment comme la Chine, le pays dont je suis originaire, l'accession a été une étape indispensable pour assurer le développement économique, la paix et la prospérité dont jouissent leurs populations.    

Fondamentalement, la guerre n'est qu'une quête d'honneur et de ressources. La gloire peut être obtenue par des compétitions sportives, comme la Coupe d'Europe qui vient de commencer, et les ressources peuvent être échangées par le commerce. Le rôle de l'OMC est aussi de fournir un cadre pour le règlement des différends afin d'éviter de perdre le contrôle des conflits commerciaux entre les pays. Bien que le mécanisme de règlement des différends de l'OMC ait été fragilisé, les Membres s'accordent toujours à dire qu'il faut utiliser des règles pour gérer les différends plutôt que la force.

Au cours des dernières années, le Commerce au service de la paix a réuni des acteurs du commerce, de la paix et de l'humanitaire et forme maintenant le réseau dédié au commerce au service de la paix créé en mars de cette année. En inaugurant le réseau, la Directrice générale a dit ceci:

“Je ne suis pas étrangère aux conflits. Ayant grandi dans le sud du Nigeria dans les années 1960, j'ai été témoin direct de conflits civils. Les défis liés à la fragilité des États ont occupé une place importante tout au long de ma carrière, que ce soit à la Banque mondiale, où j'ai supervisé une étude historique sur les économies les plus vulnérables, ou en tant que Ministre des finances du Nigeria. 

Le commerce peut contribuer à briser le cercle vicieux de la fragilité, des conflits et de la pauvreté. Le commerce peut augmenter les revenus des personnes et renforcer l'interdépendance entre les communautés et les pays, contribuant ainsi à la prospérité partagée et à la réalisation de progrès vers la réalisation des Objectifs de développement durable.”

Je pense qu'elle apportera une nouvelle vision et un nouveau dynamisme à l'initiative du Commerce au service de la paix, en faisant en sorte que l'OMC joue un plus grand rôle pour contribuer à la paix et à la stabilité. Actuellement, diverses activités ont lieu dans le cadre de quatre piliers principaux: i) engagement politique et partenariats institutionnels; ii) sensibilisation et dialogue; iii) recherche; et iv) formation et renforcement des capacités.

Je peux dire aujourd'hui que les résultats de l'Indice mondial de la paix 2021 confirment une fois de plus la pertinence de notre travail sur la paix. Le fait que les gouvernements accédant dominent continuellement le bas du classement de la paix devrait nous donner à tous un sentiment d'urgence pour lutter contre la fragilité au moyen de l'intégration commerciale. Je pense que nous avons tous un rôle à jouer dans la lutte contre la fragilité. Pour que l'intégration commerciale produise les dividendes de la paix, nous devons briser les cloisonnements et établir des partenariats significatifs. C'est pourquoi nous sommes fiers du partenariat que nous avons établi avec l'IEP, notamment en ce qui concerne le pilier “recherche” du programme “Le commerce au service de la paix”, où notre objectif est de créer un pôle de connaissances en rassemblant, générant et approfondissant les connaissances sur les liens entre commerce et paix. À cet égard, nous nous intéressons particulièrement à l'élaboration d'un indice du commerce au service de la paix.

Permettez-moi de conclure mon intervention en disant que travailler à l'instauration d'une paix durable est un effort herculéen. Nous n'y parviendrons que si chacun fait sa part. L'IEP fait sa part en fournissant constamment des données, des renseignements et des connaissances indispensables sur l'état de la paix. Ce travail est d'une immense valeur pour la communauté travaillant dans le secteur de la consolidation de la paix et pour le monde en général. Permettez-moi donc de féliciter chaleureusement l'IEP pour son excellent travail de consolidation de la paix et pour le lancement de l'Indice mondial de la paix 2021. Nous nous réjouissons de la poursuite de notre collaboration.

Merci et je vous souhaite une réunion très fructueuse!

Partager

Partager


  

Des problèmes pour visualiser cette page?
Veuillez écrire à webmaster@wto.org en indiquant le système d’exploitation et le navigateur que vous utilisez.