BAROMÈTRES DU COMMERCE DE L’OMC

Pour en savoir plus

  

Le Baromètre du commerce des marchandises est un indicateur avancé composite qui fournit des renseignements “en temps réel” sur l'évolution du commerce des marchandises par rapport aux tendances récentes, en avance sur les statistiques traditionnelles sur le volume du commerce. La dernière lecture du baromètre, qui affiche 110,4, est la plus élevée jamais enregistrée depuis la première publication de l'indicateur en juillet 2016, et en hausse de plus de 20 points en glissement annuel.

La progression du baromètre reflète à la fois la vigueur de l'expansion des échanges actuels et la profondeur du choc induit par la pandémie en 2020. Il est intéressant de noter que, bien qu'il soit encore bien supérieur à la tendance, l'augmentation du taux de croissance de l'indice a commencé à ralentir, ce qui pourrait annoncer un pic de l'élan haussier du commerce.

Tous les indices composant le baromètre ont été supérieurs à la tendance au cours du dernier mois, illustrant la nature générale de la reprise. Les indices du fret aérien (114,0), du transport de conteneurs (110,8) et des matières premières (104,7), en particulier, ont continué à augmenter, signalant une croissance du commerce plus rapide que la moyenne.

L'indice relatif aux produits automobiles (106,6) a également progressé malgré le fait que la production et les ventes de voitures aient diminué en juillet dans certains pays en raison d'une pénurie de semi-conducteurs (la hausse peut s'expliquer par un lissage des données sous-jacentes). Cette pénurie se traduit également par un léger recul de l'indice des composants électroniques (112,4).

L'indice prévisionnel des commandes à l'exportation (109,3) a ralenti de manière plus décisive, ce qui constitue une indication supplémentaire que le rythme de la reprise devrait se ralentir à court terme.

La hausse de l'indice du fret aérien reflète un rebond du transport aérien dû à l'assouplissement des restrictions de voyage liées à la pandémie dans certains pays (principalement développés). L'indice pourrait rechuter brutalement si la propagation des variants de la COVID-19 impose la réintroduction de restrictions.

La dernière lecture du baromètre est globalement conforme aux prévisions commerciales les plus récentes de l'OMC, datant du 31 mars, qui anticipaient une augmentation de 8% du volume du commerce mondial de marchandises en 2021 après une baisse de 5,3% en 2020.

Le commerce mondial de marchandises n'a cessé de croître depuis la forte baisse enregistrée au deuxième trimestre de 2020, au début de la pandémie. Le volume des échanges de marchandises a augmenté de 5,7% en glissement annuel au premier trimestre de 2021, soit le plus fort accroissement enregistré depuis la hausse de 5,8% au troisième trimestre de 2011. La dernière lecture du baromètre suggère que le commerce de marchandises connaîtra une augmentation encore plus importante en glissement annuel au deuxième trimestre, une fois que les données sur le volume des échanges pour cette période seront disponibles.

Les perspectives du commerce mondial continuent d'être assombries par des risques de détérioration, notamment des disparités régionales, un commerce des services qui reste faible et des calendriers de vaccination qui prennent du retard, en particulier dans les pays pauvres. La COVID-19 continue de représenter la plus grave menace pour les perspectives commerciales, car la reprise pourrait être facilement compromise par de nouvelles vagues d'infection.

Le Baromètre du commerce des marchandises est disponible dans son intégralité ici.

De plus amples détails sur la méthodologie sont exposés dans une note technique ici.

Partager

Partager


  

Des problèmes pour visualiser cette page?
Veuillez écrire à webmaster@wto.org en indiquant le système d’exploitation et le navigateur que vous utilisez.