Les femmes et le commerce

Le commerce peut être un moteur de l'autonomisation économique des femmes

Depuis sa création il y a plus de 20 ans, l'OMC s'efforce de placer le commerce au centre des stratégies d'aide et de développement. Résultat, le commerce a aidé à sortir des millions de personnes de la pauvreté. Cependant, l'OMC reconnaît qu'il reste beaucoup à faire pour que le commerce devienne un élément moteur de la création de richesse et de la réduction de la pauvreté pour les femmes.

Il ne fait aucun doute que le commerce a offert aux femmes des possibilités en matière d'emploi et de développement économique. Le Rapport sur le commerce mondial 2017 montre que le commerce a créé des possibilités d'emploi pour les femmes dans de nombreux pays.

D'après le rapport, "[...]'expansion du commerce et la spécialisation croissante dans le secteur des textiles ont créé des possibilités d'emploi pour les femmes. […] Étant donné que les femmes, en particulier celles qui ont des enfants, ont davantage de contraintes en termes de temps et de mobilité, les évolutions technologiques comme le commerce électronique peuvent avoir un impact important sur le travail des femmes. En créant des emplois pour les travailleurs qualifiés, le commerce accroît l'incitation à faire des études. Les femmes en profitent tout particulièrement car elles sont traditionnellement moins éduquées que les hommes, notamment dans de nombreux pays en développement. Néanmoins, il est établi que les femmes rencontrent plus d'obstacles que les hommes pour accéder aux marchés étrangers".

Les secteurs qui interviennent dans le commerce sont d'importantes sources d'emploi pour les femmes, les entreprises exportatrices des pays en développement employant plus de femmes que les entreprises non exportatrices. Les femmes jouent un rôle actif dans les services, l'agriculture et le secteur manufacturier en tant que commerçantes transfrontalières, productrices agricoles et chefs d'entreprise. En 2015, 62% des femmes employés dans le monde travaillaient dans le secteur des services, 25% dans l'agriculture et 13% dans l'industrie, d'après l'OIT (Les femmes au travail, 2016).

Le commerce électronique géré sur des plates-formes en ligne peut être un moyen facile et peu coûteux pour les femmes de faire du commerce au niveau mondial, d'accéder à de nouveaux marchés étrangers, de développer leur activité et de mettre à profit leur esprit d'entreprise.

Il est également nécessaire de disposer de meilleures données pour suivre les incidences du commerce sur les femmes. Collecter de telles données pourrait conduire à une meilleure compréhension du lien entre commerce et égalité des sexes et aiderait les gouvernements à tirer parti des avantages économiques concrets découlant de l'autonomisation des femmes et de l'ajustement de leurs politiques.

Share


  

Problems viewing this page? If so, please contact webmaster@wto.org giving details of the operating system and web browser you are using.