DIALOGUES SUR LE COMMERCE

Diaporama

Pour en savoir plus

  

La quatrième séance de Dialogues sur le commerce consacrée aux chefs d'entreprise a été organisée conjointement avec la Chambre de commerce internationale (ICC), et a réuni plus de 80 représentants du monde des affaires qui ont discuté de leurs priorités dans les divers domaines de travail de l'OMC. Les Dialogues sont organisés depuis 2016 et impliquent à la fois la CCI et le B20, la branche commerciale du G-20.

Lors de la séance d'ouverture, la Directrice générale de l'OMC, Ngozi Okonjo-Iweala, a été rejointe par le Président du Conseil général, l'Ambassadeur Dacio Castillo, le Président de la CCI, Ajay Banga, et la Présidente du B20 Italie, Emma Marcegaglia.

La DG Okonjo-Iweala a déclaré: “Je suis très heureuse d'avoir facilité une nouvelle séance des Dialogues sur le commerce avec le secteur privé. Nos règles ont un impact direct sur la capacité des entreprises à transporter des biens et des services au-delà des frontières et à accéder à de nouveaux marchés. Parce qu'elles sont confrontées à ces réalités tous les jours, elles peuvent nous aider, ainsi que les Membres, à comprendre ce qui fonctionne bien et, surtout, ce qui ne fonctionne pas. Il s'agit là d'un apport indispensable alors que nous nous efforçons de produire des résultats d'ici à notre douzième Conférence ministérielle, début décembre.” 

Le Président du Conseil général, l'Ambassadeur Castillo, a déclaré: “Je pense parler au nom de tous les Membres de l'OMC en remerciant la CCI et le B20 pour leur soutien continu au système commercial multilatéral. Ces réunions annuelles nous permettent de connecter l'OMC aux besoins, préoccupations et attentes des entreprises, qu'elles soient nouvelles ou établies de longue date.”

Le Président de la CCI, Ajay Banga, a déclaré: “Le commerce mondial est le fondement de la prospérité et de la confiance mondiales. Au cours des dernières décennies, le commerce mondial a contribué à combler les écarts économiques, à favoriser la diversité et à stimuler l'innovation et les gains d'efficacité. Nous devons être prêts à tirer le meilleur parti de ce moment — et cela ne se fera pas en discutant de l'avenir de l'OMC, mais en lui donnant les moyens d'agir et en construisant l'OMC de demain. La CCI est prête à façonner un système commercial mondial plus inclusif et plus durable, qui profitera à tous.”

Emma Marcegaglia, Présidente du B20, a déclaré: “Le B20 et la communauté internationale des affaires considèrent la prochaine Conférence ministérielle de l'OMC comme une étape importante dans l'histoire de l'OMC. Nous sommes prêts à soutenir la modernisation et la réforme de l'Organisation, et nous nous engageons à l'aider à tenir ses promesses, à reprendre sa place centrale dans le système commercial multilatéral et à revitaliser sa légitimité dans l'intérêt de tous.”

Après la séance d'ouverture, les participants ont assisté à trois séances simultanées en petits groupes avec un certain nombre de Membres de l'OMC sur trois thèmes principaux: la réponse de l'OMC à la COVID-19, les résultats pour la douzième Conférence ministérielle et le futur programme de travail de l'OMC.

Les participants ont échangé leurs idées sur la manière dont l'OMC peut faciliter la lutte contre la pandémie et sur ce qui pourrait être fait différemment à l'OMC afin de soutenir la réponse face à la COVID-19 et aux futures crises sanitaires.

Ils ont exprimé un large soutien en faveur d'une conclusion rapide des négociations sur les subventions à la pêche et ont exhorté les Membres à faire des progrès sur l'agriculture lors de la CM12.  Des représentants du monde des affaires ont exprimé un vif intérêt pour les travaux des initiatives dites conjointes et espèrent voir des résultats tangibles dans ces domaines.

Les participants ont également discuté des priorités pour le futur programme de l'OMC, qui devrait prendre en considération les défis du 21ème siècle liés à l'environnement et à la durabilité. Ils ont lancé un appel pressant en faveur d'un programme de travail clair et décisif pour sortir de l'impasse dans laquelle se trouve l'Organe d'appel et restaurer pleinement le mécanisme de règlement des différends de l'OMC.

Un résumé des questions soulevées lors de la réunion est disponible ici.

Les entreprises et organisations représentées à la réunion étaient les suivantes:

  1. Aspen pharmacare
  2. Altana AI
  3. AmCham UE
  4. Australian Chamber of Commerce and Industry
  5. Bangladesh Garment Manufacturers & Exporters Association
  6. Bharat Biotech International
  7. Boniswa Corporate Solutions
  8. Confédération nationale de l'industrie brésilienne
  9. Business Unity South Africa
  10. BusinessEurope
  11. Chambre de Commerce canadienne
  12. Coalition of Service Industries
  13. Confédération des entreprises suédoises
  14. Deloitte
  15. Deutsche Post DHL Group
  16. Dow Chemical Company
  17. European Roundtable for Industries (ERT)
  18. European Services Forum
  19. FedEx
  20. Global Tuna Alliance
  21. Google
  22. Comités nationaux de la CCI
  23. Investisseurs IFM
  24. IKEA
  25. Incepta
  26. Investor AB
  27. Jumia
  28. Keidanren
  29. Mantra Beauty
  30. Maybank
  31. Mastercard
  32. Merck Group
  33. Pernod Ricard
  34. Pfizer
  35. Rags2Riches
  36. Taneja Global Trade Consulting Wll
  37. The Hi-Tech Group
  38. The Singapore Business Federation
  39. United States Council for International Business
  40. UPS
  41. US China Business Council
  42. Walmart

Partager

Partager


  

Photos
Galerie photos Voir le diaporama

Des problèmes pour visualiser cette page?
Veuillez écrire à webmaster@wto.org en indiquant le système d’exploitation et le navigateur que vous utilisez.