ITC

La CNUCED/l'OMC recherchent un Directeur exécutif pour le Centre du commerce international

L'OMC et la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) mènent conjointement le processus de sélection du nouveau Directeur exécutif du Centre du commerce international (ITC). Créé en 1964, l'ITC est un organisme conjoint de l'OMC et de l'ONU qui aide les petites et moyennes entreprises à se connecter aux marchés internationaux du commerce et de l'investissement. La date limite de dépôt des candidatures est le 15 avril 2020.

ITC
Intitulé du poste et niveau:
Directeur exécutif
Sous Secrétaire général (SSG)
Lieu d'affectation:
Genève
Unité:
Centre du commerce international (ITC)

Responsabilités

Conformément au mandat conjoint qui lui a été confié par les Nations Unies par l'intermédiaire de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement et l'Organisation mondiale du commerce (OMC), le Centre du commerce international (ITC) soutient les stratégies de réglementation, de recherche et de politique générale de ses organisations mères pour aider les pays en développement, en particulier les pays les moins avancés et les économies en transition, à mieux s'intégrer dans l'économie mondiale, à favoriser un développement économique inclusif et durable, et à contribuer à la réalisation des Objectifs de développement durable. À cette fin, l'ITC axe son action sur la mise en œuvre et l'aboutissement de projets d'assistance technique liée au commerce (ATLC) concrets.

L'ITC est dirigé par un Directeur exécutif qui rend compte au Secrétaire général de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) et au Directeur général de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), et qui supervise le programme de travail de l'Organisation. Dans le cadre de ces attributions, et en étroite coordination avec le Secrétaire général de la CNUCED et le Directeur général de l'OMC, le Directeur exécutif se charge de la gestion et de l'administration générales du Centre du commerce international en exécutant les tâches suivantes:

    • assumer la direction stratégique et la responsabilité de toutes les activités opérationnelles de l'ITC liées à la définition des priorités et à la planification de l'utilisation optimale des ressources, des connaissances et de l'expérience, et superviser et orienter les hauts responsables de l'Organisation dans l'exercice de leurs fonctions;
    • entretenir des relations de travail efficaces avec des responsables désignés, des représentants des États membres, des groupes régionaux, des autorités du pays hôte et d'autres parties prenantes dans le cadre de son mandat;
    • établir des relations de travail efficaces avec d'autres départements, institutions, bureaux, fonds et programmes des Nations Unies pour toutes les questions pertinentes pour les travaux du Centre;
    • établir des relations de travail efficaces avec l'OMC pour toutes les questions pertinentes pour les travaux du Centre;
    • maintenir des partenariats stratégiques avec d'autres organisations internationales, régionales et sous‑régionales, des organisations de la société civile, des établissements universitaires et des groupes de réflexion;
    • assurer la supervision et le contrôle de l'Organisation dans l'exercice des responsabilités en matière de finance, de personnel et d'administration générale qui lui sont déléguées;
    • superviser et renforcer la gestion interne courante de l'Organisation.

Compétences

Professionnalisme: connaissances attestées du commerce international et du développement, et de la gestion d'une organisation complexe dans un environnement international varié et multiculturel.

Leadership: qualités de leadership avérées et aptitude démontrée à assurer la gestion et la coordination de multiples activités/opérations différentes; capacité démontrée à faire preuve de flexibilité dans le leadership en effectuant et/ou supervisant l'analyse de questions complexes liées à des programmes; donner à chacun les moyens de traduire la vision en résultats concrets et instaurer une atmosphère de travail stimulante; anticiper les conflits et les résoudre en recherchant des solutions mutuellement acceptables; s'investir constamment dans le changement et le progrès.

Vision: aptitude à identifier les questions, les possibilités et les risques stratégiques majeurs et à faire clairement état des liens entre la stratégie de l'ITC et les objectifs de ses organisations mères; aptitude à soutenir et exécuter une vision solide de la gestion et de la supervision internes.

Sûreté de jugement/aptitude à décider: capacités de porter des jugements et de prendre des décisions solides, fiables et réfléchies, et aptitude à prendre des décisions difficiles sous pression; savoir identifier les éléments clés dans une situation complexe et cerner rapidement le problème; vérifier les hypothèses en les confrontant aux faits.

Gestion du comportement professionnel: aptitude à prendre des décisions rapidement, à établir des priorités et à accompagner, encadrer, motiver et former le personnel, ainsi qu'à encourager un comportement professionnel satisfaisant; savoir déléguer les responsabilités, clarifier les attentes et donner de l'autonomie au personnel dans les domaines importants de son travail; encourager chacun à se fixer des objectifs ambitieux; tenir chacun pour responsable de la réalisation des résultats qui relèvent de son domaine.

Intégrité: résister aux pressions politiques indues lors de la prise de décision; ne pas abuser de son pouvoir ou de son autorité; réagir rapidement face aux conduites non professionnelles ou non éthiques, avoir un comportement éthique irréprochable.

Responsabilité: assumer toutes ses responsabilités et honorer ses engagements; fournir les produits dont on a la responsabilité; prendre la responsabilité de ses propres erreurs et de celles de son service.

Communication: excellentes capacités de communication et de négociation. Sens de l'écoute et intérêt véritable pour le dialogue; excellente réputation pour ce qui est de résoudre les problèmes et de traiter le personnel avec honnêteté et ouverture d'esprit; la connaissance des outils et pratiques de gestion modernes, et un haut niveau de connaissance des technologies de l'information sont nécessaires pour superviser la bonne utilisation des plates‑formes et des programmes de TI.

