/175pxls.gif (78 bytes)

 SUR CETTE PAGE:   Faits saillants


Découvrir ce qui se passe à l'OMC

NOUVELLES: COMMUNIQUÉ DE PRESSE 2004

Press/386
25 octobre 2004
STATISTIQUES DU COMMERCE

La croissance du commerce sera plus forte en 2004 qu'en 2003 malgré la hausse des prix du pétrole

D'après les statistiques de l'Organisation mondiale du commerce, le volume du commerce mondial devrait augmenter de 8,5 pour cent en termes réels d'ici à la fin de 2004, malgré la flambée des prix du pétrole, ce qui représente une nette amélioration par rapport à 2003.

150pxls.gif (76 bytes)
VOIR AUSSI:
Communiqués de presse
Nouvelles
Allocutions: Supachai Panitchpakdi

Pour en savoir plus sur les statistiques du commerce

Bien que la hausse des prix du pétrole et d'autres produits de base risque de freiner la croissance du commerce et de la production mondiale en 2005, ses effets sont compensés en 2004 par la vigoureuse expansion du commerce dans de nombreux pays et par la reprise plus forte que prévu dans d'autres. D'après le rapport, la forte croissance des échanges observée au premier semestre de 2004 devrait se poursuivre à un rythme suffisant pour que le volume du commerce mondial augmente de 8,5 pour cent.

“La croissance du commerce mondial en 2004 ne sera pas affectée dans une large mesure par la hausse des prix du pétrole car on observe une forte augmentation du commerce et de la production en Chine, en Amérique latine et en Afrique. De plus, la reprise économique au Japon a été plus forte que prévu. La hausse des prix du pétrole et d'autres produits de base est due à une forte demande et les marchés semblent bien réagir à cette situation,” a déclaré le Directeur général de l'OMC, M. Supachai Panitchpakdi.

Les chiffres figurent dans le dernier rapport annuel de l'OMC sur les statistiques du commerce international, dont des extraits sont disponibles sur le site Web de l'Organisation à compter de ce jour (25 octobre 2004). L'ensemble du rapport, qui contient des données détaillées sur les flux commerciaux internationaux pendant une période récente allant jusqu'en 2003, sera disponible en novembre sur le site de l'OMC et en version imprimée.

Les statistiques indiquent que le commerce mondial des marchandises a augmenté de 16 pour cent en termes nominaux en 2003 pour atteindre 7 300 milliards de dollars. En termes réels, il a progressé de 4,5 pour cent en 2003, contre 3 pour cent en 2002, après avoir reculé en 2001. Le commerce des services commerciaux a augmenté de 13 pour cent, atteignant 1 800 milliards de dollars en termes nominaux.

  

Faits saillants haut de page

Les principales caractéristiques des résultats commerciaux en 2003 sont notamment les suivantes:

  • La poursuite de la reprise du commerce mondial en 2003 a été soutenue par la reprise de l'activité dans les secteurs manufacturiers et miniers et par une expansion toujours forte dans le secteur agricole. Le commerce des marchandises a de nouveau progressé plus rapidement que la production.

  • L'évolution des prix des produits de base et les ajustements des taux de change ont eu une incidence sur les flux commerciaux internationaux, exprimés en dollars. On pense que les mouvements des taux de change ont généralement aidé à corriger les déséquilibres existants. Toutefois, la dépréciation du dollar EU n'a pas été suffisante pour stopper le creusement du déficit courant des États-Unis. Et, bien que l'accroissement continu de leur déficit commercial ait permis de soutenir la production dans d'autres régions, cette situation est préoccupante parce qu'une réduction soudaine du déficit résultant d'une diminution des importations pourrait avoir de profondes répercussions dans le monde entier (dans les six régions autres que l'Amérique du Nord, la balance des biens et des services a été excédentaire en 2003).

  • L'élargissement de l'Union européenne a également stimulé les échanges entre l'Europe de l'Ouest et les pays en transition. Pour la première fois, les importations de marchandises de l'Europe de l'Ouest en provenance des pays en transition ont été supérieures à celles qui provenaient d'Amérique du Nord. Le déficit du commerce des marchandises de l'Europe de l'Ouest avec l'Asie est dû pour plus de moitié aux échanges avec la Chine.

  • En Asie, les exportations et les importations de marchandises ont augmenté plus rapidement que le commerce mondial. Avec une économie en pleine expansion, la Chine est devenue un grand pays commerçant. La forte augmentation de la demande d'importations de pétrole, de cuivre, de soja et de beaucoup d'autres produits primaires a grandement contribué à la hausse des prix. La Chine a aussi augmenté ses achats de biens d'équipement, de produits semi manufacturés et de pièces de machines, ce qui a soutenu la production et les exportations dans de nombreux pays d'Asie de l'Est. En 2003, comme dans la deuxième moitié des années 90, les exportations de marchandises de la Chine ont augmenté deux fois plus que le commerce mondial. Bien que ses importations aient augmenté plus rapidement que ses exportations en 2003, le pays a encore enregistré un important excédent commercial.

  • La hausse des prix des produits de base, en particulier des combustibles, a largement contribué à la remontée des exportations de marchandises des pays exportateurs de pétrole du Moyen Orient et d'Afrique et des pays en transition.

  • Après 12 années de déficits successifs, le commerce de marchandises de l'Amérique latine a enregistré un excédent. La Chine est devenue une importante destination des exportations de la région.

  • Le commerce des machines de bureau et du matériel de télécommunication a progressé beaucoup moins vite que le commerce mondial des marchandises, alors que c'était le commerce le plus dynamique tout au long des années 90. Cette catégorie de produits est la seule qui n'a pas connu de reprise en 2003 ou qui n'a pas dépassé le record d'exportation enregistré en 2000.

  • La croissance du commerce des produits chimiques a commencé à s'accélérer après 2000 en raison de la forte progression des produits pharmaceutiques. En 2003, les exportations mondiales de produits chimiques ont augmenté de 19 pour cent, pour s'établir à 794 milliards de dollars. Le commerce des produits chimiques a représenté près de 15 pour cent du commerce mondial des produits manufacturés, soit trois fois plus que le commerce des vêtements. Il a dépassé de 10 pour cent la valeur des exportations mondiales de produits de l'industrie automobile.

 

De plus amples renseignements peuvent être obtenus à l'adresse suivante: statistics@wto.org.

Commander en version papier depuis notre librairie en ligne.


> Télécharger tous les tableaux et graphiques (Format MS Excel)
> Voir les tableaux sélectionnés, par sujet