BAROMÈTRES DU COMMERCE DE L’OMC

Pour en savoir plus

  

Le Baromètre du commerce des marchandises est un indicateur avancé composite du commerce mondial qui fournit des renseignements “en temps réel” sur l'évolution du commerce des marchandises par rapport aux tendances récentes. Le niveau actuel du baromètre — de 109,7 — est supérieur de près de 10 points à la valeur de base de 100 de l'indice et a augmenté de 21,6 points en glissement annuel, ce qui dénote à la fois la vigueur de la reprise actuelle et l’ampleur du choc provoqué par la COVID-19 l'année dernière.

Au cours du dernier mois, tous les indices constitutifs du baromètre étaient supérieurs à la tendance et en hausse, soulignant la nature généralisée de la reprise et signalant une accélération du rythme de l'expansion du commerce.

Parmi les indices constitutifs du baromètre, les augmentations les plus marquées ont été observées pour les commandes à l'exportation (114,8), le fret aérien (111,1), et les composants électroniques (115,2), qui ont tous une forte valeur de prédiction des tendances à court terme du commerce. La vigueur de l'indice relatif aux produits automobiles (105,5) pourrait refléter une amélioration du moral des consommateurs, la confiance étant étroitement liée aux ventes de biens durables. C'est également le cas des matières premières agricoles (105,4), qui sont principalement constituées de bois destiné à la construction de logements. Enfin, la bonne performance du transport par conteneurs (106,7) est d'autant plus impressionnante que les expéditions maritimes ont bien résisté à la pandémie et ont donc eu moins de terrain à rattraper.

La dernière lecture du baromètre est largement conforme aux prévisions commerciales actuelles de l'OMC publiées le 31 mars, qui prévoyaient une reprise de 8% du volume du commerce mondial de marchandises en 2021, après une baisse de 5,3% l'année précédente. Les perspectives relativement positives à court terme du commerce sont assombries par des disparités régionales, par un commerce des services qui reste faible et par des calendriers de vaccination qui prennent du retard, notamment dans les pays pauvres.

Le commerce mondial se redresse depuis le deuxième trimestre de 2020, lorsque la propagation du virus de la COVID-19 a provoqué des confinements dans de nombreux pays et déclenché une chute brutale du commerce mondial. Le volume des échanges de marchandises avait baissé de 15,5 % en glissement annuel au deuxième trimestre, quand les confinements étaient pleinement effectifs, mais au quatrième trimestre, il avait dépassé le niveau de la période correspondante de 2019.

Bien que les statistiques trimestrielles du volume des échanges pour les premier et deuxième trimestres de 2021 n'aient pas encore été publiées, elles devraient afficher une très forte croissance en glissement annuel, en raison du récent renforcement des échanges d'une part et de l'effondrement du commerce l'année dernière d'autre part. Cependant, la COVID-19 continue de représenter la plus grave menace pour les perspectives commerciales, car la reprise pourrait être facilement compromise par de nouvelles vagues d'infection.

Le Baromètre du commerce des marchandises est disponible dans son intégralité ici.

De plus amples détails sur la méthodologie sont exposés dans la note technique ici.

Partager

Partager


  

Des problèmes pour visualiser cette page?
Veuillez écrire à webmaster@wto.org en indiquant le système d’exploitation et le navigateur que vous utilisez.