Découvrir ce qui se passe à l'OMC

NOUVELLES: COMMUNIQUÉ DE PRESSE 2003

PRESS/367
21 novembre 2003
TECHNICAL ASSISTANCE

Les Pays-Bas donnent 1,4 million d'euros à l'assistance technique de l'OMC

Le gouvernement néerlandais s'est engagé, le 19 novembre 2003, à verser 1,4 million d'euros (1,8 million de francs suisses) au Fonds global d'affectation spéciale pour le Programme de Doha pour le développement.

150pxls.gif (76 bytes)
VOIR AUSSI:
Communiqués de presse
Nouvelles
Allocutions: Supachai Panitchpakdi

> Pour en savoir plus sur l'assistance technique



M. Supachai Panitchpakdi, Directeur général de l'OMC, et S.E. M. Ian de Jong, Ambassadeur des Pays Bas, ont signé un accord sur la contribution des Pays-Bas le 19 novembre 2003.

Le don fait par la Ministre de la coopération pour le développement sera utilisé pour renforcer les capacités de négociation et les capacités commerciales.

“Je suis extrêmement reconnaissant aux Pays-Bas de contribuer à nouveau au Fonds pour le Programme de Doha pour le développement”, a dit M. Supachai Panitchpakdi, Directeur général de l'OMC. “Ce n'est qu'avec la participation intégrale de tous les Membres de l'OMC que nous pourrons faire en sorte que le Cycle de négociations de Doha débouche sur un résultat positif. Les pays en développement expriment de plus en plus le souhait de contribuer plus activement aux débats dans le cadre de l'OMC. Nous pouvons les aider, par l'assistance technique, à se munir des outils adéquats pour le faire.”

Mme Agnès van Ardenne, Ministre de la coopération pour le développement, a ultérieurement fait la déclaration suivante à La Haye: “Il faut d'urgence une assistance technique pour fournir aux pays en développement des connaissances suffisantes sur le processus de négociation multilatérale et les questions connexes. C'est ce que nous a appris l'échec des négociations de Cancún. Il nous faut donner aux pays en développement les moyens de négocier efficacement dans le processus du commerce mondial et de se conformer aux Accords de l'OMC.”

La contribution sera faite au Fonds global d'affectation spéciale pour le Programme de Doha pour le développement. Ce Fonds a été établi à la suite de la Conférence ministérielle de l'OMC qui s'est tenue à Doha en novembre 2001 et qui a lancé un nouveau cycle de négociations. Les pays en développement ont indiqué qu'il leur fallait plus de capacités techniques pour négocier sur un pied d'égalité avec les autres pays. Ils ont également demandé plus d'assistance pour se conformer à leurs obligations dans le cadre de l'OMC.

En décembre 2002, le Conseil général a approuvé un montant de 24 millions de francs suisses comme objectif pour le Fonds d'affectation spéciale pour 2003.