Découvrir ce qui se passe à l'OMC

NOUVELLES: COMMUNIQUÉ DE PRESSE 2004

PRESS/384
4 août 2004
DIRECTEUR GÉNÉRAL

Le Directeur général de l'OMC consulte les Membres au sujet de la tenue éventuelle d'une réunion d'urgence pour examiner les problèmes d'ajustement qui se posent dans le secteur des textiles et des vêtements

Le Directeur général de l'OMC, M. Supachai Panitchpakdi, a tenu hier des consultations informelles avec divers Membres de l'OMC au sujet de la demande formulée par M. le Ministre J.K. Cuttaree (Maurice), visant à ce que le Conseil du commerce des marchandises (CCM) de l'OMC se réunisse d'urgence pour examiner les coûts d'ajustement liés à la suppression des contingents devant entrer en vigueur le 1er janvier 2005 conformément à l'Accord de l'OMC sur les textiles et les vêtements (ATV).

150pxls.gif (76 bytes)
VOIR AUSSI:
Communiqués de presse
Nouvelles
Allocutions: Supachai Panitchpakdi



M. Supachai a expliqué qu'il avait organisé ces consultations pour demander l'avis des Membres sur la demande très spécifique de M. Cuttaree concernant la tenue d'une réunion d'urgence du CCM comme moyen le plus approprié ou le plus pratique de répondre aux préoccupations exprimées par Maurice. M. Supachai a également informé les Membres que les Ministres bangladais et népalais lui avaient chacun adressé une lettre dans laquelle ils faisaient part de préoccupations analogues à celles exprimées par Maurice.

“Les réactions à la demande de la tenue d'une session d'urgence ont été mitigées”, a dit M. Supachai à l'issue des consultations. Il a laissé entendre que la future session ordinaire du CCM, qui doit se tenir le 1er octobre, offrirait l'occasion aux Membres de faire part de leurs préoccupations concernant la mise en œuvre, y compris celles qui concernaient les questions relatives aux coûts d'ajustement résultant de la suppression des contingents à la fin de l'année. Lors de cette réunion, il sera procédé au dernier examen majeur du processus d'intégration prévu par l'ATV sur la base d'un rapport établi par l'Organe de supervision des textiles (OSpT).

Depuis l'entrée en vigueur de l'Accord sur les textiles et les vêtements en 1995, le Conseil du commerce des marchandises a procédé à un examen majeur de la mise en œuvre de l'Accord avant la fin de chaque étape du processus d'intégration. Pour le troisième et dernier examen majeur devant être effectué par le Conseil du commerce des marchandises le 1er octobre, le rapport de l'OSpT porte sur la période 2002-2004 et traite de toutes les questions de mise en œuvre, y compris en ce qui concerne le processus d'intégration, le mécanisme de sauvegarde transitoire et les restrictions quantitatives. Ce rapport contient également des éléments qui permettront de procéder à une évaluation globale de la mise en œuvre de l'ATV.

Par ailleurs, M. Supachai a indiqué que le Secrétariat de l'OMC avait organisé, de sa propre initiative, trois ateliers régionaux en 2004 pour examiner les questions liées à la mise en œuvre, à l'intégration et à l'expiration dans le secteur des textiles et des vêtements, y compris le problème des coûts d'ajustement à court terme. Le premier de ces ateliers régionaux, organisé à l'intention des pays de l'ALADI (Association latino-américaine d'intégration), s'est tenu à Montevideo (Uruguay) du 2 au 4 juin. Le deuxième, organisé à l'intention des pays d'Asie et du Pacifique et en partenariat avec la Banque mondiale, le FMI, le Centre du commerce international (CCI) et des importateurs/détaillants, s'est déroulé à Wuxi (Chine) du 9 au 11 juin. Le troisième, organisé à l'intention des pays africains et en partenariat également avec la Banque mondiale, le FMI et le CCI, doit se tenir à Maseru (Lesotho) du 21 au 23 septembre.

M. Supachai a appelé l'attention sur le Mécanisme d'intégration commerciale (MIC) du FMI, indiquant qu'il constituait un autre exemple significatif de coopération et de cohérence dans l'élaboration des politiques économiques au niveau mondial. Le MIC peut contribuer à donner aux pays en développement à faible revenu l'assurance que la communauté internationale les aidera à faire face aux problèmes d'ajustement qu'ils vont rencontrer l'année prochaine du fait de l'expiration de l'ATV et du rétablissement d'un commerce plus libéral dans le secteur des textiles et des vêtements. M. Supachai a également indiqué que, dans le dialogue permanent que l'OMC entretient avec des fonctionnaires de la Banque mondiale et du FMI, les deux institutions de Bretton Woods s'étaient toujours dites prêtes à apporter leur aide pour résoudre les problèmes d'ajustement et les problèmes connexes si ceux ci étaient considérés comme prioritaires dans les programmes par pays, y compris dans les documents de stratégie pour la réduction de la pauvreté établis pour les pays.

Tout en affirmant qu'il était conscient des problèmes d'ajustement qui se posaient, M. Supachai a dit que “la mise en œuvre globale de l'ATV générerait des gains considérables en matière de prospérité et d'efficacité pour l'économie mondiale, ainsi que des avantages pour les consommateurs”.

M. Supachai a confirmé qu'il suivrait personnellement de près le processus d'élimination progressive jusqu'à la fin de l'année.

150pxls.gif (76 bytes)