DIRECTRICE GÉNÉRALE NGOZI OKONJO-IWEALA

Pour en savoir plus

  • Dialogue mondial sur le commerce: Le commerce, une pièce essentielle du puzzle des systèmes alimentaires, 6 juillet 2021

  

Le commerce international est essentiel pour assurer la sécurité alimentaire mondiale, a dit la Directrice générale, Mme Okonjo-Iweala, aux participants à la réunion, expliquant que le commerce était nécessaire pour acheminer les denrées alimentaires des zones excédentaires vers les zones déficitaires de notre planète.

Mme Okonjo-Iweala a noté que le monde était de plus en plus tributaire du commerce international pour la sécurité alimentaire en raison de la croissance démographique, du changement climatique et d'autres facteurs. Selon les estimations, une personne sur six dans le monde dépend presque entièrement du commerce international pour se nourrir, proportion qui pourrait atteindre 50% d'ici à 2050, a-t-elle dit. À l'avenir, il sera important de remédier aux distorsions des échanges et d'assurer la durabilité des systèmes alimentaires car le commerce des produits alimentaires façonnera l'avenir de l'utilisation des terres, de l'eau et de l'énergie, a-t-elle ajouté. 

Mme Okonjo-Iweala a indiqué les liens plus larges qui existaient entre le commerce et la sécurité alimentaire. Le commerce a contribué à créer des emplois et à accroître les revenus, améliorant la capacité des personnes d'acheter des produits alimentaires, a-t-elle noté.

La Directrice générale a appelé l'attention sur la modération dont les gouvernements avaient généralement fait preuve dans l'utilisation de restrictions commerciales pendant les phases critiques de la crise de la COVID-19 l'année dernière. En maintenant la libre circulation des produits alimentaires essentiels, les Membres de l'OMC avaient empêché la crise sanitaire de devenir une crise alimentaire. Le commerce a été l'une des solutions, et non l'un des obstacles, à la sécurité alimentaire mondiale face à la pandémie, a-t-elle fait valoir.  

La Directrice générale s'est félicitée de la tenue prochaine du Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires et du rôle de ce sommet s'agissant de réaffirmer la nécessité de mettre en place des systèmes alimentaires "adaptés à leurs objectifs et capables de répondre aux préoccupations du XXIe siècle".  Elle a encouragé les participants à présenter de nouvelles idées pour éclairer les discussions sur l'agriculture en cours à l'OMC.

Le Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires, convoqué par M. António Guterres, Secrétaire général des Nations Unies, doit avoir lieu en septembre 2021. Il s'inscrit dans le cadre de la Décennie d'action pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD) à l'horizon 2030. Le Sommet lancera de nouvelles actions en vue de réaliser des progrès sur les 17 ODD, dont chacun dépend dans une certaine mesure de systèmes alimentaires plus sains, plus durables et plus équitables.

Partager

Partager


  

Des problèmes pour visualiser cette page?
Veuillez écrire à webmaster@wto.org en indiquant le système d’exploitation et le navigateur que vous utilisez.