DIRECTEUR GÉNÉRAL ADJOINT XIANGCHEN ZHANG

Pour en savoir plus

  

Excellences,
Mesdames et Messieurs,

Bonjour,

J'espère que, grâce à ce Dialogue, nous sommes tous plus conscients des nombreux enjeux de la douzième Conférence ministérielle. La CM12 est au centre du Dialogue. Nous devons collaborer pour garantir que l'OMC apporte sa pierre à l'édifice dans la gestion de la pandémie en cours. Nous devons poursuivre sur la lancée de cette année afin de conclure les négociations sur les subventions à la pêche et de sortir de l'impasse dans les négociations sur l'agriculture; nous devons aussi faire des progrès notables en termes de reclassement des PMA etc.

J'ai été très agréablement surpris de constater que nous avons pu, pendant cette journée et demie de Dialogue, discuter plus largement des stratégies, des politiques et des objectifs de développement des PMA au-delà de la CM12. Ces questions sont très intéressantes pour le sujet de notre Dialogue et j'aimerais également profiter de cette occasion pour vous faire part de quelques réflexions.

En ce qui concerne les stratégies, je pense qu'il est important pour les PMA et les autres pays en développement d'être intégrés dans le système commercial multilatéral. La stratégie une fois intégrés est différente. Pour parvenir à une pleine intégration dans le système commercial multilatéral, nous devons être courageux, nous devons être persévérants, nous devons être ouverts d'esprit. Après l'intégration, nous devons faire preuve de patience et de professionnalisme. Le fait d'associer différentes stratégies est donc un défi pour les PMA et les autres pays en développement.

Pour les PMA en particulier je pense qu'il faut que nous soyons mieux préparés aux difficultés, mais aussi aux possibilités qui découlent des changements du paysage commercial mondial.

En ce qui concerne les politiques, le programme économique national de chaque PMA est à la base de son développement durable. Aucun pays ne fait exception. Nous devons redoubler d'efforts pour atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés en matière de développement. Mais je ne pense pas que cela soit suffisant.

Nous devons nous appuyer sur la communauté internationale, l'OMC et les autres pays. À cet égard, le renforcement des capacités est essentiel. J'encourage les PMA à faire entendre leur voix au sein de l'OMC, à formuler leurs demandes, à demander à l'OMC et à ses Membres d'obtenir davantage de ressources pour le renforcement des capacités et de concevoir des programmes d'assistance technique sur mesure pour les PMA.

En ma qualité de DGA responsable du dossier du développement au sein du Secrétariat de l'OMC, je tiens à réaffirmer que les PMA restent ma priorité absolue. Nous nous efforcerons également de répondre pleinement aux besoins des PMA en matière de renforcement des capacités commerciales.

En ce qui concerne les objectifs de développement, nous avons les Objectifs de développement durable. Nous avons également des objectifs politiques spécifiques, notamment nos ambitions pour la CM12. Nous devons être réalistes et pragmatiques. 

Je pense que les PMA et les autres pays en développement ont des intérêts à la fois offensifs et défensifs. Voici mon constat personnel: les intérêts défensifs sont davantage perceptibles dans cette organisation. En même temps, nous devons reconnaître que nous avons beaucoup d'intérêts offensifs. Il n'est pas facile pour nous de reconnaître ces intérêts ni même de les recenser précisément, mais il est très important de le faire.

S'il n'est pas évident de définir ces intérêts offensifs, il est plus facile de les concrétiser. Par exemple, comme l'a mentionné l' Ambassadrice de la Thaïlande, les Membres travaillent sur la facilitation de l'investissement pour le développement. Au début, c'était un défi pour les pays en développement et les PMA de participer, mais maintenant il y a plus de 100 participants, parce que la majorité des pays en développement et des PMA reconnaissent les avantages potentiels de cette initiative.

Or, nous avons beaucoup discuté pendant ce Dialogue de la façon dont nous pourrions réaliser nos intérêts défensifs. Il nous est facile de reconnaître que nous avons des intérêts défensifs, mais il n'est pas facile de les réaliser. Notre défi est donc de concevoir une stratégie et une tactique. Nous devons maintenir un équilibre entre les intérêts offensifs et les intérêts défensifs. C'est ce que je retiens de la discussion.

Je voudrais conclure en disant que le commerce doit rester un instrument important de croissance et de développement pour les PMA. Les partenaires commerciaux et de développement devraient travailler de concert avec les PMA pour continuer à créer des synergies. L'avenir dépend de la manière dont nous pouvons garantir une relation symbiotique entre le commerce et le développement afin qu'il se renforcent mutuellement.

Au nom du Secrétariat de l'OMC, je tiens à remercier le gouvernement chinois et mon ancien collègue Yihong pour leur soutien constant dans l'organisation de ce Dialogue.

Je souhaite également remercier tous les intervenants qui ont partagé leurs points de vue avec les participants.

Et un grand merci de ma part à tous les Ambassadeurs et experts éminents qui ont participé à cet événement.

Je remercie également mes collègues de la Division du développement des efforts fournis pour organiser ce Dialogue.

Merci.

Partager

Partager


  

Des problèmes pour visualiser cette page?
Veuillez écrire à webmaster@wto.org en indiquant le système d’exploitation et le navigateur que vous utilisez.