Intégration du genre: faire preuve de leadership et prendre la responsabilité d'intégrer les questions de genre dans les travaux de fonds; veiller à la participation égale des femmes et des hommes dans tous les domaines de travail; apporter la preuve d'une bonne connaissance des stratégies et d'un engagement visant à assurer l'équilibre des genres dans le personnel; et mettre en place un environnement de travail tenant compte des questions de genre et respectueux de l'équilibre vie professionnelle/vie privée.

Qualifications

Éducation:

Diplôme universitaire supérieur (Master ou équivalent) en relations internationales, développement international, administration publique, droit, sciences politiques ou sociales, ou dans un domaine connexe.

Expérience:

    • Grande expérience, à un niveau de responsabilité élevé, des difficultés rencontrées par les entreprises en matière de commerce international, d'investissement et de capacité de production, y compris dans les pays en développement.
    • Expérience avérée en matière de leadership fondé une vision stratégique et compétences avérées en gestion d'organisations complexes.
    • Expérience avérée des relations avec les pays en développement, en particulier les pays les moins avancés et les économies en transition.
    • Connaissance des liens d'interdépendance et des systèmes de gouvernance des deux organisations mères de l'ITC, à savoir la CNUCED et l'OMC.
    • Expérience en matière de gestion dans le domaine de la promotion du commerce, s'agissant en particulier de la promotion des activités commerciales et des exportations, ainsi que de l'assistance technique aux pays en développement.
    • Une grande expérience de travail au sein d'organisations internationales pertinentes serait souhaitable.
    • Une connaissance des politiques, procédures et activités de l'ONU et de l'OMC est souhaitable.
    • Une expérience avérée de la mise en œuvre de réformes sur le lieu de travail et de la gestion du changement est souhaitable.

Langues

L'anglais et le français sont les langues de travail officielles de l'ONU. Ce poste requiert une parfaite maîtrise de l'anglais ou du français à l'oral et à l'écrit et une bonne connaissance de l'autre langue. La connaissance pratique d'une autre langue officielle de l'ONU est souhaitable.

Vérification des antécédents en matière de respect des droits de l'homme

Les Secrétariats de l'ONU et de l'OMC soulignent que, conformément à la politique de nomination des candidats, il incombe au gouvernement de s'assurer que les candidats qu'il propose n'ont jamais été condamnés et ne font pas l'objet d'enquêtes ou de poursuites judiciaires pour infraction pénale ou pour violation du droit international des droits de l'homme ou du droit international humanitaire. Si le candidat proposé a fait l'objet d'une enquête ou a été accusé ou poursuivi pour infraction pénale sans qu'il y ait eu condamnation, le gouvernement est prié de donner des renseignements sur les enquêtes ou poursuites en question. Il est aussi prié d'attester n'avoir connaissance d'aucune allégation selon laquelle son candidat aurait été impliqué, du fait de quelque action ou omission, dans la perpétration d'actes qui constituent des violations du droit international des droits de l'homme ou du droit international humanitaire.

Qu'il soit proposé par un État Membre ou qu'il postule à titre individuel, tout candidat présélectionné devra attester sur l'honneur qu'il n'a pas commis d'infraction pénale, ni été condamné ou poursuivi pour une telle infraction, et n'a nullement été impliqué, du fait de quelque action ou omission, dans la perpétration d'actes qui constituent des violations du droit international des droits de l'homme ou du droit international humanitaire.

Conflits d'intérêts

Les fonctionnaires de l'Organisation des Nations Unies doivent faire preuve des plus hautes qualités d'efficacité, de compétence et d'intégrité. Il incombe aux cadres supérieurs, en particulier, de donner l'exemple pour faire observer les normes de déontologie de l'Organisation. Il y a conflit d'intérêts lorsque, du fait de quelque action ou omission de sa part, l'intérêt personnel du fonctionnaire vient nuire à l'exercice de ses fonctions et responsabilités officielles ou compromet son intégrité, son indépendance et son impartialité. Un risque de conflit d'intérêts peut découler de l'exercice, par le fonctionnaire, d'une profession ou d'un emploi en dehors de l'Organisation, de sa participation à des activités extérieures, y compris politiques, de son acceptation de quelque don, distinction honorifique, décoration, faveur ou rémunération provenant de sources extérieures à l'Organisation, ou de ses placements financiers. Le fonctionnaire ne peut notamment accepter d'aucun gouvernement ni distinction honorifique, décoration, faveur ou rémunération ni don quelconques (article 1.2 j) du Statut du personnel). Les cadres supérieurs sont tenus de signaler sans délai à l'Organisation tout conflit d'intérêts, réel ou supposé. Afin d'éviter toute influence familiale, tout traitement préférentiel ou tout conflit d'intérêts, réels ou supposés, pouvant découler de telles situations, le Règlement du personnel de l'ONU dispose que l'Organisation n'engage ni les père et mère ni les fils, fille, frère ou sœur du (de la) fonctionnaire (disposition 4.7 a) du Règlement du personnel).

Les candidats présélectionnés sont également tenus de remplir une déclaration d'intérêts qui permettra de déceler d'éventuels conflits d'intérêts avant leur recrutement et de prévenir et gérer en amont, dans la mesure du possible et en temps utile, les situations dans lesquelles leurs intérêts personnels pourraient entrer en conflit ou sembler en conflit avec ceux de l'Organisation des Nations Unies, s'ils étaient nommés au poste faisant l'objet du présent avis.

La date limite pour le dépôt des candidatures est le 15 avril 2020. Merci de bien vouloir envoyer votre candidature aux deux adresses mail ci-dessous :

executivedirectoritc@unctad.org
editc@wto.org

Partager


  

Des problèmes pour visualiser cette page?
Veuillez écrire à webmaster@wto.org en indiquant le système d’exploitation et le navigateur que vous utilisez.