NÉGOCIATIONS SUR LES SUBVENTIONS À LA P?CHE

Pour en savoir plus

  

“Le but de ce nouveau projet de texte est de servir de base aux travaux visant à obtenir un texte mis au propre pouvant être présenté à une réunion des ministres le 15 juillet,” a dit le Président aux Chefs de délégation lors d'une réunion du Groupe de négociation sur les règles. “Cela nous laisse juste deux mois pour terminer. Le sentiment d'urgence partagé est palpable, et nous devons en tirer profit pour trouver enfin des terrains d'entente de compromis qui représenteront le résultat ambitieux et équilibré auquel les Ministres à Buenos Aires nous ont prescrit de parvenir, afin d'apporter une contribution substantielle et concrète à la santé de nos océans communs.” Le nouveau projet de texte est disponible ici. La déclaration du Président peut être consultée ici.

Au titre du mandat issu de la onzième Conférence ministérielle de l'OMC tenue à Buenos Aires en 2017, ainsi que de la cible 14.6 des Objectifs de développement durable de l'ONU, les négociateurs se sont vus confier la tâche de parvenir à un accord sur des disciplines visant à éliminer les subventions à la pêche illicite, non déclarée et non réglementée et à prohiber certaines formes de subventions à la pêche qui contribuent à la surcapacité et à la surpêche, le traitement spécial et différencié faisant partie intégrante des négociations.

Le Président a noté que le projet de texte reflétait les libellés provenant des Membres de l'OMC, qu'ils figurent dans les propositions, qu'ils soient l'œuvre d'un facilitateur ou qu'ils aient été exprimés pendant les réunions et les consultations. L'ensemble du texte doit faire l'objet d'une discussion et il appartiendra en dernier ressort aux Membres de résoudre les questions qui restent ouvertes, a-t-il ajouté.

Les Membres auront la possibilité, la semaine prochaine, d'identifier les questions clés sur lesquelles ils estiment qu'il est le plus difficile de parvenir à un accord puis convoqueront des réunions hebdomadaires à partir du 24 mai. Chaque semaine sera consacrée à une question spécifique figurant dans le texte.

“Je sais que ce ne sera pas facile. Rien n'est facile lorsque 164 Membres doivent parvenir à un consensus, mais c'est faisable. Le point positif est que nous avons face à nous un texte complet sur la base duquel nous pouvons dialoguer”, a dit le Président. “Maintenant, il est temps de se lancer dans un sprint pour franchir la ligne d'arrivée.”

Partager

Partager


  

Des problèmes pour visualiser cette page?
Veuillez écrire à webmaster@wto.org en indiquant le système d’exploitation et le navigateur que vous utilisez.