RECHERCHE ET ANALYSE ÉCONOMIQUES

Pour en savoir plus

  

En utilisant des estimations des coûts du commerce bilatéral pour 43 économies et 31 secteurs entre 2000 et 2018, l'Indice mondial des coûts du commerce de l'OMC fournit pour la première fois une ventilation détaillée des coûts du commerce, à la fois pour les marchandises et les services, et indique les groupes de producteurs et de consommateurs qui en assument la plus grosse part. Il complète d'autres statistiques que l'OMC fournit sur les coûts du commerce, comme les droits de douane moyens ou le nombre de mesures non tarifaires, et donne une idée du poids de ces mesures par rapport à d'autres facteurs, comme les coûts de transport et de voyage, les coûts d'information et de transaction, la connectivité aux TIC et la qualité de la gouvernance.

Selon l'indice, les obstacles à la politique commerciale et les différences de réglementation — qui comprennent les obstacles tarifaires et non tarifaires — constituent la principale composante des coûts commerciaux lorsque les économies à faible revenu commercent entre elles. Ces données attirent l'attention sur le fort potentiel des réformes des politiques pour stimuler le commerce entre pays en développement. Les coûts de transport et de voyage représentent la part la plus importante des coûts commerciaux lorsque les économies à haut revenu effectuent des transactions entre elles ou avec des économies à plus faible revenu.

L'indice illustre l'évolution des coûts commerciaux dans le temps, et constate que les coûts mondiaux des transactions commerciales ont diminué de 15% entre 2008 et 2018. Du côté des exportations, la baisse la plus prononcée a été observée dans les nouveaux États membres de l'UE — Lettonie, Croatie, Bulgarie, Chypre et Slovénie. Néanmoins, on constate que les coûts commerciaux globaux sont plus élevés pour les femmes, les petites et moyennes entreprises et les travailleurs non qualifiés. Cela s'explique en partie par la concentration de ces groupes dans certains secteurs, comme celui des services. L'indice révèle que les coûts commerciaux des services sont plus élevés que ceux des produits agricoles, tandis que les coûts commerciaux des produits manufacturés sont les plus bas.

Les prochaines mises à jour de l'indice viseront à prendre en compte le coût de l'incertitude sur le marché mondial - y compris la pandémie de COVID-19 — et à explorer les moyens de produire des estimations récentes des coûts commerciaux afin de tenir compte de la mise à jour en temps réel des mesures commerciales.

l'Indice mondial des coûts du commerce de l'OMC peut être consulté ici. Une note d'accompagnement sur la méthodologie et l'interprétation des résultats est disponible ici.

Partager

Partager


  

Des problèmes pour visualiser cette page?
Veuillez écrire à webmaster@wto.org en indiquant le système d’exploitation et le navigateur que vous utilisez.