Découvrir ce qui se passe à l'OMC

OMC: COMMUNIQUÉ DE PRESSE 2005

PRESS/402
19 avril 2005
ARCHIVES HISTORIQUES

L'OMC se félicite de l'accès public donné aux documents historiques du GATT sur l'Internet

L'Organisation mondiale du commerce (OMC) se félicite du lancement, par les Stanford University Libraries and Academic Information Resources (SULAIR), d'un site Web permettant l'accès du public aux documents mis en distribution générale de l'Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT), Organisation qui a précédé l'OMC.

150pxls.gif (76 bytes)
VOIR AUSSI:
Communiqués de presse
Nouvelles
Allocutions: Supachai Panitchpakdi

Archives du GATT

Université de Stanford
Communiqué de presse



“L'OMC s'est employée avec SULAIR à permettre au public d'avoir accès à cette collection historique dans son souci de partager l'information, qui contribue à mieux faire connaître l'OMC et le système commercial multilatéral”, a dit le Directeur général de l'OMC, M. Supachai Panitchpakdi. “Le travail accompli par SULAIR, qui a numérisé ces milliers de documents avant de les afficher sur Internet, sera particulièrement utile aux universitaires, aux spécialistes des affaires commerciales, et à tous ceux qui s'intéressent à la façon dont le système commercial a évolué à l'époque du GATT, entre 1947 et 1994.”

Le projet rédigé par SULAIR et l'OMC visait aussi à assurer la conservation de cette collection unique de documents, qui n'étaient jusqu'ici disponibles que sous leur forme originale, sur support papier. La collection rendue disponible par SULAIR se compose essentiellement de documents en anglais.

Le site Web de l'OMC permet actuellement l'accès du public à plus de 150 000 documents officiels de l'OMC en anglais, français et espagnol, publiés depuis 1995. L'affichage sur le site Web de SULAIR des documents du GATT publiés entre 1947 et 1994 servira à compléter la collection de l'OMC.

Le Secrétariat de l'OMC a collaboré avec l'équipe de SULAIR au tri et au classement des documents du GATT dans le cadre d'un accord prévoyant que SULAIR prenait à sa charge le coût de la numérisation des documents et de leur conversion sous forme électronique.

150pxls.gif (76 bytes)