CONSEIL GÉNÉRAL

Pour en savoir plus

  

Avant de passer aux questions qui nous intéressent aujourd'hui et aux mesures attendues du Conseil général, permettez-moi de faire brièvement le point sur le processus de désignation.

Après la démission de l'ancien Directeur général, M. Roberto Azevêdo, un an avant la fin de son mandat officiel, conformément aux Procédures convenues par le Conseil général en 2002 figurant dans le document WT/L/509, le processus de désignation du nouveau Directeur général a commencé le 20 mai 2020, lorsque j'ai envoyé à tous les Membres une communication, figurant dans le document JOB/GC/230. Dans cette communication, j'ai indiqué que la première phase du processus de désignation — qui durerait un mois, commencerait le 8 juin 2020.

À la fin de la période de présentation des candidatures, huit candidats avaient été désignés par leurs gouvernements respectifs. Compte tenu de l'urgence de la situation, conformément au paragraphe 23 des Procédures et après que j'ai mené des consultations à ce sujet, les Membres sont convenus de raccourcir à deux mois au lieu de trois la durée de la deuxième phase du processus, soit la phase durant laquelle les candidats peuvent “se faire connaître aux Membres”.

Toujours conformément aux Procédures, les huit candidats ont été invités à rencontrer les Membres à une réunion formelle du Conseil général, qui s'est tenue du 15 au 17 juillet. À cette réunion, chaque candidat a fait un bref exposé, incluant ce qu'ils envisageaient pour l'OMC, qui a été suivi d'une séance de questions et réponses.

Guidé par les opinions exprimées par les Membres, j'ai annoncé le 31 juillet les modalités pour la phase 3 du processus, soit la période de consultations visant à parvenir à un choix final. Ces modalités figurent dans le document JOB/GC/243. J'ai également indiqué, conformément aux Procédures, que je serais aidé pendant cette phase par les Présidents de l'Organe de règlement des différends et de l'Organe d'examen des politiques commerciales agissant en qualité de facilitateurs — respectivement M. l'Ambassadeur Dacio Castillo (Honduras) et M. l'Ambassadeur Harald Aspelund (Islande).

Les facilitateurs et moi-même avons mené trois séries de consultations à partir du 7 septembre. L'organisation des travaux a été la même pour les trois séries.

Lors de chacune d'entre elles, chaque Membre s'est vu poser la même question et a été invité à faire connaître ses préférences. Nous avons traité tous les renseignements reçus des Membres dans la plus stricte confidentialité.

À chaque étape, les facilitateurs et moi-même avons communiqué les résultats des consultations lors de réunions des Chefs de délégation. Les rapports que j'ai communiqués lors de ces trois réunions informelles des Chefs de délégation, qui se sont tenues les 19 septembre, 8 octobre et 28 octobre, ont été distribués dans les documents JOB/GC/244, 245 et 247, respectivement. À la réunion des Chefs de délégation du 28 octobre, conformément aux Procédures, moi-même et les facilitateurs avons fait rapport sur le résultat de la troisième et dernière série de consultations et avons annoncé que nous soumettions le nom de Mme Ngozi Okonjo-Iweala (Nigéria) comme étant la candidate ayant le plus de chances de faire l'objet d'un consensus et recommandions qu'elle soit désignée par le Conseil général comme nouvelle Directrice générale de l'OMC.

Une réunion extraordinaire du Conseil général a ensuite été convoquée le 9 novembre. Le 6 novembre, j'ai envoyé une communication à tous les Membres dans le document JOB/GC/248, indiquant que j'avais été informé que, pour des raisons liées à la situation sanitaire et aux événements actuels, les délégations ne seraient pas en mesure de prendre une décision formelle le 9 novembre. J'ai reporté cette réunion jusqu'à nouvel ordre et j'ai continué de mener des consultations avec les délégations.

Les évolutions récentes ont permis de faire avancer le processus et d'organiser aujourd'hui cette réunion pour que le Conseil général prenne les mesures appropriées.

À cet égard, j'aimerais remercier au nom des Membres S.E. Mme Yoo Myung-hee, Ministre de la République de Corée, pour sa participation à ce processus de sélection, et pour son engagement et le soutien qu'elle apporte au système commercial multilatéral et à l'OMC.

Je saisis aussi cette occasion pour rendre à nouveau formellement hommage à tous les candidats qui ont participé à ce processus. Je suis sûr que tous les Membres conviendront que nous avons eu huit candidats exceptionnellement qualifiés et que leur participation a enrichi le processus et l'Organisation dans son ensemble.

Je souhaite aussi remercier sincèrement les facilitateurs, M. l'Ambassadeur Dacio Castillo et M. l'Ambassadeur Harald Aspelund, qui ont fait preuve d'un grand dévouement, et dont je tiens à souligner l'intégrité, l'impartialité et l'engagement tout au long de ce processus.

Enfin, et surtout, j'aimerais remercier les Membres pour leur engagement et leur soutien sans faille ainsi que pour l'attitude constructive dont ils font continuellement preuve, y compris pendant les moments difficiles, et qui ont permis les évolutions positives de ces derniers jours. Grâce à eux, nous avons pu mener à bien ce processus et obtenir les résultats voulus.

Sur ces mots, c'est avec grand plaisir que je passe maintenant à la question qui nous intéresse aujourd'hui, à savoir les mesures appropriées à prendre par le Conseil général. Conformément au paragraphe 19 des Procédures, je recommande formellement, en tant que Président du Conseil général et avec le soutien des facilitateurs, que Mme Ngozi Okonjo-Iweala (Nigéria) soit désignée par le Conseil général comme nouvelle Directrice générale de l'OMC à partir du 1er mars 2021 jusqu'au 31 août 2025.

Cette désignation est faite conformément au paragraphe 21 des Procédures figurant dans le document WT/L/509, mutatis mutandis, et l'accord dégagé au Conseil général en juillet 2020 sur les arrangements provisoires continuera de s'appliquer jusqu'au début du mandat de la Directrice générale désignée, le 1er mars 2021.

Puis-je considérer que cela vous convient?

Il en est ainsi convenu.

Je vous remercie. Il s'agit d'un moment très important pour l'OMC. Au nom du Conseil général, je félicite chaleureusement Mme Ngozi Okonjo-Iweala pour sa désignation comme nouvelle Directrice générale de l'OMC et lui souhaite officiellement la bienvenue à cette séance du Conseil général.

Madame Okonjo-Iweala, au nom de tous les Membres, je tiens à vous remercier sincèrement pour votre bienveillance et votre patience ces derniers mois, qui ont été marqués par des circonstances exceptionnelles. Nous nous réjouissons à l'idée de collaborer étroitement avec vous, et je suis certain que tous les Membres travailleront avec vous de manière constructive pendant votre mandat de Directrice générale en vue de façonner l'avenir de cette organisation.

Je remercie encore une fois tous les Membres pour l'approche constructive qu'ils ont adoptée pour parvenir à un consensus dans le cadre de ce processus de désignation, et c'est avec grand plaisir que j'invite Mme Ngozi Okonjo-Iweala à prendre la parole.

 

Partager

Partager


David Walker, Président du Conseil général

Des problèmes pour visualiser cette page?
Veuillez écrire à webmaster@wto.org en indiquant le système d’exploitation et le navigateur que vous utilisez.