SERVICES

Pour en savoir plus

  

La DG Okonjo-Iweala a souligné l'impact que la COVID-19 avait sur le commerce des services des PMA. La pandémie a gravement affecté les services qui nécessitent un contact en personne entre les fournisseurs et les consommateurs, plus particulièrement les secteurs du tourisme et des transports, où la présence des PMA dans le commerce mondial est relativement importante. En 2020, les exportations de services de voyage/tourisme et de transport des PMA ont chuté de 69% et 16%, respectivement, avec une perte totale de revenus d'exportation de services de près de 17 milliards de dollars EU.

“La diminution des recettes d'exportation se traduit par des pertes d'emplois et une situation de détresse économique pour les populations, ainsi que par des pressions financières et un endettement accrus pour les gouvernements”, a-t-elle déclaré. “Dans ce contexte, il est d'autant plus urgent de rétablir et d'accroître les performances à l'exportation des PMA dans le domaine des services.”

“Les services peuvent aider les PMA à accroître et à remplacer par d'autres produits une partie de leurs exportations de produits agricoles et de produits de base plus traditionnels, réduisant ainsi leur exposition à la volatilité des prix”, a-t-elle ajouté.

En 2019, avant la pandémie, les PMA représentaient 0,3% du total des exportations mondiales de services pour les quatre modes de fourniture. En comparaison, leur part dans les exportations mondiales de services touristiques était de 1,3%, et de 0,6% pour les services de transport - principalement le transport aérien de passagers.

Dans le but de renforcer la participation des PMA au commerce mondial des services, les Membres de l'OMC ont adopté en 2011 la dérogation concernant les services pour les PMA afin de permettre aux Membres d'offrir un accès préférentiel aux marchés pour les services et les fournisseurs de services des PMA, à l'instar des préférences commerciales existantes pour les exportations de marchandises des PMA. À ce jour, 51 Membres de l'OMC représentant plus des quatre cinquièmes de la production économique et du commerce mondiaux ont notifié des préférences en faveur des services et des fournisseurs de services des PMA.

Toutefois, “nous ne devons pas nous reposer sur nos lauriers”, a déclaré la DG Okonjo-Iweala. “Notre objectif ultime est de renforcer l'intégration des PMA dans le commerce mondial des services. Nous devons nous assurer que nous en faisons assez, que nos actions continuent à faciliter les progrès. Et nous devons nous demander s'il y a d'autres choses que nous pouvons faire pour nous aider à atteindre notre objectif.”

S'exprimant lors du webinaire, le Ministre tchadien du commerce et de l'industrie, Ali Djadda Kampard, a également noté que les PMA ont été touchés de manière disproportionnée par la crise de la COVID-19 en raison de leur forte dépendance à l'égard des services de voyage et de transport. Une baisse des exportations globales de services des PMA allant de 11% à 55% a été signalée au cours des trois premiers trimestres de 2020. Pour les pays autres que les PMA, la diminution se situait entre 7% et 28%.

Le Ministre a préconisé une approche globale pour identifier les défis et les obstacles auxquels sont confrontés les fournisseurs de services des PMA, ajoutant que le contexte de la dérogation concernant les services pour les PMA avait changé.

Emmanuel Mutahanga, Commissaire au commerce extérieur au Ministère du commerce, de l'industrie et des coopératives de l'Ouganda, a également souligné l'impact économique de la COVID-19, qui a rendu les PMA particulièrement vulnérables. “Cet atelier arrive à un moment critique pour nous permettre de concentrer notre attention en cette fin de pandémie qui a fait des ravages dans les populations du monde entier”, a-t-il déclaré.

Organisé par le Conseil du commerce des services, le webinaire des 2 et 3 juin visait à examiner et à promouvoir la mise en œuvre effective de la dérogation concernant les services pour les PMA. Il a été organisé pour fournir une plateforme de dialogue et de partage d'expérience entre les parties prenantes et les Membres des PMA, et les aider à promouvoir davantage la mise en œuvre des préférences, la notification et l'échange d'informations sur les mesures prises par les Membres pour accroître la participation des PMA au commerce mondial des services.

Les séances du webinaire ont permis d'examiner les nouvelles données sur les exportations de services des PMA, les efforts visant à améliorer la collecte et la diffusion des données, les informations de première main des exportateurs et importateurs de services des PMA, ainsi que l'assistance technique et les activités de renforcement des capacités.

Partager

Partager


  

Des problèmes pour visualiser cette page?
Veuillez écrire à webmaster@wto.org en indiquant le système d’exploitation et le navigateur que vous utilisez.