L'OMC ET LES AUTRES ORGANISATIONS

Pour en savoir plus

  

Cet événement, organisé selon la règle de Chatham House, visait à identifier les obstacles et à proposer des solutions pour accroître la production de vaccins et combler l'écart important entre les taux de vaccination des pays riches et des pays pauvres.

Les participants ont présenté les volumes de production actuels et projetés ainsi que des plans pour des investissements dans des capacités de production. Ils ont fait part de leurs expériences sur certains goulets d'étranglement qu'ils rencontraient, depuis les restrictions à l'exportation jusqu'à la lourdeur des processus réglementaires en passant par les pénuries de matières premières, et ont échangé des idées sur la manière d'y remédier.

Ils ont discuté de questions relatives au transfert de savoir faire et de technologie, ainsi que des facteurs influant sur leurs décisions en matière de concession de licences de propriété intellectuelle.

Ils étaient généralement d'accord sur l'importance qu'il y avait de maintenir des chaînes d'approvisionnement ouvertes et prévisibles, mais ils ont exprimé des points de vue différends sur la dérogation proposée aux dispositions de l'Accord de l'OMC sur les aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce pour les vaccins et les autres produits nécessaires à la lutte contre la COVID-19.

Les discussions ont aussi porté sur un large éventail de questions sur lesquelles un renforcement de la coopération internationale serait utile. Ainsi, plusieurs participants ont observé qu'à cause de l'absence de coordination concernant la reconnaissance nationale des vaccins approuvés par l'OMS, de nombreuses personnes vaccinées risquaient de ne pas pouvoir voyager dans des endroits où leur vaccin n'était pas reconnu. À cet égard, ils ont exhorté les pays à accepter tous les vaccins approuvés par l'OMS.

Les Directeurs généraux de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus,et de l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), Daren Tang, et la Directrice générale de l'OMC, Ngozi Okonjo-Iweala, ont ouvert l'événement. Leurs remarques sont reproduites ci-dessous.

Partager

Partager


  

Des problèmes pour visualiser cette page?
Veuillez écrire à webmaster@wto.org en indiquant le système d’exploitation et le navigateur que vous utilisez.