MICRO, PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES (MPME)

Pour en savoir plus

  

Dans ses observations liminaires, la Directrice générale a dit qu'il était urgent de comprendre et d'éliminer les obstacles qui pesaient sur l'entrepreneuriat féminin et sur la participation des femmes au commerce international. “Nous devons vraiment débloquer les solutions”, a-t-elle souligné.

La Directrice générale a indiqué qu'un tiers des entreprises internationales étaient détenues, ou dirigées, par des femmes, et que les femmes entrepreneurs détenaient et dirigeaient principalement des micro-entreprises. “Un tiers c'est une part significative des entreprises internationales, mais ce n'est pas la parité avec les entreprises détenues par des hommes, loin s'en faut”, a-t-elle dit. Elle a notamment souligné les difficultés auxquelles étaient confrontées les femmes lorsqu'elles voulaient faire enregistrer une entreprise ou obtenir un financement.

La DG Okonjo-Iweala a dit ce qui suit: “Le changement climatique est là, et nous sommes d'ores et déjà dans un monde à la recherche des technologies et des entrepreneurs qui nous aideront à faire face à ces changements et à trouver des modes de vie plus durables.”

La Directrice générale a énoncé quelques idées fausses concernant le genre, par exemple selon lesquelles les femmes sont moins aptes à exercer une activité d'entrepreneur, manquent de compétences et n'ont pas la capacité d'innover. “Nous devons lutter contre ces idées reçues et ces affirmations en créant et en mettant à la disposition des entreprises commerciales dirigées par des femmes les outils dont elles ont besoin ainsi que des réponses appropriées, en particulier en ce qui concerne les applications numériques et le financement du commerce”, a-t-elle dit.

Un atelier intitulé “MPME dirigées par des femmes, commerce et changement climatique - Adaptation et investissement pour l'avenir” a été organisé dans le but de proposer un “laboratoire de solutions” conjointes et de souligner qu'il était important de mettre l'accent sur l'inclusion dans les débats et l'élaboration des règles à l'OMC et de rappeler le lien entre la durabilité et l'inclusion.

L'événement a débuté avec une table ronde dans laquelle les participants ont insisté sur l'importance de la collaboration entre les trois groupes de l'OMC afin d'assurer la cohérence des travaux des Membres. La séance a mis en lumière certains exemples de la façon dont les MPME dirigées par des femmes étaient aidées au niveau national, en accordant une attention particulière aux populations autochtones. La séance a réuni Matthew Wilson (Barbade), coordonnateur du Groupe de travail informel de l'OMC sur les MPME, Simon Manley (Royaume-Uni), coprésident du Groupe de travail informel sur le commerce et l'égalité des genres, Nadia Theodore (Canada) et Ronald Saborío Soto (Costa Rica), co-coordonnateurs des Discussions structurées sur le commerce et la durabilité environnementale et Clare Kelly (Nouvelle-Zélande).

Dans une deuxième table ronde, composée d'entrepreneurs, Amne Suedi Kagasheki, Fondatrice et Directrice générale de Shikana Investment and Advisory Group, et Rupa Ganguli, Fondatrice et PDG de Inclusive Trade Ltd, ont fait part des difficultés rencontrées par les petites entreprises dirigées par des femmes souhaitant intégrer des considérations environnementales et sociales dans leurs activités commerciales. Elles ont proposé des changements qui pourraient aider à surmonter ces difficultés. Mme Kagasheki a indiqué que les questions sociales et environnementales étaient une considération de plus en plus importante et a souligné qu'il était nécessaire d'élaborer des lignes directrices et une législation. Mme Ganguli a relevé les difficultés qu'avaient les petites entreprises à démontrer leur impact positif sur l'environnement. Elle a présenté l'outil Verify for Impact qu'elle a mis au point pour aider à traiter ce problème.

Ivania Arguedas, de l'Agence pour la promotion du commerce extérieur du Costa Rica (PROCOMER), a expliqué comment les plates-formes locales au Costa Rica aidaient les femmes entrepreneurs en leur fournissant une assistance technique ainsi que des possibilités de réseautage et de financement pour la mise en œuvre d'activités commerciales durables.  

Partager

Partager


  

Des problèmes pour visualiser cette page?
Veuillez écrire à [email protected] en indiquant le système d’exploitation et le navigateur que vous utilisez.