NÉGOCIATIONS SUR LES SUBVENTIONS À LA PÊCHE

Diaporama

Pour en savoir plus

  

“Nous avons décidé d'essayer quelque chose d'inhabituel, à savoir convoquer cette réunion ministérielle le 15 juillet. Si nous pouvions avoir quelque chose qui fasse avancer dans la bonne direction et transmettre un message politique fort dont nous avons besoin, ce serait très positif”, a dit la DG Okonjo-Iweala lors d'une réunion, tenue en présentiel et en ligne, au sujet des négociations sur les subventions à la pêche avec des représentants de Friends of Ocean Action, de Global Fishing Watch, de l'Institut international du développement durable, d'Oceana, de Pew Charitable Trusts, du Fonds mondial pour la Nature et du Groupe Varda.

“Je pense que votre rôle est crucial pour les jours à venir. Vous avez un rôle crucial à jouer dans ce qui se passera jeudi et nous avons besoin de votre aide pour faire vraiment passer le message. Nous ne voulons pas un accord juste pour avoir un accord. Ce n'est dans l'intérêt de personne et cela ne permettrait pas d'atteindre l'objectif de durabilité. Il est rassurant de savoir que, selon vous, nous allons dans la bonne direction”, a dit la Directrice générale. “Je tiens à adresser un message de remerciement et dire que nous devons faire plus”, a-t-elle ajouté.

L'Ambassadeur Wills a également remercié les organisations non gouvernementales (ONG) pour les renseignements qu'elles ont communiqués aux Membres dans les négociations. Il a dit que le dernier projet de texte reflétait une véritable tentative de respecter le mandat et de tenir compte des positions de toutes les délégations.

“J'ai pris connaissance de points de vue très fermes sur divers aspects, parmi l'ensemble des Membres de l'OMC. Bien que cela signifie que des divergences subsistent, cela laisse aussi penser que le texte représente bien, dans un sens, un point médian sur les questions litigieuses. Tandis que les résultats finals négociés sur ces questions litigieuses peuvent être très différents de ceux qui figurent dans le texte actuel, il me semble que le point médian est néanmoins un bon point de départ pour lancer le processus final de recherche de convergence sur ces questions”, a dit l'Ambassadeur Wills.

“Nous avons encore du travail, et nous avons pris du retard, trop d'échéances ayant été manquées. D'où l'importance de la réunion ministérielle de cette semaine pour donner aux négociations l'impulsion politique dont elles ont besoin.  Je tiens à tous vous remercier d'avoir soutenu depuis longtemps ces négociations et maintenu l'attention des délégués focalisée sur l'objectif et le mandat. J'espère vraiment que, dans nos efforts pour aller de l'avant, nous pourrons continuer à compter sur votre soutien”, a-t-il dit.

Les groupes, au nom de la coalition “Stop Funding Overfishing” qui regroupe plus de 180 organisations, ont saisi l'occasion pour présenter une vidéo exhortant les Membres de l'OMC à conclure les négociations.

Selon les arrangements présentés aux Membres par la Directrice générale et le Président le 25 juin, la réunion au niveau ministériel se tiendra de manière virtuelle, chaque Ministre se voyant attribuer un certain temps pour faire son intervention. À la fin de la réunion, le Président du Groupe de négociation fera un résumé des points soulevés par les Ministres et la Directrice générale présentera les conclusions de la réunion.

Au titre du mandat résultant de la onzième Conférence ministérielle de l'OMC tenue à Buenos Aires en 2017, ainsi que de la cible 14.6 des Objectifs de développement durable des Nations Unies, les négociateurs se sont vus confier la tâche de parvenir à un accord sur des disciplines visant à éliminer les subventions à la pêche illicite, non déclarée et non réglementée et à prohiber certaines formes de subventions à la pêche qui contribuent à la surcapacité et à la surpêche, le traitement spécial et différencié faisant partie intégrante des négociations.

Pour plus de renseignements sur les négociations, voir la note d'information ici.

Partager

Partager


  

Photos
Galerie de photos Voir le diaporama

Des problèmes pour visualiser cette page?
Veuillez écrire à webmaster@wto.org en indiquant le système d’exploitation et le navigateur que vous utilisez.