RECHERCHE ET ANALYSE

Mondialisation et emploi informel dans les pays en développement

Le commerce mondial a connu, ces dernières années, une forte expansion qui lui a permis d'apporter une contribution majeure à la croissance mondiale. La croissance économique ne s'est cependant pas traduite, dans bien des cas, par une amélioration des conditions de travail et des niveaux de vie. Dans la plupart des pays en développement, les emplois ont été créés en grande partie dans l'économie informelle, où est employée en moyenne près de 60 pour cent de la population active. Dans leur majorité, les travailleurs de l'économie informelle ne bénéficient pour ainsi dire d'aucune sécurité de l'emploi; leur revenu est faible, leur protection sociale inexistante et leur possibilité de bénéficier du processus de mondialisation limitée.

150pxls.gif (76 bytes)
Voir aussi:
Communiqué de presse
> Brochure succincte


 Cette étude met l'accent sur les liens entre le commerce et la croissance de l'économie informelle dans les pays en développement. Se fondant sur les travaux universitaires existants, complétés par les conclusions de nouvelles recherches empiriques menées par l'OIT et l'OMC, l'étude examine comment la réforme du commerce influe sur différents aspects de l'économie informelle. Elle analyse aussi comment les taux d'emploi informel élevés réduisent la marge de manœuvre dont les pays en développement disposent pour traduire l'ouverture du commerce en une croissance soutenue et viable.

Enfin, le rapport analyse comment une politique commerciale bien conçue et une politique d'emploi décent peuvent se compléter pour favoriser le développement durable et stimuler la prospérité des pays en développement.

Publié en 2009

Télécharger en format pdf
Commander un exemplaire imprimé

150pxls.gif (76 bytes)
> Guide pour le téléchargement des fichiers