PUBLICATIONS

Pour en savoir plus

  

Dans ses remarques liminaires, la DG Okonjo-Iweala a déclaré: “L'avenir du commerce réside dans les services, il sera numérique et vert, et il doit être inclusif. Cette nouvelle publication fait de cette conviction une invitation à agir. Elle montre comment le commerce des services est devenu un élément clé dans les stratégies de croissance et de développement de nos Membres … y compris en aidant les pays à diversifier et à élargir la gamme de leurs exportations, ce qui les rend plus résistants aux chocs extérieurs.”

“Le meilleur moyen d'éradiquer la pauvreté est de donner du travail aux gens”, a affirmé M. Banga. “Dans le monde d'aujourd'hui comme dans l'économie de demain, pour créer des emplois, il faut tout particulièrement mettre l'accent sur les services. Nous devons construire une voie sur laquelle le train des services pourra circuler rapidement, sans heurt et à grande échelle.”

Bien qu'il ait été fortement affecté par la pandémie de COVID-19, le commerce des services reste la composante la plus dynamique du commerce mondial. Les services fournis par voie numérique ont progressé le plus rapidement, et leur croissance est bien plus importante que celle du commerce des marchandises. En 2021, les services généraient aussi plus des deux tiers du PIB mondial et représentaient 50% de la population active mondiale. En termes de valeur ajoutée, ils représentent 50% du commerce mondial.

La publication, intitulée “Trade in Services for Development” (Le commerce des services en faveur du développement), examine comment les pays en développement peuvent pleinement tirer parti des avantages que le commerce des services offre à leurs économies et améliorer leurs perspectives de développement.

Parmi les messages qui ressortent de la publication, on peut mentionner la nécessité d'approfondir la coopération internationale dans le commerce des services, y compris à l'OMC, de réduire les coûts du commerce, et de faciliter et d'intensifier les échanges et les investissements effectués par les pays en développement dans le domaine des services. Comme le note la publication, dans le contexte plus large d'une initiative sur le commerce des services en faveur du développement, un programme d'Aide pour le commerce pourrait contribuer à renforcer la participation des économies en développement et des économies les moins avancées au commerce des services. Des ressources plus importantes sont nécessaires pour renforcer les capacités des économies en développement à diversifier et à accroître leurs exportations, à concevoir et à mettre en œuvre des réformes du commerce des services et à fournir des services compétitifs aux marchés mondiaux.

La reprise de la coopération internationale pourrait contribuer à encourager la participation effective de l'ensemble des Membres de l'OMC aux négociations sur le commerce des services et améliorer la transparence et la prévisibilité des politiques en la matière.

La publication souligne aussi qu'un accès effectif aux services faisant l'objet d'échanges commerciaux (qui vont des services de santé et d'éducation aux services financiers, de transport et de logistique) sera essentiel pour faire progresser les Objectifs de développement durable des Nations Unies.

Ont également participé à l'évènement de lancement la Secrétaire d'État à l'économie et au commerce du Royaume-Uni, Kemi Badenoch, la Ministre des affaires étrangères et du commerce extérieur de la Jamaïque, Kamina Johnson Smith, et le Ministre du commerce et de l'industrie du Rwanda, Jean Chrysostome Ngabitsinze, ainsi qu'un groupe de représentants du secteur privé. La DGA Anabel González et la Présidente de la Session extraordinaire du Conseil du commerce des services, Mme l'Ambassadrice Zhanar Aitzhan (Kazakhstan) ont aussi pris part à l'évènement.

La liste complète des intervenants peut être consultée ici.

Le rapport complet peut être consulté ici.

L'enregistrement vidéo de l'événement se trouve ici.

Partager

Partager


  


Télécharger le PDF

Télécharger

Acheter un exemplaire imprimé

Commander

Des problèmes pour visualiser cette page?
Veuillez écrire à [email protected] en indiquant le système d’exploitation et le navigateur que vous utilisez.